Aller au contenu
Flash Infos
  • Hello !
  • Bienvenue sur le nouveau forum ! N'oubliez pas de lire tous les nouveaux topics :)

Elenwe

Community Manager
  • Compteur de contenus

    105
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    21

Elenwe a gagné pour la dernière fois le 10 avril

Elenwe a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

505 Excellent

À propos de Elenwe

  • Date de naissance 20/04/1994

Visiteurs récents du profil

538 visualisations du profil
  1. Cette lettre est adressée aux diverses maisons de Kul'Tiras, elle apparaît cachetée par le sceau de l'Amirauté et est signée par la main du Connétable Ventis.
  2. Prenez le temps, donc, de rejoindre le canal "Boralus" en faisant /join Boralus, afin de suivre les annonces en jeu qui devront être réalisées dans ce canal uniquement, désormais.
  3. Timeline mise à jour. Boralus est désormais au courant des événements validés en vert, et sait que de grands danger attendent les kultirassiens. Il s'agit donc du nouveau contexte temporel de Boralus, merci de vous y fier ! Elenwe.
  4. A la décision du Connétable Ventis, les crieurs annonceront la nomination du nouveau Capitaine de la Garde et détailleront leur discours aux habitants et aventuriers y portant un intérêt.
  5. Carte mise à jour. 07-03-2019
  6. Description physique des femmes : Femme n°1 Nom et prénom : inconnu Race : Humaine Particularités : Blonde, vêtue de vêtements noirs pour les affaires, yeux émeraudes, petite et maigrichonne. Femme n°2 Nom et prénom : inconnu Race : Worgen Particularités : Pelage noir, yeux rouges, grande et équipée d'une garde d'épée sans lame et d'un apparat rouge et riche. Femme n°3 : Nom et prénom : inconnu Race : Draenei Particularités : Peau bleutée, cornes recourbées vers l'arrière, yeux rouges, griffes recourbées, habillée de rouge et arme visiblement magique.
  7. Carte mise à jour. 02-03-2019
  8. TIMELINE La timeline ci-dessous reprend les événements de chacune des étapes principales de l’histoire de Kul’Tiras. Elle se base sur l’accomplissement des quêtes sur officiel. Certaines de ces quêtes sont et seront difficiles à réaliser d’un point de vue RP sans apparaître comme le personnage héros du lore. Toutes ces étapes donnent un contexte pour imaginer des fronts et des quêtes différentes qui peuvent graviter autour des événements. Rade de Tiragarde - Secrets de la Compagnie Corsandre découverts. Dame Corsandre suspectée mais preuves insuffisantes. - La piraterie de Port-Liberté et ses dangereuses sirènes. - Que se passe-t-il au Monastère Chantorage ? (entraîne le début des événements de la Vallée Chantorage) - Invasion pirates à la Porte de Daelin, une destruction totale de la porte et état de siège dans les villages alentours avant la contre-attaque. - Quai du Trident touché par un sombre mal. (En cours, la menace n'a pas été totalement écartée) - La fête du domaine Norwington, et son attaque. - Détruire la corruption de Tol Dagor. - Démasquez Dame Corsandre, avant sa fuite, pour permettre à Katherine Portvaillant d’entamer les discussions avec l’Alliance. Drustvar : - Le village de Havrebrune est figé. Mettez un terme à cette sorcellerie maline pour libérer les citoyens. - Cochons et créatures d’écorces envahissent la forêt, libérez les animaux et les hommes de cette folie. - Innocentez Lucille Malvoie, découvrez les secrets des sorcières. - Les sorcières sont nombreuses, faites revivre un antique ordre chasseur de sorcières et de drusts ; l’Ordre des Braises. - Familiarisez-vous avec les étranges druides de Drustvar. (En cours, sera totalement validé quand l'influence de Gorak'Tul sera peu à peu appréhendée) - Libérez les villages des invasions drust, et annihilez l’influence de Gorak’Tul dans les forêts hantées et le glacier antique. Vous en sortirez-vous vivant ? - Combattez la Horde pour conquérir un gisement d’Azérite. - Découvrez qui a tué le mari de Lucille Malvoie. - Partez pour Corlain et le Manoir Malvoie pour mettre un terme définitif à la menace de la matriarche des sorcières. Vallée Chantorage : - Découvrez les sombres secrets du Monastère Chantorage à Boralus, dirigez vous vers Chantorage. (Point de départ pour les événements Chantorage) - Trouvez un moyen de traverser le barrage du passage vers la Vallée. - Découvrez un peuple en colère, privé de ses ressources. - Repoussez la Horde à Brennadam, privez cette dernière de sa machine azéritique. - Attaquez le Camp Croc-De-Guerre, éliminez-en les principaux chefs. - Le Hameau du Meunier a besoin de vous contre les Ettins ! Aidez-les fermiers des Vagues d’Ambre à se débarrasser de la menace du Kraal des Roncedos. - Fort Daelin est en proie à une grande menace, dirigez vos troupes éliminer les attaques Naga et préparez-vous à affronter le béhémoth invoqué par les sorcières nagas. - Assistez les Tortollans à la protection de la mer contre la KapitalRisk. - Une catastrophe alchimique frappe l’Hydromellerie Mildenhall, aidez-en son propriétaire ! - Un sombre mal frappe le Séminaire des Eaugures, comment distinguer les bons des mauvais ? - Découvrez ce que manigance le Seigneur Chantorage au Sanctuaire des Tempêtes. Kul’Tiras, une nation unie : Les maisons réunifiées, seuls les Portvaillant sont encore en proie à un grand problème : retrouver Jaina Portvaillant après son exil influencé par Dame Corsandre. Cette suite de quête est difficile à réaliser d’un point de vue RP en tant que joueur. Toutefois, le Siège de Boralus est une opportunité d’event assez intéressante pour exploiter le front existant mais aussi tous les autres fronts possibles. - Les regrets d’une mère. Découverte les indices disséminés à la Rade de Tiragarde pour savoir où la grosse Corsandre a emmené Jaina. - Cap sur Funesterre. - Au coeur des drust. La sagesse des drust pacifiques d’antan permettent de découvrir que Jaina se trouve dans les confins corrompus. - Aidez Katherine à retrouver sa fille dans les Ulterres. - Les retrouvailles sont de courte durée, Dame Corsandre tente de faire main basse sur la ville et le Siège de Boralus démarre. Pirates, Kraken et autres gangs sont prêts à tout pour s’emparer de la capitale. Lorsqu’enfin la rancoeur, la haine s’effacent, Jaina alors ambassadrice de l’Alliance devient l’Amiral Suprême de Kul’Tiras et ramène, à laide du pendentif de son père, la flotte kultirassienne dans la baie de Boralus, pourchassant la flotte pirate conduite par Corsandre qui déclare forfait.
  9. Contexte de l’Alliance à Boralus : La description du contexte ci-dessous se base sur le lore officiel de Battle For Azeroth. Sources : contenu IG et site officiel de world of warcraft. En général : N’espérez pas être accueilli chaleureusement à votre arrivée dans la rade de Tiragarde. Les divisions entre l’Alliance et les Kultirassiens sont profondes, héritage des évènements tragiques qui ont mené à la mort de Daelin Portvaillant. Votre mission diplomatique commencera en pleine tourmente politique et le chemin vers la rédemption sera long. Au marché des Alizés, les visiteurs trouveront tout le nécessaire pour un séjour prolongé à Boralus. Les marchands de tout Azeroth viennent y vendre leurs produits grâce à des routes commerciales qui relient le port, la ville de Passegué et les terres fertiles de la vallée Chantorage. Vous y trouverez une auberge, trois portails vers Hurlevent, Forgefer et l’Exodar, un bateau pour Hurlevent, des maîtres de métier, une banque, des marchands, une carte d’exploration et bien d’autres choses. N’oubliez pas de récupérer la carte du bac pour pouvoir voyager par la mer vous aussi. Prenez garde à ne pas vous perdre dans cette immense cité et faites attention où vous mettez les pieds. Boralus n’accueille pas que d’honnêtes citoyens, et il peut s’avérer dangereux de vous aventurer dans certains quartiers. Un bâtiment est accordé à la 7e Légion, près des quartiers de Corsandre. Il constitue une forme d’ambassade pour la région. Vous devrez travailler dur pour acquérir la confiance des Kultirassiens, et sauver Jaina de son exil. L’Alliance est ici pour la flotte de Kul’Tiras, qui n’est pas ce qu’elle devrait être ; elle a disparue en mer sans laisser de traces. Que se passe-t-il à Kul’Tiras : Rade de Tiragarde : Le cœur de Kul Tiras est accablé par les conflits intérieurs et la corruption. Les gangs pullulent pendant que les nobles se querellent pour accroître leur pouvoir et leur influence. Il vous faudra faire preuve de détermination pour découvrir l’origine de ces maux et restaurer le glorieux héritage des Portvaillant. L’avenir de l’Alliance en dépend. Vous trouverez bien d’autres lieux et ports à explorer dans la rade de Tiragarde. Vous ne tarderez pas à découvrir que les tensions entre les nobles ont engendré une situation explosive, et il vous faudra trouver la source de ces troubles. Plus au sud vous attend Port-Liberté, véritable repaire de crapules en tout genre. L’endroit est peuplé de pirates, de brigands et d’exilés désireux de d’échapper au contrôle de Kul Tiras. Ces vauriens représentent une menace grandissante pour les familles régnantes de Kul Tiras et vous devrez les arrêter avant qu’il ne soit trop tard. Drutsvar : Drustvar est une région connue pour la ténacité des soldats qui la protègent. Longtemps après le déclin des mystérieux Drust qui habitaient autrefois ces terres, les descendants d’Arom Malvoie et de son peuple continuent de survivre dans cette contrée hostile. Réputé dans tout Kul Tiras pour être chaleureux, stoïque et profondément superstitieux, ce peuple serait un allié précieux face à la Horde, mais vous devrez d’abord découvrir les raisons de leur silence soudain. Sans le moindre signe de vie de la famille Malvoie, et d’un bon nombre des habitants de cette belle région, il est une urgence de comprendre les raisons de cette quasi-autarcie. Accablée par une sorcellerie dangereuse, la zone doit être sauvée. Vallée Chantorage : Port d’attache de la grande flotte kultirassienne, la vallée Chantorage est recouverte d’un tapis d’herbe verdoyante où ondulent des collines jonchées de rochers. La faune et la flore abondent grâce aux affluents et à l’air marin. L’harmonie entre la terre et la mer fait toute la richesse de la région. La situation y est pourtant mystérieuse. La région semble peu accessible, son seul passage lourdement barré par les soldats Chantorage. L’est et le Sanctuaire des Tempêtes sont entourés d’un brouillard d’inconnues ; vous devrez trouver des indices pour comprendre ce qu’il advient du Seigneur Chantorage et de son domaine… peut-être à l’aide des Eaugures ? Mais en qui faire confiance ? A l’ouest, la situation dégénère à Fort Daelin. Grand bastion fier et solide qui fait face à des attaques régulières des Nagas, la Reine Azshara n’est pas bien loin. Que manigance le seigneur ? Qui pourra ramener la flotte à la maison ?
  10. Ceci est l'établissement du travail de Namlor vis à vis de l'organisation des commerces dans Boralus. Merci de vous fier à cette carte, qui sera remplie est modifiée au fil des jours et des installations, pour vous permettre de mieux connaître la ville. Vous souhaitez ouvrir un commerce à Boralus : - Trouvez un endroit qui correspond à vos attentes et au contexte de la capitale. - Veillez à vérifier que l'endroit n'est pas déjà pris. Attention, cette carte ne reflète que les commerces recensés, mais il existe aussi des maisons utilisées qui ont été spawn. Assurez-vous de ne pas despawn quelque chose à votre profit. - Contactez le référent au spawn, Namlor#4371 (sur Discord) ou Namlor sur le forum, afin de négocier avec lui l'ouverture de votre commerce ! A priori, si vous respectez le contexte et que l'endroit n'est pas déjà prit, vous risquerez rarement de faire face à un refus. Pour faciliter votre recensement, merci de bien remplir ce formulaire : - Nom de l'entreprise - Propriétaire - Employés (nombre et noms) - Horaires d'ouverture (en RP) - Adresse (screen de la location sur la map) - Tarifs moyen de tes service Merci de bien respecter ces règles et tout se passera bien !
  11. Code Pénal Préambule: Le code ci-dessous s’applique pour le sanctuaire RP à Boralus, mais peut sur l’ensemble des régions de Kul Tiras servir de base. Ce code a été rédigé par les référents militaires Reaven, Anaxandridas et Kraz qui se sont inspirés du codé pénal de la Garde de Hurlevent, KT RP. Chapitre I : Du code préliminaire. Chapitre II : Des délits. Lors de la mention du terme geôle ; selon la gravité de votre délit, votre personnage pourrait être enfermé dans les géôles de la caserne, ou à Tol Dagor. Chapitre III : Des crimes. 1) Des crimes. 2) Du cas de la légitime défense 3) De la récidive. Chapitre IV : De la responsabilité civile des animaux 1) Dans le cas où l'animal a un propriétaire. 2) Dans le cas où l'animal n'a pas de propriétaire. Chapitre V : Réglementation de la Magie Code d’honneur (caserne) : Règlement des visites (caserne) :
  12. RP Noble, contexte Ce guide a été réalisé par le joueur Baron (Aodren) dans le cadre son titre de référent à la noblesse, et lui appartient. Référents à la noblesse : Baron (Aodren) et Shadee (Janella) Sommaire : I/ Le noble L’appartenance à l’ordre nobiliaire s’accompagne de faits établis, comme l’appartenance à une maison, mais aussi de possibilités, comme celle de recevoir un titre où une fonction. A) Le titre Ici, le lore ne nous aide pas vraiment. En dehors de l’Amiral suprême, il semblerait qu’il n’y ait que des “seigneurs” à Kul Tiras. Tout noble ayant une propriété foncière étant alors immédiatement considéré comme seigneur de ses terres, ce terme peut donc poser problème en rp, d’autant plus que ce manque de hiérarchie ne paraît pas très vraisemblable. Aussi le noble peut être doté d’un titre de noblesse. Celui-ci doit bien sûr rester raisonnable : Il ne faut pas dépasser les grandes familles kultirassiennes du lore,que nous voyons comme l’équivalent de ducs, ni même être à leur niveau. Afin de ne pas trop encombrer la hiérarchie tout en proposant un système cohérent, nous avons décidé de retenir les titres suivants dans leur ordre d’importance : Comtes, barons et chevaliers. Voici un rapide résumé de ce à quoi correspond chaque titre (dans la sélection opérée) : ● Comte : Il s’agit du plus “petit” titre de la haute noblesse. Un tel personnage serait probablement directement rattaché à l’une des grandes maisons Kultirassienne. On peut imaginer un personnage à peu près équivalent, en terme de statut, au Seigneur Norwington. Par conséquent ce titre doit être employé avec parcimonie ! La majorité des nobles de Kul Tiras doit être composé de titres plus modestes. Le comte possède forcément un domaine. ● Baron : Il s’agit d’un titre inférieur à celui de comte, mais tout de même supérieur au chevalier. Il possède probablement un petit domaine, et donc les revenus qui vont avec. ● Chevalier : Le chevalier est le plus petit échelon de la noblesse. Adoubé, il possède donc un statut de noble et les privilèges qui vont avec. Il s’agit avant tout d’un combattant, par conséquent il doit avoir de l’équipement et une monture. Le titre de banneret est également disponible, bien que plus difficile à mettre en oeuvre dans le royaume de Kul Tiras. Il faut tout de même noter qu’il s’agit d’un chevalier ayant le droit de porter sa propre bannière au combat et éventuellement de mener ses propres troupes au combat. Ce rang étant très modeste, il ne faut pas penser pouvoir mener des armées entière, bien sûr. Une vingtaine d’hommes semble déjà être un effectif plus que respectable. Bien sûr l’usage du titre n’est pas obligatoire pour ceux qui veulent vraiment coller au lore, celui de seigneur peut tout à fait convenir également, tant que l’on reste dans un niveau de noblesse assez modeste. B) Une maison Qu’il soit issu d’une ancienne lignée où fraîchement anobli, votre personnage fait forcément partie d’une maison. Celle-ci est composée de sa famille proche (les membres les plus éloignés pouvant parfois appartenir à une autre maison par le biais du mariage par exemple). Outre les parents de votre personnage, la maison comprend également les serviteurs, domestiques et autres employés officiels (et moins officiels parfois) qui lui sont rattachés. Chaque famille se dote d’armoiries afin de se différencier des autres, parfois aussi d’une devise. Si le personnage possède un domaine, il s’agit probablement de celui de sa famille… Mais bien sûr cela reste de votre ressort, comme tout ce qui touche à l’organisation de votre maison ! Cette dernière ne peut cependant pas être indépendante : Elle s’inscrit forcément dans le fonctionnement politique du royaume et est donc soumise à l’une des grandes maisons de Kul Tiras et bien sûr à l’Amiral suprême. Elle peut aussi être inféodée à une autre maison qui lui serait supérieure. Elle peut cependant avoir une autonomie plus où moins importante en fonction de ses spécificités. Son degré de loyauté dépend également de vous, bien entendu. C) Une fonction Le noble n’existe pas uniquement à travers son titre où sa maison mais également par le biais de sa fonction. Les activités jugées comme étant rabaissantes sont proscrites, ces dernières étant composées des tâches manuelles (et subordonnée) comme l’agriculture, la construction… Le métier de barde peut également être vu d’un très mauvais oeil, bien que la pratique de la musique où de la poésie en tant que passe-temps reste tout à fait convenable, et même appréciée. Un noble qui s’adonnerait à ce genre de besogne serait immédiatement moqué de ses pairs et deviendrait rapidement la risée de la cour. On retrouve principalement deux fonctions chez les nobles : ● Militaire : Les officiers Kultirassiens sont tous de noble ascendance, du moins ceux qui sortent de l’Académie Portvaillant, qui est un lieu réservé à la noblesse et à la bourgeoisie du royaume. La marine est naturellement l’un des choix de prédilection pour les nobles soucieux de s’illustrer par les armes, on trouve donc bon nombre de capitaines de vaisseaux nobles, mais les autres armes sont tout aussi respectables. La noblesse kultirassienne est très imprégnée de culture militaire : Tout noble qui se respecte connaît au moins des rudiments d’escrime et sait monter à cheval. Cela fait partie de leur éducation. ● Juridique : Les nobles peuvent avoir une fonction juridique. Le lore est très flou en ce qui concerne cette précision, mais ne semble pas pour autant la contredire, donc une carrière dans ce domaine est tout à fait envisageable. Naturellement les nobles ont un poids politique puisque c’est sur eux que le pouvoir se repose. II/ Les rapports du noble avec son entourage La posture d’un noble n’est pas la même que celle d’un simple roturier, il est donc important de poser quelques bases concernant son rapport avec le monde. A) Avec le pouvoir Cette partie se penche sur deux points bien spécifiques : L’Amiral suprême et les grandes familles de Kul Tiras. L’Amirauté est actuellement détenue par la famille Portvaillant, par le biais de Katherine, conseillée par Dame Corsandre. (CF Guide lore de la noblesse pour les infos !) Si les nobles sont forcément inféodés à l’une des familles principales et à l’Amiral Suprême, leur loyauté peut être très volatile, d’autant plus que, comme le dit Taelia dans les dialogues du jeu, les nobles de Kul Tiras sont actuellement plongés dans une lutte de pouvoir intense. Aussi, sous couvert de loyauté, la noblesse se livre aux intrigues et certains peuvent vouloir accroître leur influence. Il est également important de noter que toute allégeance envers une famille sera lourde de conséquence : Après la révélation de la trahison Corsandre, une maison qui lui serait inféodée subirait forcément les affres de cet évènement, par exemple. Une chose tout de même : On ne peut pas pour remplacer l’Amiral suprême ni l’une des grandes familles. Cela parait logique, mais une petite piqûre de rappel ne peut pas faire de mal ! En dehors de cette spécificité relative au suivi du lore de Blizzard, toute ascension est évidemment possible en fonction de vos objectifs ! La vie de cour est bien sûr au coeur de ces rapports, mais cela sera développé plus loin ! B) Avec les autres nobles Ceux-ci peuvent être très variés en fonction du développement du rp, évidemment, et dépendent intégralement de vous. Il faut toutefois se souvenir de quelques faits ! ● Le monde de la noblesse est celui des apparences. Il faut faire bonne figure et parfaitement coller à l’étiquette sous peine de susciter moqueries et médisances. ● Les luttes de pouvoir passent par toute sorte d’actions. Un conflit entre deux maisons pourra par exemple se régler par le biais d’intrigues bien ficelées, maintenues dans l’ombre, où bien par des affrontements plus directs entre hommes de main… Atteindre la réputation de son ennemi par la diffamation peut aussi être une façon de lutter. Cela dit, il faut tout de même garder une certaine mesure dans ses actions et surtout assumer les conséquences de chacune d’entre elles. C) Avec la roture Bien que leurs modes et lieux de vie diffèrent largement, nobles et roturiers ne vivent pas sans se croiser. Leurs rapports sont alors tout particuliers et, bien que chaque individu soit comme il est, reposent sur certains points capitaux : ● Il existe une différence de statut fondamentale entre un membre de la noblesse et un roturier. Par conséquent les premiers attendent du respect de la part des seconds, eu égard à leur rapport privilégié avec le pouvoir et bien sûr leur idée d’une naissance supérieure. Tous les nobles méritent le respect du point de vue des roturiers, qu’importe leurs actions,ils restent TOUJOURS supérieurs socialement et hiérarchiquement à n’importe quel roturier. Un manquement à cette attention aura forcément des répercussions, qui pourraient se traduire par une sanction envers le roturier trop téméraire. ● Si les nobles ont effectivement un statut supérieur à celui des roturiers, et le pouvoir de leurs infliger des sentences au besoin, cela ne veut pas dire qu’un aristocrate peut se permettre un comportement cruel voire sadique envers ceux-ci sans encourir le moindre risque. Tout puissants qu’ils sont, les nobles ne sont toutefois pas invulnérables aux yeux de la loi, comme nous le verrons très prochainement. ● La maison du noble possède probablement des serviteurs et des domestiques. Ces personnes, forment “l'hôtel” de la maison. Encore une fois, le noble a et aura toujours un statut supérieurs à ses valets. Les relations doivent être les mêmes qu’avec les autres roturiers, mais également se doubler d’une fidélité sans faille. Un valet corrompu paiera par exemple le prix de sa duplicité si celle-ci est découverte. Mention spéciale : Les eaugures font partie de la roture, cependant ils sont traités avec respect par tous, y compris les nobles. L’ordre forge la croyance de Kul Tiras, et leur manquer de respect et pire encore, attenter à leur vie directement où par le biais de menace est considéré comme un affront au royaume tout entier, et donc passible de sentence, peu importe l’ordre auquel appartient le coupable. D) Avec la justice Ici le lore est clair : Les nobles sont concernés par la justice du royaume, mais pas de la même façon qu’un roturier. Traîner un aristocrate en justice est une action des plus risquées, surtout si l’accusateur est un simple citoyen. Les juges sont plus favorables aux nobles, qui peuvent en plus user de leur influence pour ralentir les procédures où bien retourner les accusations à l’envoyeur. Cependant, si le crime du noble apparaît comme irréfutable, alors il est châtié comme n’importe qui d’autre. Par ailleurs, toute forme de trahison (de la maison suzeraine - qu’il s’agisse d’une grande maison où non - où envers l’Amiral Suprême et le royaume) est sanctionnée sévèrement dès qu’elle apparaît au grand jour. III/ Les lieux qu’il fréquente A) Un domaine Le noble possède bien souvent un domaine, se traduisant par une possession foncière. En fonction du titre, cette dernière peut être d’une superficie et d’une nature bien différente. Elle appartient à la maison du noble qui la possède et se transmet par héritage. Si le noble possède des terres suffisamment grande, il est possible qu’il puisse y trouver une demeure de taille plus ou moins conséquente en fonction du statut et de la richesse. À titre d’exemple, voici la demeure du Seigneur Norwington qui possède un statut assimilé ici à celui de comte (et pas des moindres puisque son influence est importante dans le royaume, comme le prouve son fameux festival) : Dans le cadre du Sanctuaire, Boralus apparaît comme étant le centre du rp, aussi le noble peut être natif de la capitale et posséder sa résidence à la campagne, dans son domaine, où bien venir de ce dernier et posséder une résidence en ville afin de se tenir proche du pouvoir, se rendant lorsqu’il se souhaite dans ses possessions. Quoi qu’il en soit c’est un lieu abritant des serviteurs et des domestiques, ainsi que des dépendances comme des écuries. C’est également souvent de là que proviennent les éventuelles forces militaires à disposition du noble (chevaliers exclus, rappelons-le). Le domaine n’est pas une obligation non plus, votre personnage peut tout à fait être intégralement basé à Boralus, cependant il vaut alors mieux lui trouver une source de revenus afin qu’il puisse maintenir des finances acceptables et procéder aux dépenses nécessaires à la réalisation de vos ambitions. B) Une résidence Au vue de la dernière information énoncée, il peut sembler capital pour l’aristocrate de posséder sa propre résidence en ville. La plupart du temps on parlera d'hôtel particulier (dans mon cas par exemple, l’Hôtel Courvoisier) qui prend la forme d’une demeure plus où moins vaste forcément située dans le Haut-quartier. Cet endroit est le point de chute du noble à la capitale et abrite bien sûr des domestiques et des serviteurs. Il s’agit toutefois de bâtiments urbains et sont donc soumis à tout ce que cela implique : Il est évident que la présence de jardins où d’écuries s’annonce compliquée par exemple, eu égard aux contraintes spatiales des rues. La possession d’une résidence citadine n’est toutefois pas une nécessité, il est clair qu’il s’agit là d’un confort non-négligeable pour la vie à la capitale, mais d’autres arrangements sont sans doutes possible en fonction de vos envies. Cela dit, une situation précaire en terme de logement où jugée infamante (résider chez un roturier par exemple) par les autres nobles aura bien sûr des répercussions au niveau de l’image renvoyée par votre personnage. La résidence n’est pas forcément un lieu intégralement privé ! Contrairement au domaine, elle peut être utilisée pour tenter de donner une bonne image à votre personnage, par le biais d’une réception par exemple. C) Le Haut-quartier Le Haut-quartier et ses alentours immédiats forment le cadre d’évolution principal de la noblesse à Boralus, se déployant aux abords du Donjon Portvaillant, où se trouve la cour, accessible à la noblesse et aux grands dignitaires de Kul Tiras principalement mais éventuellement de l’étranger, bien que l’état actuel des relations entre l’Amirauté et l’Alliance ne laisse pas cette possibilité pour le moment, l’Alliance n’étant pas la bienvenue (N’oublions pas que Jaina est, au début du Sanctuaire, exilée et que Genn Grisetête - qui est pourtant roi de Gilnéas - a bien manqué de finir en geôles à l’instar du personnage-joueur à son arrivée en ville). Cela dit, au fur et à mesure du développement du sanctuaire, l’Alliance sera bien mieux accueillie et il se peut alors que les dignitaires puissent accéder à la cour. Si la Place de l’Unité est accessible à tous, il n’en va pas de même pour le reste des lieux qui l’entourent. Le cas du donjon ayant déjà été abordé, passons au Haut-quartier en lui-même. C’est là que se trouvent les habitations et les lieux publics que côtoient les nobles. Les roturiers n’y sont pas autorisés, sauf justification officielle, falotiers, jardiniers et domestiques étant bien sûr exempts de cette interdiction puisqu’ils travaillent sur les lieux. Une autre exception touche les bourgeois, qui sont également autorisés à côtoyer les lieux, au même titre que les nobles. Il est important de garder en tête le fait que : TOUTE PERSONNE N’APPARTENANT PAS AUX CATÉGORIES AUTORISÉES DANS LE QUARTIER ET S’Y TROUVANT QUAND MÊME ET SANS JUSTIFICATIF OFFICIEL SERA DONC INVITÉE À QUITTER LES LIEUX. UN REFUS OÙ UNE OPPOSITION AURA FORCÉMENT DES CONSÉQUENCES. Il est important de souligner le fait que cette information (concernant les personnes pouvant accéder librement au Haut-quartier) vient directement du lore de Blizzard, qui le précise bien en jeu. Les jardins du Donjon et l’Académie Portvaillant bénéficient également d’un accès limité aux mêmes catégories de personne, ne s’y rend pas qui le souhaite ! Ces lieux sont considérés comme étant particulièrement raffinés et prestigieux, par opposition aux quartiers les plus populaires, qui apparaissent comme étant des zones à éviter absolument, déjà pour le danger qu’ils représentent (quoi qu’un noble puisse bénéficier d’une escorte en armes) mais aussi pour la mauvaise impression qu’une telle action peut jeter sur le noble qui s’en rendrait coupable. En dehors de ces deux risques, un noble bien sûr se déplacer comme il l’entend, bien qu’il paraisse évident qu’un aristocrate ne descendra jamais dans les bas-quartiers pour se promener où bien pour boire à la taverne du coin. En règle générale, si quelque chose requiert l’attention du noble hors des beaux quartiers, il aura plutôt recours à un intermédiaire, souvent issu des rangs de ses serviteurs (plus où moins officiels en fonction du besoin), qu’il s’agisse de rencontrer un contact où bien simplement d’aller au Marché. Il y a cependant toujours moyen d’employer les canaux en cas de déplacement personnel. D) Les lieux publics Les nobles sont amenés à se croiser dans toute sorte de lieux publics, officiels où non, mais toujours formels quoi qu’il en soit… Cela dit je n’ai rien de plus à développer que ce qui est déjà abordé dans le guide lore, aussi : CF Guide lore sur la noblesse. IV/ Quelques généralités supplémentaires ● L’héritage : Question centrale que celle-ci ! L’héritage régule la transmission des biens de la noblesse. Le lore nous montre qu’à Kul Tiras, c’est l’aîné des enfants qui hérite (s’ils sont plusieurs), peu importe son sexe (CF le cas de Jaina, qui succède à son père et non Tandred, car elle est née avant lui, peu importe son sexe.). Si un noble n’a pas d’enfant, alors son héritage va à son frère, son oncle… Bref, la personne la plus proche de lui dans l’arbre généalogique de la famille. ● L’éducation : A priori, il n’y a pas d’écoles à Boralus. Cependant, la noblesse est manifestement éduquée, aussi l’on peut imaginer que les enfants de l’aristocratie reçoivent la formation de précepteurs. Cependant rien ne le prouve ! ● Maniement des armes : Peu d’informations à ce niveau là. Ce qui est sûr, c’est que les cadets de l’Académie apprennent à se battre évidemment. On peut toutefois imaginer qu’un noble reçoit au moins la formation minimale aux armes de tir pour chasser, puisque c’est là l’un de leurs passe-temps principaux. ● La chasse : Comme dit précédemment, c’est un passe-temps très apprécié par la noblesse. On chasse toute sorte de gibier, des animaux imposants (comme le sanglier où l’ours) pour démontrer son prestige, mais aussi des cerfs, des lapins, etc. L’hermine tient une place privilégiée au sein du tableau de chasse de la noblesse, car il s’agit d’un animal noble. Du moins le fait de porter sa fourrure est-il noble, et signe de bonne santé. ● L’étiquette : La noblesse Kultirassienne accorde une grande importance à l’étiquette et à la bienséance, ne pas respecter cela peut conduire à toute sortes de moqueries de la part du milieu mondain. Cela dit, cette question est assez vaste, aussi sera-t’elle développée dans le prochain post !
  13. Contexte de la Horde à la Vallée Chantorage Ce contexte a été approuvé par le référent de la Horde, Avakh, et par Shamalau. Situation en 8.0 : Lors de la découverte de Zandalar, la Horde concentre ses efforts sur la création de liens avec l’antique peuple des Zandalaris. Suite au sauvetage de la princesse Talanji des prisons de l’Alliance par la Horde, le Roi Rastakhan accorde aux étrangers un droit de séjour à Zuldazar. Ce vaste empire n’est pas sans connaître quelques troubles. La région recèle de sombres secrets et les rumeurs parlent d’une rébellion naissante. En tant que représentant de la Horde, vous devrez gagner la confiance du roi Rastakhan et du conseil zanchuli pour pouvoir exploiter les ressources et la redoutable flotte de Zuldazar. L’effort de guerre de la Horde en dépend. Que se passe-t-il dans la Vallée : La Vallée Chantorage abrite derrière ses paysages idylliques de nombreux et sombres secrets. Uniquement accessible par un chemin sinueux, la Vallée semble bouclée par les soldats de Chantorage, dans un barrage humain qui empêche Boralus d’être au courant des dernières nouvelles. Le royaume de Kul’Tiras a perdu sa légendaire flotte, disparue en mer sans laisser de traces. Lorsque les recherches sont lancées pour retrouver les navires kultirassien, c’est le Seigneur Chantorage, dont les terres s’étendent sur toute la Vallée, qui se charge de la tâche par le biais de son culte ; les Eaugures. Secrets, ils tirent leur force et leur pouvoir de la mer, de l’eau, et sont ceux qui commandent aux mers pour rendre cette flotte imbattable. La rumeur court toutefois, et le Seigneur Chantorage est silencieux. Désormais, s’aventurer à l’est vers le Sanctuaire des Tempêtes peut mener à la mort. L’information n’est pas encore donnée dans tout Kul’Tiras et l’enquête ne fait que commencer. Sur la côte ouest, Fort Daelin est assiégé par les nagas. Des colosses s’en prennent aux remparts de pierre tandis que des harpons percent toujours plus profondément les murs qui surplombent la forteresse. Enhardies par la négligence des soldats, des créatures vicieuses s’en prennent au noble peuple de Chantorage. Qu’il s’agisse de rats et d’araignées au hameau du Meunier ou d’un huran territorial, ces menaces continueront de croître si personne n’intervient. Enfin, Brennadam, principale ville est en proie à un conflit interne, les habitants et fermiers sont furieux de s’être vus confisquer leurs récoltes. Attaquée par la Horde, la ville repart victorieuse de la bataille, au prix d’une partie dévastée de la ville et de nombreux morts. La Horde, elle, s’est emparée de la mine de la montagne et a bâti son campement et doit lutter entre les menaces d’est et ouest tout en faisant valoir sa position avantageuse. En tant que joueur de la Horde, vous vous placez dans un contexte temporel où vous venez de gagner du terrain sur le camp Croc-de-Guerre. Votre rôle est de vous renseigner sur la situation de l’Alliance, et de profiter des veines Azéritiques pour le compte du chef de guerre, Sylvanas Coursevent, et du chef de camp, Rexxar. Opportunités d’évolution : Vallée Chantorage : 8.0 : La Horde parvient à parfaire sa prise sur la montagne, organisant des raids pour récupérer des ressources. Sa principale mission toutefois reste d’obtenir des informations sur la situation de l’Alliance, sur sa flotte, ses conflits internes. Lorsque le Siège de Boralus viendra, un contingent de la Horde est détaché vers la ville pour s’emparer des armes Azéritiques de Dame Corsandre. Il doit s’agir d’un groupe de bataille discret, qui profite de la zizanie au sein de la capitale, mais qui ne peut faire front direct sur l’Alliance. NB : tant que l’alliance ne sera pas arrivée à ce stade, il est, de manière logique, normal de ne pas précipiter les choses. Kul’Tiras : La Horde possède des campements plus petits de parts et d’autres de Kul’Tiras. Vous aurez l’opportunité d'interagir avec les environnements propres à ces zones. Entre pirates et sorcellerie, il y a du choix ! Zandalar : Au-delà de votre mission au sanctuaire de la Horde, il est fortement conseillé de créer des événements qui vous permettront de réaliser les trames dédiées à Zandalar et les Zandalaris. Entre les événements qui gravitent autour du Roi Rastakhan, le conseil zanchuli, l’influence du Loa de la Mort, la corruption ou la mort des loas, la situation dangereuse de Vol’dun et de l’empire Sethrak, la résurrection de Mythrax et enfin la menace des trolls de sang et de leur dieu, G’huun, vous avez l’embarras du choix ! La Conquête de la Horde : Il est important de savoir que malgré tout, la Horde est en sous effectif à Kul’Tiras. Malgré une attaque à Brennadam, sa défaite a entraîné la perte de son arme principale : un engin de siège azéritique. De nombreux joueurs souhaitent pouvoir faire la guerre en Chantorage. C’est possible. Ce qui ne l’est pas est d’annexer la Vallée pour le compte de la Horde. Pour trouver un juste milieu, il vous sera autorisé de conquérir des lieux de manière temporaire et qui ne s’inscrivent pas dans l’évolution officielle de la zone. Vous ne pourrez donc pas annexer des zones comme le Fort Daelin, ou encore l’est de la Vallée (pour ne citer que ces deux exemples). Pour récupérer les lieux, vous devrez vous accorder avec le Chef de Projet et votre référent. - Si vous souhaitez organiser des batailles PVE, vous êtes libres d’utiliser des PNJ de l’Alliance. - Si vous souhaitez organiser des batailles PVP, vous devrez trouver une personne volontaire pour animer la faction adverse et les joueurs qui accepteront de la suivre. Il n’est logiquement pas possible d’attaquer Boralus, vous devez rester logique envers le lore. La Horde n’attaque pas la zone, vous n’avez donc pas à le faire. Vos troupes seraient annihilées entre les canons présents un peu partout dans la Capitale et les forces militaires de la ville. Précisions sur le contexte, sur la conquête, après des questions posées par le référent Avakh & Shamalau : Warning : c'est du copier coller d'une conversation, la lecture peut être compliquée, le contexte un peu wtf mais le message y est.
×
×
  • Créer...