Aller au contenu
Flash Infos
  • Hello !
  • Bienvenue parmi nous !
  • Un sanctuaire RP est accessible
  • Rendez-vous dans le club Boralus !

Heideck Tertrebois

Membre
  • Compteur de contenus

    3
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Heideck Tertrebois a gagné pour la dernière fois le 16 juillet

Heideck Tertrebois a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

12 Good

2 abonnés

Visiteurs récents du profil

46 visualisations du profil
  1. Accords commerciaux La semaine précédente a été l’occasion pour la maison Tertrebois de passer de nouveaux accords commerciaux, le succès de celui avec la maison Dreux les ayant convaincus de continuer à s’ouvrir au monde extérieur, et pas des moindres. Premièrement, au début de neuvième mois, Heideck et Lesfred Tertrebois ont accueilli le baron Williams Arkayn, ambassadeur de l’Alliance envoyé à Boralus. Ce dernier avait déjà remarqué leurs produits, liés à l’herboristerie et au travail du cuir, lors du festival organisé par le commandeur Peinsbourg. Ayant exprimé son désir de rencontrer les Tertrebois afin de passer un potentiel accord commercial, ceux-ci ne se sont pas fait attendre : très intéressés à l’idée de tisser des liens avec l’Alliance, partenaire de taille, ils ont recontacté le baron Arkayn très vite afin de rediscuter de cette idée à leur hôtel particulier. C’est dans ces conditions qu’ils se sont retrouvés, chacun ayant une idée précise de ce qu’il désirait. L’accord n’a mis que peu de temps à être passé : les Tertrebois sont en mesure de fournir à l’ambassadeur ce qu’il demande, et inversement. Il a donc été conclu qu’en échange de pièces, les Tertrebois fourniraient différentes potions à l’Alliance afin de les soutenir dans les guerres les concernant. Le baron Arkayn a eu la chance de découvrir en exclusivité la librairie Tertrebois, la veille de son inauguration et les Tertrebois ont profité de l’occasion pour demander à l’Alliance d’également les fournir en livres d’outre Kul Tiras, afin d’élargir leur catalogue. Nul doute que les relations entre l’Alliance et la maison Tertrebois se renforceront de plus en plus au fil du temps. Screens ci-dessous : Deuxièmement, la même semaine, Heideck et Merimit Tertrebois ont accueilli dames Catlyn Ferwight et Val’nes Dastrae au domaine Tertrebois afin de discuter de la possibilité d’un accord commercial entre les Ferwight et les Tertrebois. De même, chaque parti savait exactement ce dont il avait besoin : des armures en cuir pour les Ferwight et du bois traité pour les Tertrebois. Le bois servira à terminer la reconstruction du domaine au plus vite, tandis que les armures en cuir protègeront les soldats des Ferwight dans leurs missions de combat contre la piraterie. L’accord a été d’autant plus facile à sceller qu’Heideck et Catlyn se sont rencontrés quelques jours auparavant, à l’hôtel particulier Ferwight, afin de procéder à la livraison de quinze ensembles en cuir commandés par les Ferwight pendant le festival de Boralus. Ils avaient donc déjà parlé de cet accord et spécifié ce qui les intéressaient. De même qu’avec le baron Arkayn, Merimit a amené sur la table le sujet de la librairie Tertrebois et du manque du livres étrangers. La maison Ferwight entretenant des bonnes relations avec l’Alliance, ils ont décidé d’inclure dans le contrat une part pour les livres. Dame Dastrae a également proposé de ramener quelques livres d’Hurlevent pour les Tertrebois. Parallèlement à la signature de cet accord, un début d’amitié est né entre les Tertrebois et les Ferwight. Screens ci-dessous : Par le biais de ces deux nouveaux accords commerciaux passés avec une maison noble de Boralus et l’Alliance, les Tertrebois ont pu de nouveau montrer leur désir de rompre avec la politique isolationniste d’antan. Il semblerait que ces derniers souhaitent étendre leur influence au-delà de Drustvar afin de se faire une place sur la scène politique et commerciale de Kul Tiras. Les accords commerciaux ci-dessous, merci à Prosper a.k.a Yngvild Tertrebois :
  2. Accueil de Murtagh de Corlain, réfugié de la ville éponyme Le deuxième jour du neuvième mois de l’année, Heideck et Yngvild Tertrebois ont reçu au domaine éponyme Murtagh de Corlain. Ce dernier leur a envoyé une lettre exprimant son désir de les rencontrer dans le but de discuter avec eux. Une fois confortablement installés autour d’une boisson, Murtagh a révélé aux deux Tertrebois la raison de sa venue au domaine. Le siège du Sabbat sur Corlain, qui a provoqué par la suite la chute de la ville, a eu des conséquences désastreuses sur la famille et les proches de Murtagh, issu de la petite noblesse de ladite ville. Ayant appris que les Tertrebois accueillaient les réfugiés de guerre drustvaris chez eux, c’est naturellement qu’il s’est tourné vers cette maison afin de trouver un pied-à-terre. Heideck Tertrebois, comprenant la situation compliquée dans laquelle se trouvait Murtagh de Corlain, lui a donc proposé de l’accueillir au domaine et de le placer sous la protection des Tertrebois. Divers avantages sont associés à cela, tel qu’un libre accès au Haut-Quartier de Boralus afin que Murtagh, noble déchu de Drustvar, puisse tisser de nouvelles relations avec la cour boraléenne et par la suite, si les conditions y sont favorables, retrouver ses titres de noblesse. Comme ce dernier l’a soulevé à maintes reprises, il ne cherche cependant pas la reconnaissance des nobles de Kul Tiras mais simplement à ce que sa famille puisse jouir d’une vie confortable et ne manque de rien. En échange de ces nombreux avantages, Murtagh s’est engagé à participer aux activités de chasse de la maison Tertrebois et est prêt à se mettre à leur service si le besoin venait à s’en faire ressentir. Murtagh porte une broche aux couleurs de la maison Tertrebois avec son emblème. Ce bijou témoigne du fait que les Tertrebois se portent garants du bon rétablissement de la famille de Corlain. La maison Tertrebois a de nouveau pu montrer sa bienveillance envers les réfugiés de guerre drustvaris par cet accueil. Merci à Yngvild Tertrebois a.k.a Prosper pour les screens :
  3. Sire Heideck Tertrebois Heideck Tertrebois est le frère puîné de Lesfred Tertrebois. Membre éminent de la Maison Tertrebois, quiconque la connaît a déjà entendu parler d’Heideck. Un mois auparavant tombait le domaine Tertrebois suite aux assauts répétés du Sabbat. Alors que la majeure partie des Tertrebois décida de rallier la capitale pour y trouver refuge, Heideck s’enfuit dans les bois avoisinants. La divergence des chemins de fuite mena au schisme familial qui en inquiéta plus d’un. Dans sa fuite, il tomba sur un groupe de forestiers mené par les forestiers Rebecca et Wons. Bien qu’il sût que ses frères et sœurs iraient se mettre en sécurité à Boralus, il ne put laisser les forestiers qui avaient ostensiblement besoin d’aide pour se défendre non seulement face au Sabbat, mais également face aux diverses menaces qui peuplent les bois drustvaris. Il passa alors plus d’un mois dans les bois avec eux, faisant fi de sa condition de noble et acceptant de vivre dans des conditions peu confortables, considérant qu’il était bien plus utile là qu’à la capitale. Étant donné l’amour profond d’Heideck pour la nature, l’expérience ne lui parut pas tant désagréable que ça. Un heureux hasard fit que Lesfred et son groupe composé de nobles et de soldats entendirent parler de la situation des forestiers, qui avaient besoin d’aide pour libérer le glacier de Gol Koval de l’emprise de la magie Drust. Ce fut alors le temps des retrouvailles pour les frères Tertrebois, et également l’occasion pour Heideck de revoir sa cousine Yngvild. Il put ainsi rejoindre le groupe et les aider à atteindre leur objectif : permettre la pacification de Drustvar. Ayant renoué contact avec la civilisation, Heideck peut désormais participer activement à la libération de Drustvar et à la guerre contre le Sabbat. Il est mu par un désir de vengeance contre ces sorcières : premièrement pour l’attaque et la destruction partielle du domaine Tertrebois, mais aussi et surtout pour le meurtre de son cousin Kasper, ancien capitaine des garde-forestiers de la Maison. Il souhaite également que Drustvar redevienne une région calme et prospère comme elle a pu l’être jadis. Dans cette campagne militaire, les talents d’épéiste d’Heideck sont mis à rude épreuve. Depuis sa fuite du domaine Tertrebois, le tranchant de sa lame a été souillé du sang de bien plus d’une sorcière. Cela n’est pas pour lui déplaire car, en plus d’être un noble, Heideck est un guerrier. Il prend un malin plaisir à combattre à l’épée depuis son adolescence, période à laquelle il a commencé à apprendre à manier l’arme. Ainsi, nul doute qu’il s’illustrera dans les prochaines batailles à mener. Bien qu'il n'ait que 21 ans, Heideck possède également des talents indubitables en herboristerie et par conséquent en alchimie, tout du moins quand cela concerne les plantes et herbes que l’on peut trouver dans Drustvar. Il est de notoriété publique chez qui connaît les Tertrebois qu’Heideck est l’un des meilleurs herboristes de la Maison. Cela se justifie par le fait qu’il a montré dès son plus jeune âge un intérêt particulier pour les végétaux qui occupent le sol des forêts drustvaris. Accompagné de ses aînés, il a d’abord appris à reconnaître ces derniers, à les cueillir et enfin à les utiliser en bonne et due forme. Le monde de la noblesse pouvant parfois être le monde de la trahison et des coups bas, on lui a rapidement appris à reconnaître un poison à l’odeur et à concocter des antidotes pour les poisons les plus courants à l’aide de plantes facilement et rapidement trouvables. Gare à celui qui a des différends avec les Tertrebois, car Heideck sait également confectionner ces poisons… Étant quelqu’un de profondément bienveillant, il n’a jamais eu besoin de le faire. Il préfère utiliser ses connaissances pour fabriquer des potions de soin, des onguents ou encore des anti-douleurs et médicaments en tout genre pour guérir les maladies. Il lui arrive parfois, avant une bataille et quand il a le temps, d’élaborer diverses huiles et essences à appliquer sur une lame. Une blessure provoquée par une lame ointe d’une telle substance aura tendance à s’infecter et se développer rapidement. L’amour, l’intérêt et le respect dont Heideck Tertrebois fait preuve pour la nature sont très profonds, et ce depuis aussi longtemps qu’il s’en souvienne. Ayant vécu au contact de la nature depuis toujours, il a pu se forger une connaissance très développée sur la faune et la flore de la région. Ses nombreuses expéditions dans les bois et parties de chasse en compagnie de sa famille lui ont permis de conserver une excellente forme physique. Bien qu’il n’ait pas la stature imposante de son frère Lesfred, il n’a rien à lui envier de son agilité ou de ses muscles. Bien qu’Heideck apprécie les mondanités et l’ambiance chaleureuse du Haut-Quartier de Boralus, il préfère de loin la vie dans le domaine Tertrebois de Drustvar. Cela ne lui empêche bien sûr pas d’être très poli, plus ou moins respectueux de l’étiquette, et l’image qu’il a chez la noblesse Kul Tirassienne est très bonne. Il dispose d’un certain talent d’éloquence qui a pu se confirmer à maintes reprises. Il fait toujours bonne figure. Bien qu’il apprécie grandement l’humour en petit comité, voire la gentille moquerie, il reste quelqu’un de fondamentalement gentil, dévoué, altruiste et bienveillant.
×
×
  • Créer...