Aller au contenu
Flash Infos
  • Hello !
  • Bienvenue parmi nous !
  • Un sanctuaire RP est accessible
  • Rendez-vous dans le club Boralus !

Azalym

Membre
  • Compteur de contenus

    16
  • Inscription

Réputation sur la communauté

42 Excellent

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Le lendemain de la réunion de <La Commune>, les jacasseries ambiantes se teinteront d'élans divergents et représentatifs du contexte politique, économique et social instable et désuni de la nation. Tandis que les premières ébauches de résumé s'exportent, plusieurs constats récurrents se forgeront leur place parmi les échanges verbaux, parfois fougueux, de certains citoyens. - Que des étrangers ! Et des elfes ! En plus ! Si, si ! Je les ai vu ! Ils sont tous complices ! - L'Alliance, encore, et toujours, l'Alliance ! On en a marre de l'Alliance ! Qu'ils retournent chez eux ! - Et l'autre crevette rachitique là ! Elle tient à peine sur ses guibolles et elle ose parler pour nous ?! C'est pas en s'alliant avec une vieille obèse de chez nous qu'elle se fera entendre ! Pauv'fille ! Toutefois, malgré la méfiance et la suspicions planant au dessus des têtes des fondateurs du mouvement, certaines voix s'élèveront, laborieusement, certes, pour relever des éléments favorables, bien qu'éternellement remis en question par le doute sur la défense d'intérêts personnels malveillants ou égoïstes. - Bon...faut dire...y'a pas grand monde qui s'bouge pour nous ces derniers temps....Entre les Malvoie et les Chantorage qui disparaissent, et la Fille du Vent Salé qui accapare toute l'attention de l'Amirauté, hein... - Elles nous connaissent pas, n'empêche, c'qu'elles disent...c'pas faux, parfois. - Ça changera rien: les mots, les mots, les mots. Nous aussi on peut parler hein ! Qu'elle fasse quelque chose de concret ! Cette Commune là ! C'est dans ce bourdonnement lattant que naîtra une certaine impatience d'une partie de la population, quant'à l'avènement d'actes et bienfaits promis résultants de ce mouvement singulier.
  2. Azalym

    [Boralus] Révolte

    Un rassemblement organisé par l'élan populaire nommé <La Commune>, des suites des exactions du Capitaine Morrigen et de son meurtre, se tiendra en la soirée de vendredi, invitant tous les partisans d'hors et déjà affiliés à cette unité, tous les autres groupuscules de Boralus et n'importe quelle personne du peuple Kul'Tirassien, qu'importe son origine sociale, à y assister. L'emplacement de la réunion sera dévoilé par des messagers de rue discrets, le soir venu.
  3. C'est au triste jour de la mort du Capitaine de la garde Prestor Morrigen qu'un vent aura soufflé dans les ruelles de Boralus. D'une brise. D'un mot. Au typhon. Au discours. De privilèges en misère. De civils aux militaires. Ils écoutent. Ils répondent. <La Commune> Il est à présent de nature publique qu'une insurrection docile se levait face à la tyrannie du Capitaine parvenu. Arpentant les rues en quête de paix et de justice, la rumeur parlait d'un blanc destrier monté d'une figure saugrenue. Étrangère, sorcière, Alliance. Du temps amputé aux manœuvres habiles ne semble découlé une perte de ferveur. Des témoins auront pu entendre le discours proclamé suivant: < Que toutes les voix désireuses de se faire entendre des autorités se rassemblent, que l'unité règne. Peuple de Kul'Tiras, lavez votre honneur de la corruption que vous a imposé Prestor Morrigen ! Que le nom de Boralus soit purifié ! Ses innocents condamnés graciés ! Que les criminels soient jugés ! Que le blâme tapisse à jamais l'esprit de ceux ayant trahi leur patrie en leur nom ! Joignez-vous à la Commune, et réclamons que justice soit faite et que cesse l'impunité des autorités ! Faites de sa mort le tribunal de vos maux ! >
  4. Nul ne l'aurait imaginé. Le haut-quartier témoin d'une telle infamie. - Sorcellerie ! Âme égarée au delà de la potence. Folie. Démence. Hallucination. - Qu'on la pende ! Qu'on la brûle ! Loyauté Royale. Respect local. - Libérez-là. Réputation. Notoriété. Dévastée. C'est ainsi que les ragots débutèrent, des quais du port aux rues pavées populaires. Une jouvencelle aurait été accusée de sorcellerie au sein de Boralus. - Encore une étrangère ! Ils n'apportent que crimes et problèmes !
  5. Excuse me but...boo?

×
×
  • Créer...