Aller au contenu
Flash Infos
  • Hello !
  • Bienvenue parmi nous !
  • Un sanctuaire RP est accessible
  • Rendez-vous dans le club Boralus !

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'drustvar'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Contexte & Lois de Boralus
  • Actualités de Boralus de Boralus
  • Rumeurs de Boralus
  • Noblesse de Boralus
  • Contexte & Lois de Camp Croc-de-Guerre
  • Actualités du Camp de Camp Croc-de-Guerre
  • Livret de bataille de Camp Croc-de-Guerre
  • Informations et annonces de Escouade du Corbeau
  • Présentation de l'Ordre de Trinité de l'Aube
  • Histoire de la Trinité de l'Aube de Trinité de l'Aube
  • Les membres de l'Ordre de Trinité de l'Aube
  • Présentation de Azeroth 6604
  • Fronts de guerre de Azeroth 6604
  • Tout savoir sur la Fiducia Pecunia de Fiducia Pecunia
  • Recrutement de Fiducia Pecunia
  • A propos du Revenge de Équipage du Revenge
  • Fiches de Personnages de Équipage du Revenge
  • Journal de Bord et récits de Équipage du Revenge
  • Discussion générale de Le Goupil
  • Impressions de Le Goupil
  • Sondages de Le Goupil
  • Sujets de La Main d'Adamante
  • Le Néohumain de Comité Néohumain
  • Propagande de Comité Néohumain
  • Worgtown de Comité Néohumain
  • Port-Lupin de Comité Néohumain
  • Réservations de Port-Liberté
  • Commerces et activités de Port-Liberté
  • Présentation des Personnages de Port-Liberté
  • Tableau des missions de Port-Liberté
  • Tableau des primes de Port-Liberté
  • Annonces de Port-Liberté
  • Forum du Port de Port-Kraken
  • Normes en vigueur de Caserne Portvaillant
  • Avis de recherche de Caserne Portvaillant
  • Vie de la Caserne de Caserne Portvaillant
  • Histoires de La Brigade de Mèchumide
  • Présentation de Le Syndicat Cohenheim
  • Le Monde d'Acteon de Acteon
  • La Grande Réserve de Acteon
  • Archives du Monde Ancien de Acteon
  • Chapitre IV - L'émergence de l'Axe de Acteon
  • Quête et Donjons de Les Tarides... !
  • Contexte & Règlement de Les Tarides... !
  • Rumeurs & Avis de Recherche de Les Tarides... !
  • Galleries de Les Tarides... !
  • Introduction au Clan de Clan Bouclier-Sanglant
  • Fonctionnement de Banque du gob'
  • C0de & Pr0c3ss de l'4Rche de L'4rche R0uillée
  • Discord de Opus Load
  • Mémorium de Opus Load
  • La librairie d'Olympe réouvre c'est porte ! de Librairie d'Olympe
  • Roster de la fédération de Battle Wrestling Entertainment
  • BWE Championship de Battle Wrestling Entertainment
  • Informations - News et Rumeurs de Battle Wrestling Entertainment
  • Demande de recrutement de Coco Pub
  • Description de Clan "Tempête-Ailée"
  • Histoire de Antre de la Sorcière
  • Restrictions de Antre de la Sorcière
  • Le vieux monde de Le donjon sinistre
  • A propos du clan de Clan Dranosh
  • Informations complémentaires de Fansydea
  • Contexte du projet & admission de L o c k e d
  • Quoi jouer ? de La Cohorte d'ébène
  • Annonces de Société des Eclaireurs
  • Campagnes de Société des Eclaireurs
  • Évènements de Société des Eclaireurs
  • Compendium de Société des Eclaireurs
  • Présentation et Formulaire de L'Atelier
  • Demandes & Suggestions de L'Atelier
  • Projets approuvés de L'Atelier
  • Informations HRP de Les Bois de la Pénombre
  • Informations RP de Les Bois de la Pénombre
  • Les aventures de La Pléiade de l'Accord de Sel
  • Contexte de Dazar'alor
  • HRP de Dazar'alor
  • Affiches de recrutement de Le Huitième peloton
  • Discord de Le Huitième peloton
  • Systèmes de jeu de Le Huitième peloton
  • Donjons - Instances de Bois de la Pénombre - Antre du Loup d'Ebène
  • Présentation du Projet de Les Tréfonds Putrides
  • Présentation de la guilde de La Traque Nocturne
  • Prochaine animation de Les animations de Tonton Ephio
  • Uldir de Les animations de Tonton Ephio
  • Contrats de La Compagnie du Griffon (RP Semi STRICT - LORE FRIENDLY)
  • Présentation du Projet Apocryphe de [Campagne Jdr] Apocryphe
  • Liens utiles / Nous rejoindre de [Campagne Jdr] Apocryphe
  • Présentation du Cirque de L'Étrange Cirque Wide
  • [Présentation] La Compagnie Prévôt de La Compagnie Prévôt
  • Campagne de Warcraft Reborn
  • Lien du Discord de Warcraft Reborn
  • Règles de Warcraft Reborn
  • Contexte du projet & admission de D 0 l 0 r e m _ 2 . 0

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Journal de quêtes de Escouade du Corbeau
  • Évènements de La Main d'Adamante
  • Évènements du Port de Port-Kraken
  • Events de La Brigade de Mèchumide
  • Évènements de Warcraft : reforged
  • Evenement de Maison Van Holten
  • Évènements de Bois de la Pénombre - Antre du Loup d'Ebène

Groupes du produit

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Personnage principal

2 résultats trouvés

  1. Préambule : L’on ignore exactement à quoi est due la chute du domaine Tertrebois. Les derniers rapports des villageois font état d’un air vicié, gorgé de maléfices pour les plus superstitieux et dont la putridité émanait du cimetière. Les cueilleurs parlent d’une flore changeante et pas pour le mieux, avec la pousse de champignons non comestibles, des arbres jaunissant et se mourant, flétris, ainsi que des ronces envahissantes, remplaçant les fleurs et plantes faisant autrefois le bonheur des herboristes. Quant aux forestiers, il est fait mention d’une faune autrefois riche en cerfs, lapins et autres gibiers, troquée pour des chauves-souris et araignées plus grosses qu’un tronc d’arbre, proliférant dans le Fourré foisonnant, à l’Est. Ce qui est certain et où tous les récits s’accordent, c’est que ledit domaine est désormais entre les mains du Sabbat. Si le fief tenait bon jusqu’alors, malgré la décrépitude des terres avoisinantes, la menace est venue de l’intérieur, avec l'infiltration d'une sorcière dans les rangs des serviteurs. La supercherie ne fut dévoilée que trop tard et ce fut un déferlement d’engeances monstrueuses contre la palissade en bois du fief, des silhouettes humanoïdes comme sculptées dans le bois, faites de ronces, de racines et d’écorce. Ainsi, le Sabbat a porté le coup de grâce au bourg et à une partie de ses habitants. Les survivants, guidés par Lesfred Tertrebois ont fait route vers l’Est, démunis et pour beaucoup endeuillés. Désormais arrivés à la Rade de Tiragarde et, pour la plupart, à Boralus, ils viennent contribuer à l’entassement des réfugiés à la Voie du Marin. Ces réfugiés ne manquent pas de transmettre les récents évènements cités précédemment, à qui veut bien les entendre, nourrissant les sombres nouvelles qui parviennent de Drustvar jusqu’à la capitale. Edit : cf. message du 09/07/2019, à la suite de celui-ci, impliquant la reprise du fief avec l'aide d'autres Maisons nobles. Informations sur la Maison Tertrebois : La Maison Tertrebois était isolationniste jusqu’à il y a peu, ne se préoccupant pas des vicissitudes de la cour et entretenant le minimum de contact avec d’autres nobles familles de Drustvar, à des fins commerciales. Ce qui explique la méconnaissance à son sujet, en dehors de la région. Coupés des mondanités, le climat peu chaleureux et le mode de vie rustique a fait de cette Maison des désintéressés, ne se targuant pas de bénéficier d’innombrables parures, joyaux et autres ornements. Ayant un profond respect des animaux et de l’environnement, ainsi qu’une volonté de maintenir l’équilibre naturel sur leurs terres et celles avoisinantes, ils ont longtemps fait preuve d’autosuffisance pour ce qui concerne les ressources primaires. En effet, le bois à profusion permettait de chauffer les masures du fief, le gibier, la cueillette et les plantations à nourrir les sujets. La Maison a pour devise, comme indiqué sous l’emblème : « Robuste est notre écorce. Profondes sont nos racines. » Soit une allusion évidente à l’environnement qui l’entoure et à la robustesse des Drustvari. Mais également au fait que, même s’il s’agit d’une petite Maison, elle compte à son actif de nombreuses générations, se voulant ainsi profondément ancrée dans la région, à défaut d’être connue. Avec le domaine désormais entre les mains du Sabbat, la famille Tertrebois a rallié Boralus afin d’accompagner les siens, les aider du mieux que faire se peut, mais aussi pour sensibiliser d’autres Maisons nobles aux maux dont est en proie Drustvar. Poussée par une envie de vengeance, elle entend bien reprendre ses terres ancestrales et repousser les horreurs qui pullulent dans la région. Edit : cf. message du 09/07/2019, à la suite de celui-ci, impliquant la reprise du fief avec l'aide d'autres Maisons nobles. Focus sur l’arme familiale : La Maison Tertrebois possède une arme de bonne renommée au niveau local, contribuant à l’affirmation de sa puissance nobiliaire au sein du fief. Cette arme est une marque de grand prestige dans l’histoire familiale, elle ne s'en séparerait pour rien au monde. Il s’agit d’une hallebarde qui répond au nom de « Rugissante, Fléau-des-ours » avec une hampe en bois et de la fourrure de loup aux deux extrémités. Sur la partie métallique l’on peut apercevoir les vestiges d’inscriptions, selon l’inclinaison de l’arme par rapport à la lumière. Ces inscriptions effacées par le temps ne permettent pas de savoir s’il s’agissait d’écritures, de symboles ou de dessins. Cette arme aurait servi à Melchior Tertrebois, afin de terrasser avec l’aide des gardes forestiers un ours enragé ayant massacré plusieurs cueilleurs. La bête en question a par la suite été dépecée, afin d’en faire un habit (cf. tenue d’apparat dans le focus sur la superstition). Si l’arme a davantage une valeur symbolique aujourd’hui, les suspicions vont bon train parmi les sujets de la Maison, de génération en génération. Certains aiment à penser que l’arme d’hast en question est imprégnée de magie Drust. D’autres qu’elle fut bénie par les enchantements druidiques des Parlépines. Si la Maison Tertrebois n’a ni nié, ni affirmé ces versions, elle joue sur la part de mysticisme que peut susciter Rugissante, Fléau-des-ours. L’arme fut extirpée des griffes du Sabbat lors de la chute du domaine, emportée par les rescapés. Régence de la Maison Tertrebois : Elle fut fondée par Elric Tertrebois (pour plus d’information, cf. Allégeance de la Maison Tertrebois). Le dirigeant actuel est le seigneur Lesfred Tertrebois, succédant à son père Tobias. Il a guidé les membres de la famille éponyme, ainsi que ses sujets, jusqu’à Boralus, afin d’y quérir de l’aide et un lieu de refuge. L'héritier est le jeune Ranald, frère de Lesfred, si ce dernier venait à décéder sans laisser de descendance. Arbre généalogique de la Maison Tertrebois. Membres éminents de la Maison Tertrebois : Cercle proche de la famille : - Lesfred Tertrebois (chef de famille), - Elima Tertrebois (sœur de Lesfred), - Merimit Tertrebois (sœur de Lesfred), - Heideck Tertrebois (frère de Lesfred, herboriste et fidèle bras droit dans la gestion du fief), - Ranald Tertrebois (plus jeune frère de Lesfred), - Yngvild Tertrebois (capitaine des gardes forestiers, suite à la mort de son frère Kasper), - Louen Tertrebois (eaugure, auteur du livre Compendium des Drust, cf. Focus sur la superstition et religion au sein de la Maison Tertrebois), - Wilhelm Tertrebois (vieil oncle fauconnier de Lesfred, veuf et sans descendance). Autre : - Freib Korenid (capitaine de la garde), - Ildiana Foster (herboriste), - Harold Foster (tanneur), - Élise Loccuth (préceptrice en charge de l'éducation de Ranald, notamment), - Amedy de Val-Archer (gouvernante), - Ariane de Ruisseval (vassale), - Anselm Beaulieu (envoyé par la famille Courvoisier unie par les liens du mariage aux Tertrebois). Allégeance de la Maison Tertrebois : La Maison Tertrebois est loyale envers la Maison Malvoie (Drustvar). De génération en génération, l’histoire se transmet par voie orale, comme quoi Elric Tertrebois, le fondateur de la Maison éponyme, était au côté des colons humains combattant contre les Drust, à la bataille de la Ferté-d’Arom, au sein des troupes du colonel Arom Malvoie. Suite à la défaite desdits Drust, Arom Malvoie fut élevé au rang de seigneur, en récompense de sa bravoure, avant de fonder la Maison du même nom. C’est dans la foulée et suite à cette victoire, mettant un terme aux conflits, que la Maison Tertrebois aurait juré allégeance à la Maison Malvoie, s’implantant par la même occasion à l’Est des montagnes. L’histoire remontant cependant à plusieurs centaines d’années et comme aucun écrit ne relate ces faits, il est difficile de corroborer les propos tenus par les membres actuels de la famille, quant à leur lignée. Focus sur la superstition et la religion au sein de la Maison Tertrebois : La Maison Tertrebois est située à proximité de stèles et artéfacts d’archéologie Drust, qui leur ont permis d’en apprendre davantage sur l'histoire et certaines coutumes de cette société. Il est malheureusement impossible de dater ces événements les uns par rapport aux autres, et donc de déterminer une chronologie précise. Il n’empêche, un grand travail d’archivage, de collecte d’informations et de retranscription a été réalisé par Louen Tertrebois, qui vit généralement reclus du reste de la famille, préférant la communion avec la nature. Ce dernier est l’auteur de l’ouvrage Compendium des Drust, un livre qui relate ses découvertes sur ladite race et comment les Parlépines enseignèrent les anciennes coutumes druidiques, aux humains de Kul Tiras, qui entendaient l'appel de la nature (ID du gob livre : 10000870). L’ordre druidique de Kultirassiens s’entrainant selon les anciennes méthodes Drust semble avoir pratiquement disparu. Néanmoins, leur proximité géographique, quelque part dans les montagnes qui surplombent le bourg, est étroitement liée aux superstitions des locaux. Il y a une forte influence, supérieure à la religion prônée par les Eaugures dans ce coin de la région, accessoirement due à un manque de proximité avec la mer et l’absence d’activités maritimes. Ce mysticisme et ces pratiques, liés à la vie en communion avec la nature, imprègnent tant les coutumes de la Maison Tertrebois que cela se répercute dans plusieurs domaines : - Dans les usages de plantes médicinales, l’activité d’herboristerie, - Dans l’emblème de la Maison, dont le cerf représenté est une allusion directe à Athair le cerf blanc, nommé également le « Cœur de la forêt », - Dans le respect à l’égard de la faune et de la flore, - Dans les cérémonies, fêtes, mariages, rites au cours de la vie selon l’âge, - Dans certaines tenues d’apparat : il est par exemple transmis au chef de la Maison Tertrebois, de génération en génération, un habit dont la cape, les épaulières et le couvre-chef sont issus du même ours, terrassé avec l'arme Rugissante, Fléau-des-ours. La Maison Tertrebois semble très attachée à ses valeurs et fait preuve d’une superstition indéniable. Même s’ils peuvent comprendre la déconnexion de la majorité des autres Maisons nobles quant à leur culture, très locale, ils ne supportent pas l’idée de faire l’objet de moqueries ouvertes, à l’égard de ce que certains considèreraient comme des coutumes tribales. Focus sur le domaine : Le domaine Tertrebois est situé sur le grand terrain de chasse de Ruisseval, à l’intersection entre Chasseru, valon boisé peuplé de gibier, et le cimetière. Il s’agit d’un pavillon de chasse avec quelques masures et une palissade en bois, très rustique, en plein milieu de la forêt, qui regorgeait autrefois d’une faune et flore riche en diversité. Emplacement du domaine indiqué sur la carte. L’endroit se situe en haut d’une petite butte, parsemée de gros rochers, créant une défense naturelle. Le reste, facile d’accès, a vu la création de la palissade en bois pour éviter l’intrusion de prédateurs trop audacieux. Le lieu est envahi par de la végétation en tout genre et des arbres gigantesques, aussi bien autour qu’au sein du domaine. La vigie, une sorte d’élévation en bois, juchée en haut d’un promontoire rocailleux et côtoyant la cime des arbres, offre une vue panoramique aux gardes forestiers. La demeure de la Maison Tertrebois est une maison surélevée, au-dessus d'un gros rocher, dépassant en taille les autres masures. Elle est plus conséquente, avec deux balcons, en capacité d'accueillir l'ensemble de la famille, cercle éloigné compris. Edit : cf. message du 09/07/2019, à la suite de celui-ci, impliquant la reprise du fief avec l'aide d'autres Maisons nobles. La demeure, tout comme le reste du fief, ont connu d'importants travaux de rénovation une fois la reconquête du fief achevée. Le domaine, pendant et après l’occupation du Sabbat. La résidence à Boralus : Les Tertrebois possèdent un hôtel particulier très simple et rustique en son intérieur, au Haut-Quartier : quatre pièces tout au plus, rien de faramineux donc. Il n’y a qu’une faible poignée de domestiques, il s'agit ici d'avoir un pied-à-terre à la capitale avec le confort minimal. Il se situe entre la rue principale et le Café de la coupole, surplombant ce dernier. L'hôtel trouve son originalité dans sa serre, qui sert de devanture au bâtiment. L'endroit y est exploité par les herboristes de la Maison, pour y entretenir des fleurs embellissant l'endroit, mais aussi des plantes, à des fins alchimiques. Les connaissances de la Maison Tertrebois peuvent y obtenir, de la main des herboristes, des sacs de fleurs et plantes diverses sur demande. Emplacement de l'hôtel particulier (entre la rue principale et le Café de la coupole). La réputation financière de la Maison : Cette Maison n’est pas connue pour avoir une situation financière confortable. Elle est plutôt médiocre, les anciennes ressources générées dans le domaine servant avant tout à subvenir aux besoins des sujets et de la famille. Lorsque le domaine était encore debout, Tertrebois échangeait avec ceux du lopin de terre des Aubepin, à l’Est, au niveau du pont reliant à la Rade de Tiragarde. La vente de diverses ressources (plantes médicinales, quelques denrées qui poussent en forêt, des fourrures d’animaux et de la viande) à Havrebrune, le village le plus proche, permettait de dégager quelques rentrées d’argent. Désormais à la capitale, certains transmettent leur savoir-faire en termes de chasse, de confection de flèches et d’herboristerie, prêtant main forte dans ces domaines, afin de générer de maigres rentrées d’argent. Mais les différences culturelles quant à l’herboristerie, par exemple, amènent certains à considérer les pratiques comme d’inspiration druidique, voire chamanique pour les plus demeurés, nourrissant une certaine méfiance et ne favorisant pas l’intégration. Edit : cf. message du 09/07/2019, à la suite de celui-ci, impliquant la reprise du fief avec l'aide d'autres Maisons nobles. Le retour au domaine a permis de reprendre les activités de chasse, cueillette, bûcheronnage, confection de potions, etc. Fort de ses nouvelles relations tissées au cours de la reconquête de la région, mais aussi lors de leur séjour à la capitale, les Tertrebois entendent bien en tirer profit au travers d'échanges commerciaux. Edit : cf. message du 27/08/2019, les rentrées d'argent se font plus conséquentes. La Maison jouit de bonnes relations avec d'autres, favorisant la mise en place d'accords commerciaux. Cela accélère la reconstruction du domaine, mais aussi une diversification dans les ressources produites et commerces propres à la Maison, afin d'améliorer cette situation financière. La réputation militaire de la Maison : Les forces de la Maison Tertrebois n’ont pas connu de conflit armé depuis longtemps et les décennies se sont écoulées avec comme principale directive le dur labeur pour nourrir son foyer et le réchauffer. Ce ne sont donc pas les meilleurs soldats, pour ceux qui restent après la perte du domaine, si l’on considère l’entrainement militaire. En revanche, ils font preuve d’une certaine robustesse, du fait de leur mode de vie difficile dans la forêt, au pied des montagnes, avec un climat rude. Là où la Maison trouve sa force est en ses gardes forestiers, qui font d’excellents attaquants à distance. Ils ne sont certes pas nombreux, mais leur précision à l’arc est plus que convenable, dans la mesure où ils ont longuement été sollicités pour la chasse de prédateurs, comme les rôdeurs frissebrume et, plus récemment, les tisseuses venimeuses ou chauve-souris des forêts. Ces forestiers savent également se battre à cheval, constituant une unité montée d’attaque à distance redoutable pour harceler l’ennemi et assurer une couverture rapide. De manière générale, les hommes de la Maison Tertrebois sont de mauvais marins, du fait de leur vie passée sur la terre ferme, dans les bois. En revanche, ils font des combattants convenables lorsqu’il s’agit d’un affrontement dans un environnement dense et feuillu, utilisant le décor à leur avantage. Suite à la chute du domaine, il ne reste qu’une quinzaine de gardes et une vingtaine de forestiers. Peu nombreux, ils font cependant preuve d’une grande loyauté et d’un patriotisme indéniable, comme ils étaient majoritairement résidents de Tertrebois, avec leurs propres foyers et familles. Ils sont davantage mus par les idées de vengeance et de reconquête, que par l’appât du gain. Le seigneur Lesfred se targue de connaitre le nom de chacun de ses hommes. Edit : cf. message du 09/07/2019, à la suite de celui-ci, impliquant la reprise du fief avec l'aide d'autres Maisons nobles. La reprise du fief a causé de lourdes pertes parmi les dernières forces restantes de la Maison Tertrebois. Les troupes se reconstituent progressivement parmi les survivants et d'autres Drustvaris désireux de rejoindre les rangs. Edit : cf. message du 31/07/2019, avec les vœux de vassalité de la Maison Ruisseval. Ces forces se joignant à celles des Tertrebois viennent ainsi améliorer la situation militaire. La Maison évolue donc, grossissant ses effectifs afin de remplacer ceux tombés au cours de la reconquête de Drustvar. Faits connus, à ce jour, en relation avec la Maison Tertrebois (par ordre chronologique) : La famille Tertrebois a débarqué à la capitale (le 10/05/2019), privatisant un hôtel au Haut-Quartier. Le seigneur Lesfred a mis en place des opérations de chasse dans la région de la Rade pour soutenir les réfugiés de la Voie du Marin. La Maison s'est investie dans la reconquête de Drustvar (cf. trame Drustvar dans la timeline), où Lesfred, Heideck et Yngvild Tertrebois ont pu s'illustrer. Reprise du domaine familial de la Maison Tertrebois avec l'aide d'autres Maisons nobles (cf. message du 09/07/2019, à la suite de celui-ci). Le capitaine des gardes forestiers et cousin de Lesfred, Kasper Tertrebois, est tombé au cours de la reprise du domaine. La reprise du fief a conduit les réfugiés de la Maison à retourner vivre à Drustvar, afin de reconstruire le domaine qui reprend vie et produit à nouveau. La Maison Ruisseval a fait vœux de vassalité à l'égard de la Maison Tertrebois (cf. message du 31/07/2019, à la suite de celui-ci). Rapprochement entre Maison Tertrebois et Maison Dreux, via la signature d'un accord commercial (cf. message du 27/08/2019, à la suite de celui-ci). Rapprochement entre Maison Tertrebois et l'Alliance, via la signature d'un accord commercial (cf. message du 15/09/2019, à la suite de celui-ci). Rapprochement entre Maison Tertrebois et Maison Ferwight, via la signature d'un accord commercial (cf. message du 15/09/2019, à la suite de celui-ci). Inauguration de la librairie Tertrebois, par la demoiselle Merimit, en présence de plusieurs nobles (cf. message du 16/09/2019, à la suite de celui-ci). Rédaction du livre Plantes et herbes drustvaris par Heideck Tertrebois (ID du livre : 10002127), diffusé par l'intermédiaire de la librairie familiale. La rénovation du domaine à Drustvar est désormais terminée (le 16/09/2019), grâce à l'aide notamment des nouveaux partenaires commerciaux. Le demoiselle Merimit s'est mariée avec le capitaine Aodren et porte désormais le nom de Courvoisier (cf. message du 27/10/2019, à la suite de celui-ci). Publication des Mémoires de guerre des frères Tertrebois (ID du livre : 10002615) à la librairie (cf. message du 07/12/2019, à la suite de celui-ci). Informations HRP : Ouverture aux recrutements : Oui si l’individu est originaire de Kul Tiras. Les autres membres de l'Alliance peuvent être pris en considération pour des contrats de manière ponctuelle, à voir au cas par cas, dans le cadre du rapprochement de la Maison avec la faction, sur le plan commercial notamment. Le livre Compendium des Drust a bel et bien été rédigé, faisant l’objet de scènes RP pour la recherche des stèles. L’ID du gob est 10000870 sachant que, à ce jour, il en existe assez peu d’exemplaires à travers Kul Tiras. Le domaine est en libre accès (.t tertrebois). Il est désormais pleinement accessible car repris d'entre les mains du Sabbat. Néanmoins, n’hésitez pas à me contacter pour plus de précisions, visite ou autre (Lesfred en jeu, Lesfred Tertrebois sur Discord). En plus du domaine, l'hôtel particulier est lui aussi en libre accès, via le Haut-Quartier, sa localisation ayant été précisée précédemment (ou bien via .t tertrehouse pour arriver directement à l'intérieur, en cas de motif valable). Merci à Yngvild Tertrebois (Prosper sur le forum) pour les blasons des Maisons Ruisseval et Tertrebois, ainsi que l’arbre généalogique. Inspirations : La Maison, son contexte, ses superstitions sont un mélange d’inspirations celtiques et scandinaves. Le logo et certaines descriptions rappelleront éventuellement pour certains des éléments de Skyrim, plus précisément Épervine. Les gardes forestiers de la Maison Tertrebois sont inspirés des rangers de l’Ithilien, dans le Seigneur des Anneaux.
  2. Rodguez

    Héritage

    Tels ont toujours été les mots de feu mon père, Edmund Dreux. Consciencieux sur nos traditions, il m’a toujours indiqué que tout chef de famille se devait de rédiger au moins mensuellement ses mémoires, pour que chaque décision, chaque pensée puisse être transmise à la génération suivante. Il est donc de mon devoir à présent en tant qu’Héritière de clôturer les vôtres père, de raconter vos derniers instants, bien qu’ils n’aient pas été a la hauteur de votre personne. J’écris ces pages à peine une journée après les événements ayant permis la reprise du domaine familial et, encore peu habitué à l’écriture de mes mémoires vais tâcher d’être aussi bonne narratrice qu’a pu l’être mon paternel. La victoire au manoir Malvoie a signé la fin du Sabbat dans ses racines les plus profondes, Gorak Tul n’étant plus il était de mon devoir de remplir la promesse que j’ai pu faire à mes gens avant de partir à la reconquête de notre région celle de ne pas me présenter de nouveau face à eux sans être totalement victorieuse. Mes faits d'armes, bien qu'assez minimes, couplé au courage de mes hommes et de mes officiers ont permis à la maison Dreux de se faire remarquer par les inquisiteurs et par notre Seigneur, permettant alors de faire valoir mes aspirations une fois le calme retombé sur notre région. Et c’est bien ce que j’ai fais lorsque j’en ai eu l’occasion. J’ai été mander l’aide des inquisiteurs en prévision de la reprise ce qui restait de mes terres, et fait venir le reste de mes forces encore stationner en Boralus. Il était clair que la bataille à venir n’allait pas être une partie de plaisir. Mais je savais que je pouvais compter sur le soutien de maître Robbins, de ma préceptrice Lilya de Veillepin et de messire Vergy pour m’épauler et me soulager des décisions militaires. Je dois bien me rendre à l’évidence, j’ai peut-être eu le courage (Ou l’inconscience ?) de prendre les armes contre le Sabbat, mais cela n’a pas fait de moi un stratège, je suis donc restée à ma place et j'ai attentivement écouté le rapport des premiers éclaireurs et l’avis de mes conseillers. Les discussions ont été assez longues, et l’expertise de Dame de Veillepin et de Messire Vergy a été décisive dans l’élaboration de notre approche. De mon côté, j’ai été représenter les intérêts de ma famille auprès des inquisiteurs et de Dame Malvoie pour obtenir des deux partis un soutien tactique et militaire indispensable. Chose qui se sera passé assez correctement, compte tenu de l’aide que j’ai pu apporter lors de notre éreintante campagne. Une fois la tactique d’approche fixée, le contingent auquel j’ai décidé de prendre part s’est lancée à la conquête des cols de Drustvar, pour établir un campement tactique aux portes des murs de mon domaine. Pendant des années, ces fortifications ont repoussé les assauts des yétis et des loups, c’est à présent la fureur insatiable des Drustvari qui sonne aux portes de ma maison. Lors de la perte de mon domaine, la porte d’entrée a été enfoncée par un des terribles colosses Drust, cette dernière n’a presque pas bougé d’un cil, gelée. Ce premier obstacle a été confiée à l’expertise du Maître ingénieur Robbins, une fois tombé, il sonnera le glas du sabbat dans cette partie de notre région. C’est au petit matin que l’assaut a été lancé, le bruit des explosifs de Robbins ont sonnés dans tout le col montagneux, alors que rapidement, la première charge, menée par mes soldats les plus expérimentés et messire Vergy traversait l’embouchure créée par la charge explosive. Rapidement rejoint par les inquisiteurs la bataille à l’extérieur de notre manoir s’est déroulée sans encombre. La coordination de nos troupes assurée par mes officiers et l’expertise des inquisiteurs nous aura grandement aidés dans cette seconde étape. La disposition de notre domaine a forcé notre groupe à se séparer, les hommes de notre famille, dirigés par messire Vergy se sont occupés de la mine, alors que je me suis dirigé en direction des portes de notre manoir, accompagnée des inquisiteurs et de ma protectrice. À l'intérieur, j’ai été rapidement frappé par une étrange impression, quelque chose d’assez lugubre pour me faire trembler de tout mon être, moi pensait alors avoir vu toute l’ignominie des serviteurs de Gorak Tul. L’avancée s’est faite plus difficilement, les sorcières présentes se sont montrées totalement déchaînées, et préparées à recevoir notre groupe d’aventuriers. Nous avons pourtant courageusement riposté, ma présence ayant sans doute contribué à la réussite de l’opération, étant donné ma connaissance des lieux et de ses passages les plus secrets. Pourtant, c’est bien dans la salle de bal que mon ressentiment a trouvé une image. Ma mère, ma propre génitrice a vendu son âme au Sabbat, et, à l’image de la matriarche Malvoie, s’amusait à diriger mon père comme un pantin désarticulé. Cette vision déshonorante et insoutenable m’a fait défaillir, mais j’ai pu compter sur le sang-froid des membres de l’ordre des braises et de ma protectrice pour s’occuper de cette nouvelle menace sans démontrer une once de pitié à celle que j’appelais encore il y a quelques mois Maman. L’affrontement s’est vu être d’une violence inouïe, sans parler des paroles qu’elle a pu avoir sur moi, ou mon père lors de notre combat, si déshonorantes que je ne peux consentir à en garder trace ici même. C’est dans un cri déchirant que la matriarche a rendu son dernier souffle, mettant alors fin à l’assaut sur mon domaine. Il ne restait alors qu’une dernière chose à faire : Mettre un terme aux souffrances de mon père qui avait été neutralisé pour faciliter le combat contre ma mère. Je n’ai pas eu la force de le faire, et, avant même que les inquisiteurs ne me déchargent de cette lourde tâche, mon précepteur à ôter la vie de mon père avec l’épée légendaire de ma famille. Ceci fait, il n’a pas été difficile pour moi de comprendre que notre domaine avait été repris, les cris de réjouissances audibles et en provenance de l’extérieur nous a rassuré sur le sort de nos hommes et de messire Vergy. Comme pour symboliquement mettre un terme à la guerre entre les Dreux et les Drust, Lilya s’est approchée du présentoir mural de Thorn, pour l’y apposer et officialiser la fin des conflits, et le début d’une nouvelle ère pour ma famille. Enfin j’allais pouvoir reprendre une vie normale, du moins… Aussi normale que possible. Je peine à trouver le sommeil depuis le début de notre campagne en Drustvar, les vies perdues, la barbarie du Sabbat et la mort de mes plus proche parents est un fardeau que je vais devoir porter jusqu’à mon dernier souffle. Extrait des dernières pages des mémoires d'Edmund Dreux, par Elisa Dreux.
×
×
  • Créer...