Aller au contenu
Flash Infos
  • Hello !
  • Bienvenue parmi nous !
  • Un sanctuaire RP est accessible
  • Rendez-vous dans le club Boralus !

Patch

Membre
  • Compteur de contenus

    33
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Patch a gagné pour la dernière fois le 7 juin

Patch a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

176 Excellent

À propos de Patch

  • Date de naissance 9 février

Visiteurs récents du profil

533 visualisations du profil
  1. Patch

    La Cale

    Centre névralgique de la clandestinité à Boralus, la Cale est un lieu de rencontre, de marchés et de discussion libre. Paris, combats, musique étrangère d'un nouveau genre, sang et or, voilà le genre de choses que vous retrouverez dans la Cale. La liberté est de mise et tant que celle-ci est respectée, la Cale perdura. Que vous soyez un pauvre mendiant des rues de Mèchumide ou un noble en manque de sensation forte, tous vous accepteront et vous écouteront tant que vous respecterez deux règles primordiales : Tous ont le droit d'exprimer son avis sur un sujet comme un autre et tout règlement de compte doit se faire sur le ring. Un noble n'aura pas un droit de parole prévalant sur un mendiant, de même pour un Tirassien envers un étranger de l'Alliance. Vous n'êtes pas obligé d'être d'accord avec la personne, seulement de respecter son avis et ses raisons. Toute dispute ne pouvant être résolue par la diplomatie se fera entre les cordes, sous les cris des spectateurs et l'argent coulant à flot de mains en mains. Ayez le dernier mot en fracassant la mâchoire de votre détracteur sur le sol froid et tâché du sang de la veille sous les applaudissements d'une foule en délire et peut-être... que la belle chantera en votre honneur. Digne représentation de l'ouverture au monde, à l'abri des regards indiscret, la Cale est un lieu de partages et d'idées. Les étrangers sont les bienvenues et trouveront leur place, presque comme un petit morceau du continent grouillant d'activité sous leurs pieds. Située dans un ancien pénitencier disparu avec le temps et les joies de l'urbanisme, la Cale est accessible par n'importe quel réseau d'égout, tant que vous ne perdez pas votre chemin. Ouvert à toutes heures, vous aurez peut-être la surprise de tomber sur un combat ou une chanson. Auquel cas, prenez une place et une bière, vous aurez peut-être un peu plus de chance. HRP : La Cale est l'arène principale créée de toutes pièces pour le Sanctuaire de Boralus. Elle est offerte aux joueurs et totalement libre d'accès. Cependant les propriétaires des lieux ne changeront pas pour éviter tout conflit. Il faut savoir que même si la Cale n'est pas tout à fait dans la légalité, elle est devenue une institution pour beaucoup de Tirassien et nombreux sont ceux la supportant même dans les plus hautes sphères de la cité. Elle n'est pas pour autant illégale si ce n'est qu'elle outrepasse certaines lois sur les paris empéchant par exemple les Corsandre de s'en attribuer les bénéfices. C'est avant tout un lieu de divertissement, loin de la morosité de certains quartiers et la haute sait qu'un peuple divertit est un peuple heureux. La Horde n'y a bien sûr pas sa place, mais on peut y retrouver comme au port des alizés, des marchands exotiques venu de Vol'dun ou des mers du sud des différentes races neutre. Cependant, inutile de demander la provenance de leurs produits, ils ne vous répondront pas, ou simplement "C'est tombé de la charrette ? :] " Ne vous en faites pas pour eux, ils plieront bagage avant même que vous ayez remarqué la présence de la garde de boralus. A propos des combats : Ils doivent se faire uniquement sur le ring à tour de rôle, les brutasses ne laisseront jamais un combat ou une bagarre se faire en dehors des cordes. Les combats à l'aide de magie ou d'arme à feu sont interdit et les armes ne sont autorisées que si les deux combattants l'ont accepté avant de monter sur le ring. Le combat à mort lui aussi doit être décidé au préalable. Si un des combattant vient à mourir durant un combat à main nue, le vainqueur peut-être jugé coupable et renvoyé de la Cale. Toute tentative de meurtre ou d'assassinat sera réprimandé automatiquement par le personnel de la Cale. Les assassins n'ont pas leur place ici et les issues seront très vite fermé pour empêcher la moindre fuite. FAQ : Q1 : Qui dirige la Cale ? R : La Cale est tenue par le Capitaine Ozof et son second Rafy. Ozof s'assure que l'organisation et ses lois soient respectés, alors que Rafy lui s'assure que votre verre ne soit jamais vide. (Une brève sera peut-être écrite à propos de leur histoire... Peut-être...) Q2 : Toutes les races sont acceptées dans la Cale ? R : La Horde est interdite sans condition, la plus part des clients sont des patriotes, encore très blessés par la perte de leurs proches durant la première et seconde guerre et la cicatrice est encore fraiche. Un demi-sang issue d'une race de la horde ne sera pas accepté lui non plus. Les Deathknights n'ont pas leur place à la Cale, ils inspirent plus la peur que des idées et de la philosophie, les brutasses les laisseront se perdre dans le dédale d'égouts sans le moindre regret. Les worgens sont acceptées mais les locaux restent craintif. Q3 : Les criminels ont-ils leur place à la Cale ? R : La Cale n'est pas un asile pour les parias de ce monde, nul ne vous protégera de ce côté là mais nul n'a besoin de révéler au grand jour vos petits secrets. Chaque personne à la Cale traine avec lui ses valises honteuses ou secrètes et elles ne font pas état de votre personne, seule votre façon d'agir compte. Au même degré, la Cale ne révélera jamais d'informations à la Garde sur une petite frappe ou un voleur à l'arraché. Cependant, les criminels dangereux connues et reconnues n'auront pas leur place. Suivant la gravité des crimes et leurs intentions, ils seront soit invité à partir, soit tuer sur le champs et jeter à l'égout. Mais la Cale reste un endroit au milieu des égouts, et qui sait ce qui se trame plus loin dans les boyaux de la cité. Q4 : Et au niveau de la garde ? R : Un garde en civil reste un citoyen, il a besoin de se divertir et peut le faire autant qu'il le désire à la Cale. Cependant, une intervention officielle de la Garde en uniforme et avec les couleurs au sein de la Cale est très mal vu de la part de tous. Suivant l'ampleur de l'intervention, la Cale ne coopérera que pour accélérer les choses et faire en sorte que les activités reprennent le plus vite possible. Sinon, ils attendront que tout soit rentré dans l'ordre, n'espérez pas des poignées de mains chaleureuses. En sommes, un criminel n'est pas leur problème. En revanche, La Cale est située au milieu d'un dédale d'égouts traversant Mèchumide, ainsi, elle sera toujours prévenue à l'avance de l'arrivée de la Garde et les paris seront caché et les tableaux de cotes effacés avant leur arrivé. Q5 : L'Alliance est acceptée ? R : Oui, sans condition. Q6 : Tout le monde peut trouver la Cale ? R : Tant que vous montrez patte blanche à l'entrée, des brutasses et d'autres clients vous montreront le chemin jusqu'à elle. Cependant, si vous vous montrez hostile, que vous avez l'air hostile, ils peuvent très bien vous laisser tourner sans fin dans les égouts sans vous aider. Q7 : Quels sont les risques d'un crime dans la Cale ? R : Si vous utilisez la magie, une arme à feu, une triche sur le ring, selon l'ampleur de votre acte vous serez soit conduit à la sortie et interdit d'entrée pendant un très long moment. Ensuite, rien n'indique dans quel état vous devez rejoindre la sortie, ça peut être sur vos deux jambes comme vous laisser flotter dans les eaux usées jusqu'au canal extérieur. Le refus d'obéir aux règles, d'attenter à la vie d'un membre ou d'un client peut facilement résulter par le même résultat et ce, même si vous êtes un garde. Q8 : La Cale fait-il parti d'un réseau ? R : La Cale n'est pas un repaire secret de voleurs héroïques, c'est le bar de deux hommes simples. Ils n'ont pas de lien avec la pègre, ni avec le moindre mouvement politique local ou étranger, et encore moins avec les Sans-Couronnes. Si vous invoquez un titre d'appartenance à un ordre de voleurs, ils vous répondront simplement qu'ils sont content pour vous et vous paierez votre verre, comme les autres. Q9 : Qui ne peut pas monter sur le ring ? R : Typiquement une race / classe monstrueuse n'a déjà pas le droit d'entrer dans la Cale, (CF Q2), cependant un worgen transformé n'aura pas le droit de monter sur le ring, ses griffes étant considérées comme des armes. Enfin, si celui-ci reste transformé dans l'établissement, il ne sera pas rejeter mais inspirera une certaine crainte (à juste titre) auprès des clients locaux. Q10 : L'organisation des combats IRP et HRP doit être réglementé par un référent ou par toi ? R : Typiquement non, les propriétaires sont des NPC pour cette raison. Les combats et les tournois peuvent être organisé par vous seul, c'est libre d'accès après il est bien vu de s'organiser avec les gens prévoyant déjà de leur côté des RP du même type pour éviter les conflits. Vous n'avez pas besoin de me prévenir pour le moindre combat ou voir avec un référent pour en organiser un ou en faire un à la va-vite un soir où ils vous en prend l'envie. Q11 : Comment fonctionne les paris ? R : Comme n'importe quel pari de boxe. D'ailleurs, chaque combat ouvre les paris, les spectateurs présent peuvent miser sur le combattant de leur choix. Q12 : P'tite bière ? R : P'tite bière 😃
  2. Thomas R. Valentine né en -61 à Boralus dans une famille de bourgeois relativement aisé et cadet d'une famille de bientôt 6 enfants. A l'âge de 13 ans il devient l'apprenti d'un maçon et s'intéresse à l'architecture rurale de plus en plus près, notamment aux moulins. Il est fasciné par le mouvement et par la complexité mécanique. A l'âge de 18 ans il rencontre celle qui deviendra sa femme jusqu'à sa mort et lui donne un premier fils : Francis Valentine. A 22 ans il perd son second enfant d'une maladie infantile. A 28 ans alors qu'il observe les navires de Kul Tiras avec son plus fidèle associé R.G Verdenheim autour d'une bière de Chantorage après une journée de travail bien mérité, il s'aperçoit de la taille des mâts des navires. Forcés d'être à une hauteur standard à cause des ponts fixe reliant les quartiers, il décide lui et son ami de proposer une idée de pont amovible permettant d'être relevé et ainsi accroitre la taille des navires. Suite à ses projets dont celui d'améliorer les systèmes d'évacuations d'eau de la ville, il est anobli par la cour et devient Comte de Comberive. Le village est à son image, une multitude de moulins se chevauchant sur les flancs de la combe prenant le grès des vents. Il meurt de vieillesse dans son lit, laissant derrière lui une femme qui ne tardera pas à mourir un an plus tard et deux fils. Outre ses idées Thomas R. Valentine ne sera pas connu pour son aisance en société. Il reste un vieux rustre qui ne paradait que trop mal en tenue de noble et qui manquait incroyablement d'élégance sur un cheval. Olympe Valentine était autrefois une femme pleine de vie et aimante de son mari Darek Valentine. Amoureuse des jardins et du lyrisme, c'est grâce à elle que peintres, philosophes, militaires et poètes viennent parfois se réunir au début du printemps et au cour de l'été jusque dans la combe de la montagne. Elle aimait l'art autant que le théâtre auquel elle s'adonnait grandement, faisant la fierté de sa fille adoptive Phibie. Elle servit de muse à de nombreux peintres et les nobles ne se cachaient pas de dire qu'elle était sans doute bien plus. Blonde et d'une grande pâleur, elle joua de nombreuses années dans les théâtres et les cours de conteurs avant de tomber gravement malade. Durant cinq années éprouvantes, elle resta clouée dans son lit, ne se levant que pour brièvement saluer quelques invités obséquieux et avides de potins à rapporter à la capitale. Darek resta à son chevet jusqu'à la fin et donna son nom à un orphelinat de la Rade après sa mort. Sa fille ne pardonna jamais sa mort à son père, le rendant responsable et de ne pas en avoir fait assez. Elle tente de rendre sa vie aussi éprouvante que possible, à l'instar du fardeau subit par Olympe. [Ci-contre, un croquis dessiné par un artiste invité à une réception : "La Dernière Muse" où Darek raccompagna sa femme jusqu'à son lit une semaine avant sa mort.] Phibie Valentine n'est pas ce que l'on peut attendre d'une Tirassienne aux premiers abords. Exit des maladresses des dockers patauds et des soldats criant aux gardes à vous dans le quartier riche de Boralus; elle est d'une grâce sans pareille en public. Elle incarne la noblesse tirassienne à merveille, voir même trop. Se roulant dans le faste et les plaisirs seyant à son titre, elle parade entre les théâtres et les réceptions dans des tenues toujours plus atypiques et extravagantes. Se mêlant à quelques jeunes créateurs, elle n'hésite pas à réutiliser ses costumes de scène pour sa garde robe personnelle. Elle ne vit que pour sauvegarder l'héritage de sa mère, en réinterprétant ses rôles et se familiarisant avec ses vieux amis. Elle ne retourne que rarement à Comberive, la présence de son père la mettant le plus souvent dans des crises d'angoisses incontrôlables que les nobles ont pu parfois surprendre en pleine rue, laissant Darek Valentine dans une posture des plus délicate et démunie. Fort heureusement Clint Heisworth et Grace Moretti ses "valets" sont de bonnes âmes à qui elle peut confier toute sa hargne. Elle pourra être aperçu ces derniers temps en la compagnie de peintres et de grands artisans de la cité comme des pâtissiers dont elle en raffole et des couturiers ravi de pouvoir satisfaire les exigences de la jeune femme. Elle fait parti de ceux redorant malgré tout le blason de la famille, faisant le plus souvent parler d'elle en bien que en mal grâce à ses pièces et ses chansons où elle pourrait être comparer à une sirène. Sans doute au grand damne de certaines femmes de la cour des nobles.
  3. -Darek Valentine : Âgé de 51 ans, Valentine n'a été qu'un nom aperçu sur plusieurs édifices de Boralus : Égouts, ponts, orphelinats et appartements. Depuis la mort de sa femme au début de la seconde guerre, le patriarche de la Maison Valentine ne faisait plus entendre parler de lui jusqu'à maintenant. De retour sur la scène de la noblesse, il entreprend déjà d'une manière un peu plus transparente ses actions de mécénats et de "philanthropie" au sein de la cité. Cercle proche : - Thomas R. Valentine (Grand père) : aujourd'hui décédé. - Francis Valentine (Père) : Décédé. - Olympe Valentine (Femme) : Décédé. - Padge Valentine (Fille Ainée), 27 ans et actuellement soldat au rang de Sergent Instructeur dans l'Amirauté Portvaillant. - Phibie Valentine (Fille Cadette), 22 ans et connue pour être une chanteuse en vogue dans les quartiers riches. Elle se représente plusieurs fois par mois au théâtre de Boralus et aux réceptions mondaines. - Elija Valentine (Fils), 9 ans timide et réservé, il quitte rarement le domaine et entame sa future vie avec son maître d'arme et son instructeur personnel. Le personnel : -Clint Heisworth (Majordome) plus fidèle compagnon de voyage et de travail de Darek. Il ne le quitte que rarement en ville. Au domaine, il se charge des autres membres du personnel. -Grace Moretti (Gouvernante), en charge des enfants, du personnel féminin comme la femme de chambre ainsi que des cuisines lors des réceptions. -Griselle Russo (Femme de Chambre), simple femme de ménage et tutrice, elle s'occupe particulièrement d'Elija pour lui apprendre à lire et remplace sa figure maternelle. Lars Vernam (Jardinier), homme à tout faire et de confiance. Lloyd Silverspark (Maître de Chantier / Ingénieur), principal collaborateur de Darek supervisant les chantiers directement sur le terrain et proposant des idées innovantes pour la cité. Bafùr Pinefallen (Garde du Corps personnel), maître d'arme du domaine et adjoint du chef de la garde de Comberive. Comberive qui n'était qu'autre fois un petit village de mineurs est devenu un havre de plaisance pour certains artistes et d'autres penseurs souhaitant profiter d'un moment de calme loin de la cité. Située sur les terres du Seigneur Norwington, la bourgarde de Comberive et la Maison Valentine comme digne représentante voue une allégeance à la Maison Portvaillant et plus directement Norwington. Malgré les nombreuses autres maisons bourgeoises et sans doute noble du village, aucune ne lui est vassale. Comberive se trouve au flanc sud de la montagne nord de la Rade, dans une combe où le village prospère lentement mais surement. Les villageois profitent de la pêche, l'extraction de minerai comme l'argent pour le plus notable et des nombreux moulins transformant le grain des différentes fermes de la Grande Maison Portvaillant. La Maison Valentine ne fait parti que des maisons les plus aisées du village et en assure la sauvegarde officieusement. La résidence à Boralus : Seulement un appartement "modeste" situé dans le Haut-Quartier où vit Padge Valentine, fille ainée et soldat de l'Amirauté Portvaillant. Les Valentine ne passent que peu de temps à Boralus généralement, et profitent de l'appartement comme d'un point de chute. (C'est en passe de changer.) La réputation financière de la maison Sous l'égide de Darek, la Maison Valentine renoue avec la cité peu à peu. Son père était beaucoup plus solitaire, égoïste et il n'a semble t-il pas hésiter à dilapider la fortune familiale au jeu et aux mauvais investissements. A sa mort, Darek s'est organisé pour redorer le blason familiale et revenir sur la scène publique, du moins jusqu'à la mort de sa femme. Le grand-père Valentine a contribué à la création des grands ponts à moteur de Boralus ainsi qu'à améliorer les systèmes d'évacuation des eaux usées de la cité. Suivant son exemple, Darek Valentine se présente comme un généreux mécène et visionnaire de la cité, visant à rapproché les peuples et leur fournir à la fois travail mais aussi confort. La réputation militaire La seconde branche Valentine (celle-ci) n'est pas connue pour ses prouesses militaires. Loin des exploits de leurs cousins du même nom, l'un d'entre eux cherche tout de même à devenir un nouvel exemple de fierté. Padge Valentine ne jure que par la Grande Maison Portvaillant et abora sans doute ses couleurs jusqu'à sa mort. Les autres Valentine eux restent dans la droite lignée de leur grand père, des visionnaires, architectes, jardiniers, ingénieurs veillant au "bien être" et à la splendeur de la cité. -La Maison Valentine de Comberive est la branche parallèle à la Maison Valentine (CF. Marshal M. Valentine) à Boralus. Cependant elles se distinguent très nettement, de quoi faire jaser les mauvaises langues parlant de conflit interne à la grande famille. -Darek Valentine semble préféré l'adoption et ce depuis bien avant la disparition de feue Olympe Valentine, sa femme. Padge montre très clairement ce fait, celle-ci arborant une peau noire, bien loin du blanc écarlate de son "père" et de sa demi-sœur. Même si Phibie semble être le portrait craché de sa défunte mère, elle n'en est pas sa fille biologique pour autant, adoptée elle aussi peu de temps après sa naissance. Les rumeurs d'adultères et d'impuissance du patriarche vont bon train chez les nobles de la cité. -Les Valentine n'ont pas la moindre affaire de goût à l'exception de Phibie qui ne mange que du poisson et des légumes vert, ainsi que des fruits secs pour garder une ligne parfaite. HRP : Aucun poste viable au sein de la maison mais des partenariats et des associations sont tout à fait possible et surtout à prévoir. - Update du 15 / 09 / 2019
  4. Mise à jour de la situation actuelle de Boralus : 15 Avril 33 (2019) Sont concernés les trames et quartiers : - I. La Voie du Marin (Camp de Réfugiés) / Drustvar. - II. Passegué (Boralus en général) / Chantorage + Monastère de Chantorage - III. Pointe du Crochet (Pègre / Malfrat) - IV. Mèchumide (La Cale) Vous êtes libre de me MP ou les autres référents pour plus d'informations.
  5. Suite à la réunion des Maisons, le Sergent Derek Beaufrais a décidé d'envoyer son ancienne élève : le Sergent Padge Valentine à Havrebrune-Drustvar pour en assurer la sécurité et le bon déroulement des opérations. Accompagnée d'un détachement d'une dizaine d'hommes, comprenant quatre soldats de la Maison Malvoie, Sgt Valentine aura pour première mission de raccompagner sain et sauf les réfugiés ayant fuit le village quelques semaines plus tôt. Beaufrais espère que l'activité du village reprendra rapidement et voir dans les semaines à venir, un premier convoi de vivre à l'intention de la cité. Ordre émit par Sgt Derek Beaufrais à : Donjon Portvaillant
  6. -Petit Up pour annoncer l'arrivée du premier "Rapport de situation" concernant la Situation de Chantorage à Boralus et de l'acte "Les Grains de la Colère" déroulé ce soir. (Partie II. Pas un marchand à l'horizon : Chantorage. en spoiler) D'autres rapports sont à prévoir pour suivre l'évolution de chacune des situations en ville, ainsi que les conséquences qu'elles impliquent et la manière dont les joueurs et instances y font face.
  7. "Voilà un peu plus d'un mois que l'Alliance tente de renouer doucement mais sûrement avec ses alliés de longue date. C'est dans un climat plutôt houleux que la plupart d'entre vous ont pu franchir pour la première fois la grande muraille séparant l'île du reste du monde. Vous avez pu tenter d'aider comme vous le pouviez, ou vous vous êtes acclimaté à la région et en avez profité, peut-être au dépend des autres. Bonnes ou mauvaises, vos actions ont des conséquences sur le monde qui vous entoure et Boralus n'en est qu'un des nombreux reflets." I. Tristes nouvelles de Drustvar. La campagne en Drustvar va à bon train mais les nouvelles peinent à se faire entendre. Les premiers réfugiés de Corlain, La Colline de la Vigie et Val-Archer commencent à s'amasser à Boralus et l'Amirauté, débordée, peine à leur trouver une place dans la cité. Les réfugiés épuisés et affamés ont été parqué aux portes de la Voie du Marin dans un camp de fortune dressé à la va-vite. La situation reste encore sous contrôle mais lorsque la faim et l’inaction prendront le dessus, le camp improvisé risque de devenir le théâtre d'émeutes. De plus, il est plausible que les réfugiés, par manque de décision se tournent vers la criminalité pour leur propre survie et ainsi accroître l'insécurité en ville. Prenez garde ! Depuis le matin de ce samedi 16 mars de l'An 33, de bonnes âmes de Boralus se sont déjà dévouées pour venir en aide aux réfugiés. Ils leur fournissent repas chauds, couvertures et soins de bonne grâce pendant que le Sergent Davies, dépêchée par l'Amirauté tente d'organiser le camp comme elle le peut. Un inspecteur de Boralus recueille quand à lui les premiers témoignages des exilés. (Situé à la porte sud-est de Boralus, le camp occupe les écuries et grandit chaque jour. Il faudra s'attendre à des scènes de vols et de dégradation au fil du temps autour de ce quartier. Il se pourrait aussi que le campement s'agrandisse et finisse par empiéter de plus en plus sur la rue.) - Mise à jour de la situation au camp de réfugiés : 15 Avril 33 II. Pas un marchand à l'horizon : Chantorage. Sans nouvelle de la Maison Chantorage. Voilà bientôt de longues semaines que la Vallée n'a pas envoyé la moindre cargaison de nourriture promise à la Cité de Boralus. Les autorités tentent de faire bonne figure et d'établir un plan, mais les stocks viennent à manquer et les plus pauvres ressentent déjà la sélection des rationnements. La nouvelle de l'arrivée des réfugiés ne sera pas pour endiguer le phénomène et les tensions augmentent partout en ville. Chacun se pointe du doigt : étrangers, réfugiés, nobles, pauvres etc... Les plus pauvres commencent déjà à se nourrir de sciure de bois en guise de soupe et les premiers malades se font ressentir. - Rapport de situation Famine à Boralus : 19 Mars 33. - Mise à jour de la situation de Chantorage : 15 Avril 33. III. De Tripes et de Plombs : Pointe du Crochet Toujours plus acculée par les actions des étrangers et des autorités, la Maison Corsandre commence à sentir le vent tourné et bon nombre de loyaliste s'élèvent contre l'Amirauté. La Pointe du Crochet est en plein ébullition alors que les découvertes sur les exactions de la compagnie sont révélées chaque jour. Le quartier est plus qu'instable pour l'heure et il est vivement conseiller aux étrangers n'ayant aucun lien avec la compagnie, d'éviter ce quartier pour le moment. Depuis ce samedi 16 mars, des têtes de porc portant les casques ou les emblèmes de l'Amirauté ont été monté sur des piques sur les toits et le long des accès aux quartiers. Même si la garde s'efforce de détruire ces symboles, ils sont rapidement remit en place par les passants anonymes. Enfin la garde manque cruellement d'effectif et même de geôles pour gérer toutes ces arrestations alors que Tol Dagor est en sourdine. Les actions coups de poings et répétés de ces quartiers mettent un sacré coup dans l'aile de l'Amirauté qui se fait montrer du doigt pour sa désorganisation. Le Sergent Derek Beaufrais a été envoyé par l'Amirauté pour constater des incidents et procéder aux premières arrestations en compagnie d'un représentant de la Compagnie Corsandre. Un communiqué de leur part n'a pas encore été révélé. Il se pourrait que dans les jours qui suivent, des émeutes viennent éclater dans ce quartier, soyez très prudent ! - Mise à jour de la Pointe du Crochet : 15 Avril 33 IV. "J'allume la mèche !" : Mèchumide Alors que la Cale préparait depuis un moment un combat très attendu, un Bookmaker peu scrupuleux et ses associés se sont emparés de la recette des paris. C'est autant un grand manque à gagner pour la Cale mais aussi pour les parieurs qui ont perdu de grosses sommes. Les Gangs et individuels commencent déjà à se pointer du doigt pour trouver le coupable et certains profitent déjà de la tension pour régler leurs comptes. Il est fort à parier qu'il sera possible de voir bon nombre de règlements de comptes et autres rixes à compter d'aujourd'hui et ce, un peu partout dans Boralus. La Cale perdure tout de même et tente de rassurer ses clients comme elle le peut à coup de nouveaux combats, alcools et chansons étrangères, bien que la nouvelle traverse déjà la cité comme une trainée de poudre. Mise à jour de Mèchumide : 15 Avril 33 V. "Je n'aime pas ces... "Gens" ! : Maisons des Nobles A la suite de l'arrivée des réfugiés Drustvari, bon nombre de voix s’élèvent chez les nobles pour accuser la Maison Malvoie et son incapacité à protéger et subvenir aux besoins de son peuple. La Grande Maison déjà en déroute, depuis la disparition de ses seigneurs, se voit infligé un nouveau coup bas de la part de ses pairs. Les oreilles de la Maison Chantorage sifflent elles aussi suite au brouillard médiatique et au manquement au devoir et à la taxe de l'Amirauté. Outre le manque de nourriture qui ne concerne pas encore les plus riches, certains produits de luxe viennent à manquer au Quartier Noble et dans les secteurs d'exportation. (Pour ce cas précis je vous invite à rejoindre ce post pour suivre ou participer aux rumeurs : Nouvelles du Haut-Quartier. ) Edit : -Vous êtes parfaitement libre en tant que joueur de proposer de développer ces différentes intrigues de par vos actions. Vous pouvez participer à l'escalade des tensions en jouant un sculptivoire cherchant à régler ses comptes avec l'Amirauté, comme un marchand généreux souhaitant aider à nourrir la population, par exemple. Laissez place à votre créativité. L'équipe référente est présente pour répondre à vos questions !
  8. (Cliquez sur la page pour un meilleur aperçu.) Fiche de personnage d'Ezra Parel et sans doute la première d'une longue série à venir. Un grand merci à Plume pour ses encouragements et ses avis ! Art utilisé : -Représentation Mère des Marées : Anton Chekyn. (Découpage et overpaint réalisé par mes soins.) -Portrait d'Ezra : Marko Djurdjevic tiré de Degenesis. -Bannière : Grace Liu, Battle Chasers Nightwar -Silhouettes incrustées et Father of the Light : Timofey Stepanov -Dividers : Alexey Yakovlev - Template / Composition, Editing, Découpage et Incrustation réalisés par mes soins. Classe, caractéristiques et talent de classe issus de Pathfinder. Stats d'armes à venir ainsi que les événements vécu depuis les premiers jours du Sanctuaire de Boralus. Classe Enquêteur : Attention, à ne pas confondre avec le métier d'enquêteur ou un agent sous les ordres des connétables de Kul Tiras. Il s'agit d'une classe à part entière décrivant la spécialité du personnage : Recherche d'informations, diplomatie ainsi que toute la panoplie du Roublard. L'Enquêteur est généralement au service de la loi, sous une bannière ou sous les ordres d'un privé, mais il peut être engagé par des castes bien plus chaotique. La pègre et les autres instances de ce type ont souvent recourt aux enquêteurs pour dénicher des plans d'attaque, prendre des informations sur une cible, retrouver la trace d'un traitre etc...
  9. Patch

    Première ancre : j'ose !

    J'aime bien le concept et l'implication de la chose, mais je trouve quand même que le lexique employé est parfois trop soutenu même pour la minorité pensante et lettrée des bas quartiers, en sommes il y a un gros soucis de cible. D'autant plus que la relecture risque d'être bien difficile en particulier à cause de ça. IRP je considérerais que c'est un parti pris et les conséquences suivront vis à vis de ça.
×
×
  • Créer...