Aller au contenu
Murmures
  • Bienvenue sur Kuretar 8.3
  • Ouvrez votre cœur au vide

Elenwe

Community Manager
  • Compteur de contenus

    217
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    105

Elenwe a gagné pour la dernière fois le 4 août

Elenwe a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 282 Excellent

À propos de Elenwe

  • Date de naissance 20/04/1994

Visiteurs récents du profil

1 819 visualisations du profil
  1. Avec toutes ces grèves je n'ai personnellement pas vu d'autres trains... après tout dépend, si c'était un TER en premier, ça prend pas toujours les même rails que les TGV....
  2. L'année 2019 s'est avérée être celle dédiée pleinement à l'Alliance, entre les événements sociaux et le sanctuaire principal du serveur situé à Boralus, nous avons mis les bouchées doubles lors de la gestion de cette zone de faction pendant des mois. Cette année se profile sur de nouveaux horizons rarement entrepris par Kuretar et son staff. Fort de vouloir proposer quelque chose de simple mais de nouveau, nous nous sommes réunis en réunion interne et avons décidé de créer ce pourquoi vous lisez ce topic : le Sanctuaire Horde. Avec l'expérience passée, nous souhaitons entamer une nouvelle phase de l'histoire de Kuretar et la Horde en investissant le temps et le jeu de rôle dans la grande capitale Zandalari ; Dazar'Alor. Sans plus attendre, voilà les nouveautés et choses qui vont caractériser la gestion du Sanctuaire de la Horde : Direction et gestion du Sanctuaire Horde : Elenwe, qui sera en charge de la gestion HRP et RP de la zone. Helnesis, mort incarnée, en charge d'apporter la mort RP aux joueurs. Swannael, en charge de la garde de Dazar'Alor. Mhen(Tristan) en charge de la gestion sociale et commerciale. Antani en charge de la bonne gestion des Mak'gora quotidiens. Rupan en charge de la gestion du RP pègre. Talandra, Patch & Bernkastel, réquisitionnés pour le spawn. Caractéristiques du Sanctuaire Le Sanctuaire se voudra bien plus strict que le précédent. Nous souhaitons redonner sa gloire au RP Horde et lui permettre de se montrer sous un meilleur jour. Quota de personnages et accessibilité au sanctuaire : Nous ne souhaitons pas que le sanctuaire soit la place aux multiples rerolls, encore moins aux RP exotiques. Afin d'éviter notamment un abus sur ce point, nous obligeons chaque joueur à recenser son personnage et à demander son accès à la zone par le biais d'une candidature complète d'au moins 600 mots. Cette candidature passera sous le crible de la direction et sera validée, ou non, rapidement. Enfin, nous ne souhaitons pas non plus laisser des inégalités raciales poindre le bout de leur nez dans Dazar'Alor et préférons éviter de voir toujours les même races. Ainsi, nous limitons le nombre d'orcs, trolls, morts-vivants, taurens et gobelins à dix personnages maximum par race (races alliées comprises). Les Sin'dorei, les Sacrenuits, les Vulpéras ne sont pas soumis à ce quota, considérant qu'ils sont peu en jeu. Réglez vos comptes dans les règles de l'art Un ennemi dans la cité ? Quelqu'un vous a mal regardé ? Vous préférez régler le moindre problème avec plus de tradition et de sang ? Les Mak'Gora organisés par Antani sont ce qu'il vous faut ! Retrouvez-vous à l'arène et combattez à mort pour le moindre prétexte. Vous n'aimez pas quelqu'un ? Cela suffit ! Si au moins l'un des partis souhaite engager un Mak'Gora, alors la seconde personne n'aura pas le choix que de le pratiquer. La mort RP est imposée et l'arène ouverte tous les jours de 18h à 1h du matin. Créez votre propre Loa Faites grandir votre influence dans la ville en devenant l'orateur de votre propre loa, créé sur-mesure avec la direction du sanctuaire. Plus vous aurez d'adeptes, plus votre influence grandira dans la ville et avec elle de nombreux privilèges. Vous pourrez ainsi obtenir des laisser-passer pour certains quartiers huppés de la ville, vous passerez premier à la cantine, vous pourrez vous opposer aux autorités et à la Garde comme bon vous semble. Arrivé à un certain palier, vous obtiendrez une capacité unique. Attention, vous balader avec quatre PNJ de votre création derrière vous n'augmente pas votre nombre d'adeptes. Un Loa a déjà été créé pour l'occasion, il s'agit de Houk, le Loa-Singe. Sa capacité unique est la suivante ; "Échappatoire aléatoire : si vous êtes envoyé en prison, vous pouvez vous téléportez en dehors de votre cellule, sans que la Garde puisse faire quoique ce soit." Rendez légitime votre évasion ! Devenez adepte de Houk ! Roi à la place du Roi Si l'influence vous intéresse autrement que par les Loas, vous pouvez tout de même tenter de gravir les échelons ! Un joueur peut machinalement convaincre peu à peu les commerces, les corps militaires et les représentants sociaux de se joindre à sa cause afin de renverser le Roi Rastakhan lui-même et devenir le nouveau Roi de Zandalar ! Qu'attendez-vous ? La légende raconte que si un joueur unique parvient à remporter dix Mak'gora, ce dernier devient le nouveau roi de l'empire Zandalari. Tout un tas de choses sont à venir : - Un système monétaire basé sur le troc (os, dents des victimes du Mak'gora etc...) nous abolissons les pièces d'or ! - Un système d'honneur à l'Arène, payez-vous des services en fonction de ce que vous avez. - Des commerces originaux et adaptés (Zoo etc...) - Une Timeline officielle menant à terme au Siège de Dazar'alor. - Des events privés entre amis uniquement pour faire avancer la dite Timeline. Enfin, quelques règles : - Le langage RP doit s'adapter à l'endroit. Ainsi nous autorisons les jargons douteux et vulgaires hachant la langue française. - RPL & RPQ prohibés, toute allusion sexuelle sera sanctionnée. - Vous devez vous connecter au moins une fois par jour. - Le port d'un harnais en guise d'item de torse est obligatoire si votre personnage est un orc ou un troll. - Le RP pirate est autorisé, mais uniquement là où il semble le plus cohérent sur le serveur : dans les lacs et les rivières. - Ignorer la Garde fait parti du jeu. - Chaque animation, même mineure, de RP devra passer par une vérification. La situation de crise sanitaire actuelle rend nos services de gestion plus longs que d'habitude, votre animation pourrait attendre jusqu'à 72H avant d'être validée. - Nul Mak'gora ne peut être refusé. - Nous demandons à toutes les femmes elfes de bien vouloir attester de l'absence d'attributs masculins sur leur personnage. Un stage sera imposé à ceux qui manquent à ce devoir. - Un commerce ouvert devra signer une décharge engageant ce dernier à devoir subir des attentats réguliers de la pègre. L'obligeant à despawn et respawn chaque fois sa boutique pour incarner le réalisme. - Le rituel de la mort ou tchétché pourra être imposé à toute personne se soustrayant à un Mak'Gora. Serez-vous capable de vous hisser au sommet de la société pour laisser votre influence grandissante faire main basse sur la cité d'or ? Ouverture du Sanctuaire Horde le samedi 4 avril ! Nous vous y attendrons ! Pour la HORDE !
  3. Attention. Un ajout = un swap d’une arme existante. Cela représente beaucoup d’armes. Ta seconde liste ne sera sûrement pas utilisée sauf pour remplacer des armes de la première.
  4. Bonjour, je me permets de répondre sur la faisabilité de certains éléments ! Le reste sera fait si c'est approuvé par l'un des dev bien sûr. - Les emotes/voix relèvent de l'animation, ce ne sera donc pas possible. - ITEMS faisable même si des screens auraient été la bienvenue. - Coiffures non possible. - Couleurs de cheveux possibles.
  5. Bonsoir, Les idées sont pas mauvaises, loin de là ! Mais les idées provenant d'artworks sont des choses presque impossibles à réaliser sans fichier de base. Considérant l'état du serveur, l'Atelier est compromis jusqu'au retour de Kuretar, mais tes suggestions entrainent des contraintes techniques trop ardues. Je te conseille de revoir les ambitions de ce patch légèrement à la baisse 🙂 Pour le moment, après discussion avec les dev sur la faisabilité de tout ça, c'est un travail impossible et nous ne l'entamerons pas.
  6. 💠 Nom du Patch : Patch de l'Explorateur A l'intention de : 👨‍👩‍👦 de la communauté 💥 Type de patch : Swap d'Items 💬 Description de l'idée : Faire appel au pouvoir du swapping pour réaliser deux contenus exclusifs : - Le premier : s'emparer sans vergogne du nouveau set créé par Blizzard en récompense du parrainage. Considérant le nombre d'aventuriers et les quelques éléments de ce stuff très sympathique comme la ceinture 3D ou la chemise, je pense qu'il est d'utilité publique de se tenter à le faire ! Je propose dans le même temps, pour cet ensemble d'équipement, de se tenter à un recolor pour une version plus sombre, marron foncé, chemise rouge rubis ou noire, fiole de ceinture rouge, pour rappeler une fiole de soin... (Attention toutefois, cela impliquerait deux fois plus d'items swappés. Vu le nombre, ce ne serait pas un problème, mais sait-on jamais.) (Voir illustrations) - Le deuxième : se tenter à remplacer deux capes, ou deux des sacs présents grâce aux commandes .sac par les nouveaux sacs à dos présentés par Blizzard. L'un rejoint le set ci-dessus, dévoilé pour la 8.2.5, l'autre rejoint le datamining de la 8.3, il s'agit du sac à dos d'Irion. (Voir illustrations) 🎨 Illustration de l'idée : 💭 Commentaire (falcultatif : bon, ce sera sûrement accepté, hein......... Bisous 😘
  7. Tout d'abord, vous devez assimiler et comprendre la définition même de l'Atelier, que voici : Ensuite, vous devez impérativement respecter ces règles : Une fois cela fait, vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous que vous devrez poster dans l'onglet dédié aux formulaires : Une fois cela fait, votre demande sera prise en compte et un membre de l'équipe de l'Atelier validera ou non ce projet et une conversation sera faite avec vous sur Discord afin que l'on procède à l'élaboration du patch ensemble. ps : oui j'ai abusé des smileys
  8. ptdr quoi ? quelle est cette illusion ? @Plume il a trahi le club des glandeurs
  9. L'Atelier est un projet de création de patch pour des demandes personnalisées de la part de groupes de joueurs ou de guildes en faisant appel au swapping. Par ce biais, nous souhaitons offrir à la communauté la possibilité de création par l'équipe officielle de patchs dédiés et disponibles publiquement. Ce projet est en réponse à une difficulté accrue de créer des patchs dits de "add" en raison des contraintes infligées par Blizzard. De plus, c'est un projet qui a pour vocation de permettre à nos moddeurs de parcourir des horizons différents, et de rester actifs en période creuse. Toutefois, attention, il s'agit d'un projet qui ne remplacera pas nos projets serveur en matière de patch. Vous pouvez éventuellement prendre ceci pour un bonus ! Nous ne ferons pas de patchs à la pelle, pour éviter à toutes la communauté de voir trop de choses différemment. Chaque demande sera étudiée et chaque patch sera accessible à tous. Objectif : Nous souhaitons principalement réaliser des patchs plus personnels pour des projets ouverts. Cela veut dire que nous n'ouvrons pour le moment pas la porte à des demandes personnelles pour uniquement une à deux personnes. Possibilités : Grâce à l'Atelier, de nombreuses choses sont possibles comme le changement d'un aspect d'un objet (items, gobs) en remplaçant sa texture pour lui donner une couleur différente ou en remplaçant tout simplement son modèle. Il sera aussi possible de changer l'aspect de certaines peaux, couleurs de coiffures et tout un tas d'autres choses possibles via les méthodes du swapping. Nous mettons une option sur le mapping avec de grosses restrictions et de grandes chances que le projet soit avorté. Processus : Une liste de développeurs sera fournie publiquement lorsque l'Atelier sera ouvert officiellement. Il s'agira de l'équipe disponible pour réaliser votre demande. Toutes les demandes seront listées et après un certain nombre de commandes, nos développeurs feront le tri des demandes acceptées ou refusées en fonction des contraintes techniques ou des contraintes de goûts. Suite au tri, cette liste sera modifiée sur la base du temps de conception et de la préférence des développeurs à travailler sur votre projet. Ce qui déterminera le temps d'attente à la réalisation de votre patch. Un donateur sur le tipeee pourra toutefois, par son don, faire passer son patch en haut du classement pour qu'il soit prioritaire et rende la livraison de son swap plus rapide.* Éligibilité à l'Atelier : - Vous devez avoir créé un projet, l'avoir présenté et l'avoir rendu actif ou devez proposer un patch qui convienne au collectif. - Vous devez proposer un patch qui puisse être d'utilité publique. - Vous participerez à la conception, donnant votre avis et quelques directives aux développeurs qui pourront aussi vous orienter vers un projet plus qualitatif selon leur expertise. - Vous devez accepter que votre patch soit listé parmi d'autres et puisse être diffusé à toute la communauté. - Votre projet de patch ne doit pas s'éloigner de la direction artistique de WoW. - Les contraintes de temps de réalisation ne seront pas revues. - L'équipe se réserve le droit de refuser toute demande. - Comme précisé plus tôt, les demandes ne pourront pas être pour un usage personnel et individuel. - L'équipe se refuse tout patch à caractère pornographique. - L'équipe se réserve le droit de faire appel à des joueurs de confiance et compétents pour l'aider dans sa tâche. L'équipe : - Elenwe, en tant que superviseur - Drakes aka Big Boss - Tristan (Mhen) - Diantre - Fraise (en tant que renfort joueur) - Roccus (qui quittera l'équipe sous peu) *La durée de conception demeurera approximative ou inconnue pour éviter des deadline définies qui pourraient ne pas être respectées en raisons de contraintes techniques ou personnelles. Disclaimer : en raison de la volonté de Kuretar de s'orienter vers l'évolution du serveur et du caractère inconnu de l'avenir du modding comme à chaque mise à jour, tous les patchs créés avec l'Atelier sont soumis au risque d'être inutilisables lors des prochaines mises à jour telles que la 8.2. L'Atelier ouvrira ses portes bientôt. SOON
  10. Je vous conseille de cliquer sur les images pour les agrandir !
  11. Contexte de la Horde à la Vallée Chantorage Ce contexte a été approuvé par le référent de la Horde, Avakh, et par Shamalau. Situation en 8.0 : Lors de la découverte de Zandalar, la Horde concentre ses efforts sur la création de liens avec l’antique peuple des Zandalaris. Suite au sauvetage de la princesse Talanji des prisons de l’Alliance par la Horde, le Roi Rastakhan accorde aux étrangers un droit de séjour à Zuldazar. Ce vaste empire n’est pas sans connaître quelques troubles. La région recèle de sombres secrets et les rumeurs parlent d’une rébellion naissante. En tant que représentant de la Horde, vous devrez gagner la confiance du roi Rastakhan et du conseil zanchuli pour pouvoir exploiter les ressources et la redoutable flotte de Zuldazar. L’effort de guerre de la Horde en dépend. Que se passe-t-il dans la Vallée : La Vallée Chantorage abrite derrière ses paysages idylliques de nombreux et sombres secrets. Uniquement accessible par un chemin sinueux, la Vallée semble bouclée par les soldats de Chantorage, dans un barrage humain qui empêche Boralus d’être au courant des dernières nouvelles. Le royaume de Kul’Tiras a perdu sa légendaire flotte, disparue en mer sans laisser de traces. Lorsque les recherches sont lancées pour retrouver les navires kultirassien, c’est le Seigneur Chantorage, dont les terres s’étendent sur toute la Vallée, qui se charge de la tâche par le biais de son culte ; les Eaugures. Secrets, ils tirent leur force et leur pouvoir de la mer, de l’eau, et sont ceux qui commandent aux mers pour rendre cette flotte imbattable. La rumeur court toutefois, et le Seigneur Chantorage est silencieux. Désormais, s’aventurer à l’est vers le Sanctuaire des Tempêtes peut mener à la mort. L’information n’est pas encore donnée dans tout Kul’Tiras et l’enquête ne fait que commencer. Sur la côte ouest, Fort Daelin est assiégé par les nagas. Des colosses s’en prennent aux remparts de pierre tandis que des harpons percent toujours plus profondément les murs qui surplombent la forteresse. Enhardies par la négligence des soldats, des créatures vicieuses s’en prennent au noble peuple de Chantorage. Qu’il s’agisse de rats et d’araignées au hameau du Meunier ou d’un huran territorial, ces menaces continueront de croître si personne n’intervient. Enfin, Brennadam, principale ville est en proie à un conflit interne, les habitants et fermiers sont furieux de s’être vus confisquer leurs récoltes. Attaquée par la Horde, la ville repart victorieuse de la bataille, au prix d’une partie dévastée de la ville et de nombreux morts. La Horde, elle, s’est emparée de la mine de la montagne et a bâti son campement et doit lutter entre les menaces d’est et ouest tout en faisant valoir sa position avantageuse. En tant que joueur de la Horde, vous vous placez dans un contexte temporel où vous venez de gagner du terrain sur le camp Croc-de-Guerre. Votre rôle est de vous renseigner sur la situation de l’Alliance, et de profiter des veines Azéritiques pour le compte du chef de guerre, Sylvanas Coursevent, et du chef de camp, Rexxar. Opportunités d’évolution : Vallée Chantorage : 8.0 : La Horde parvient à parfaire sa prise sur la montagne, organisant des raids pour récupérer des ressources. Sa principale mission toutefois reste d’obtenir des informations sur la situation de l’Alliance, sur sa flotte, ses conflits internes. Lorsque le Siège de Boralus viendra, un contingent de la Horde est détaché vers la ville pour s’emparer des armes Azéritiques de Dame Corsandre. Il doit s’agir d’un groupe de bataille discret, qui profite de la zizanie au sein de la capitale, mais qui ne peut faire front direct sur l’Alliance. NB : tant que l’alliance ne sera pas arrivée à ce stade, il est, de manière logique, normal de ne pas précipiter les choses. Kul’Tiras : La Horde possède des campements plus petits de parts et d’autres de Kul’Tiras. Vous aurez l’opportunité d'interagir avec les environnements propres à ces zones. Entre pirates et sorcellerie, il y a du choix ! Zandalar : Au-delà de votre mission au sanctuaire de la Horde, il est fortement conseillé de créer des événements qui vous permettront de réaliser les trames dédiées à Zandalar et les Zandalaris. Entre les événements qui gravitent autour du Roi Rastakhan, le conseil zanchuli, l’influence du Loa de la Mort, la corruption ou la mort des loas, la situation dangereuse de Vol’dun et de l’empire Sethrak, la résurrection de Mythrax et enfin la menace des trolls de sang et de leur dieu, G’huun, vous avez l’embarras du choix ! La Conquête de la Horde : Il est important de savoir que malgré tout, la Horde est en sous effectif à Kul’Tiras. Malgré une attaque à Brennadam, sa défaite a entraîné la perte de son arme principale : un engin de siège azéritique. De nombreux joueurs souhaitent pouvoir faire la guerre en Chantorage. C’est possible. Ce qui ne l’est pas est d’annexer la Vallée pour le compte de la Horde. Pour trouver un juste milieu, il vous sera autorisé de conquérir des lieux de manière temporaire et qui ne s’inscrivent pas dans l’évolution officielle de la zone. Vous ne pourrez donc pas annexer des zones comme le Fort Daelin, ou encore l’est de la Vallée (pour ne citer que ces deux exemples). Pour récupérer les lieux, vous devrez vous accorder avec le Chef de Projet et votre référent. - Si vous souhaitez organiser des batailles PVE, vous êtes libres d’utiliser des PNJ de l’Alliance. - Si vous souhaitez organiser des batailles PVP, vous devrez trouver une personne volontaire pour animer la faction adverse et les joueurs qui accepteront de la suivre. Il n’est logiquement pas possible d’attaquer Boralus, vous devez rester logique envers le lore. La Horde n’attaque pas la zone, vous n’avez donc pas à le faire. Vos troupes seraient annihilées entre les canons présents un peu partout dans la Capitale et les forces militaires de la ville. Précisions sur le contexte, sur la conquête, après des questions posées par le référent Avakh & Shamalau : Warning : c'est du copier coller d'une conversation, la lecture peut être compliquée, le contexte un peu wtf mais le message y est.
  12. Elle flottait. Là, au milieu des corps de ses frères et sœurs, des vestiges de son peuple, des débris et reliques de sa longue vie. Incapable d’émettre un bruit, incapable de fermer ses yeux devant le sinistre spectacle qui s’offrait à elle. Au milieu de tous ces corps, elle vivait mais n’en donnait pas l’impression, son corps pétrifié par la douleur, la fatigue, la tristesse... accompagnait les cadavres sans vie qui dérivaient vers le rivage le plus proche. Un mot résonnait dans sa tête ; Pourquoi ? Ils avaient eu vent du déploiement de la Horde à Orneval, là où déjà les barbares à peaux vertes avaient depuis longtemps entrepris de raser les forêts sacrées de leurs territoires. Alnyndra s’était imaginée que les Orcs, après les pertes provoquées par la Légion, étaient là pour ravitailler leur peuple, réparer leurs machines, renforcer leur économie après toutes leurs dépenses militaires. C’est ce qu’elle pensait, au début. Comment la Horde, après avoir fait front commun, pouvait encore choisir d’attaquer les elfes, d’attaquer l’Alliance ? Personne n’avait oublié la trahison de Sylvanas sur le Rivage Brisé, mais beaucoup avaient accepté de tourner la page, en honneur de la paix. Tant de choses importantes étaient encore à faire… les blessés devaient panser leurs blessures, et le monde qui agonisait de la pointe de l’épée du Titan Noir devait être guérit. En oublier la corruption qui attaquait Azeroth au profit d'une nouvelle guerre, pourquoi ? Les mortels n’avaient-ils pas déjà fait trop souffrir leur terre ? La Horde avançait encore et encore, et les rouages de la guerre se sont activés lorsqu’Astranaar a été rasée par la faction adverse. Femmes, enfants, frères… Alnyndra leur avait rendu hommage avant de s’envoler pour Austrivage pour assister Hurlorage dans la défense des terres Kaldorei. Elle enviait la force de la nature de Malfurion, il avait érigé un mur de feu-follets pour barrer la route de Sylvanas, venue en personne. Le combat s’avérerait rude mais elle se savait prête, et revigorée par la rage de vaincre. Ils avaient été pris de court, la Reine Banshee était connue pour être stratège, les Kaldorei l’ont vu à l’œuvre, et tous connaissent son passé à Quel’Thalas ; elle était redoutable, et sa non-mort la rendait implacable. Depuis combien de temps prévoyait-elle cette attaque ? Elle avait su que la Grande Prêtresse était absente de Teldrassil, elle avait saisi l'occasion. Les combats faisaient rage, la druidesse griffait, chargeait ou invoquait les forces astrales d’Elune pour annihiler ses ennemis. Alnyndra était compétente, on la reconnaissait à sa chevelure argentée qui brillait aux reflets de la lune. Sa mère l’appelait « Mon Astre », et le surnom était resté pour devenir un titre auprès de son entourage, ses amis. Ces frères et sœurs qu’elle voyait tomber sous les haches orques, instruments barbares, aussi laids que leur porteur. Elle fulminait, fournissant plus d’efforts encore sur un front qui ne tarissait jamais. La Horde connaissait les Kaldorei, elle ne les sous-estimait pas, au contraire. Les Orcs resteraient aussi nombreux pour tenter une victoire rapide, avant que les renforts du Jeune Roi n’arrivent en Kalimdor. Les elfes avaient reculé jusqu’aux plages quand le mur de Malfurion s’était effondré, regardant, désemparés, les esprits de leurs ancêtres se disperser, victimes des machinations de la Horde. Beaucoup de sentinelles et de druides avaient été appelés ailleurs, l’invasion viendrait aussi de Gangrebois et serait commandée par le Haut-Seigneur Saurcroc. Partout, Alnyndra entendait les ordres qui émanaient des commandants, mais la conclusion était inévitable ; ils étaient acculés. Beaucoup de batailles étaient livrées en même temps, dans les forêts, sur les plages, dans les villages… la puissance Kaldorei frappait où elle le pouvait… Une force rarement égalable, joyau d’une race antique, mais insuffisante face à la vague incessante des barbares sous la bannière écarlate. Alnyndra avait eu connaissance des forces de l’Alliance qui approchaient en renfort, elle cherchait à gagner du temps face aux orcs qu’elle combattait. Ses sarments, sa force astrale, la bénédiction d’Elune l’aidaient à contenir ses assaillants. Malgré sa fatigue, ses muscles endoloris, son corps sale des affres de la guerre, sa puissance ne faiblissait pas. Elle ne pensait qu’à Teldrassil, son arbre, leur arbre… sa maison. Le temps défilait, s’étirant parfois, rendant les batailles et les combats interminables. Dos à l’Arbre-Monde, elle ne pu entendre que les détonations qui venaient de s’en échapper. Nul ne pouvait réellement tordre le temps à sa guise, rares étaient ceux capables de le faire, mais elle eut l’impression que le monde s’était soudainement arrêté. Son souffle, son corps, ses sorts s’étaient figés. L’Orc qui était face à elle avait cessé de brandir sa hache dans sa direction, elle pointait désormais vers le sol et le visage déformé du peau-verte arborait une expression choquée, alors que son visage prenait une teinte ambrée, provoquée par la lueur nouvelle de Teldrassil ; celle d’un monde en flammes. Avant qu’Alnyndra ne se retourne, elle comprit. Ils avaient échoué à défendre Darnassus. Les soudaines complaintes de ses consœurs et de ses frères… des cris cassés par le chagrin, des sanglots, des gestes désespérés vers l’Arbre des Kaldorei, résonnèrent sur l’une des plages encore tenues par la bataille. Malgré le danger, elle se détourna de l’Orc pour contempler ce qu’ennemis et alliés observaient ; l’un des derniers Arbre-Monde, fierté de la nature et du peuple elfe de la nuit, brûlait et déversait sa fumée dans le ciel d’Azeroth, constamment bombardé par les trébuchets de la Reine Banshee. Alors, lorsque les cendres encore chaudes vinrent toucher les corps des elfes sur la plage, le visage de la druidesse se tordit de douleur et de chagrin. Des larmes coulaient sur ses joues, et elle savait désormais le temps compté pour les survivants de Darnassus. Elle secoua la tête pour se ressaisir, s’empêchant de sombrer dans ce qui finirait par causer sa perte. Lorsqu’elle se retourna vers le guerrier contre qui elle se battait quelques instants plus tôt, le visage de l’orc prit une autre teinte ; il blêmit. Il avait soudainement eu peur, peur en voyant le regard de la femme face à lui. Un regard de haine, de colère qui, il le savait, signifiait son arrêt de mort. La druidesse avait écarté les bras, lançant un hurlement déformé par une voix brisée par la fatigue, le désespoir et la colère. Ses mains s’étaient imprégnées d’une puissante magique astrale, qui avait suffi à siphonner toutes ses forces, mais aussi à annihiler l’orc qui rendait son dernier souffle dans une souffrance qui n’égalait pas celle de son assaillante. Il n’avait pas eu une mort honorable. Il avait eu la mort que son peuple méritait après le carnage qu’il venait de provoquer, il s’y était enrôlé, il avait suivi les ordres.. A ce moment-là, il n’était pas le seul à mourir des sorts ou des lames du peuple Kaldorei. Beaucoup s’étaient laissé envahir par une colère bestiale et de nombreux elfes de la nuit décimaient les rangs ennemis avant qu’ils ne finissent par se ressaisir à leur tour. Alnyndra se souviendra longtemps de ce druide, métamorphosé en ours, qui avait balayé ses assaillants par dizaines avant de succomber de ses blessures, et de chagrin. Malgré la rage qui animait les coups des Kaldorei, leur nombre diminuait à vue d’œil. Le désespoir gagnait peu à peu du terrain sur le moral des dernières troupes. Après tout, ils n’avaient plus rien à protéger. Certains mourraient, pour rejoindre leurs aimés, et d’autres tentaient de fuir la mortelle échéance. Alnyndra en fit de même, l’elfe prit la course sur quelques mètres avant de sauter et de s’envoler vers l’arbre dans sa forme de vol. Elle fuyait, pour mieux se préparer à la Vengeance. L’adrénaline du combat eut le temps de s’estomper durant son envol et l’épuisement gagna l’oiseau qui tirait sur ses ailes pour traverser le manteau d’eau qui le séparait de l’arbre. Elle y était presque, elle le sentait, à l’odeur de brûlé. Elle… ne parvint jamais à destination. Elle ne se souvint que de son corps tombant, lentement, soudainement rafraichit par la sensation de l’eau sur sa peau dénuée de tout plumage. La druidesse avait sombré. Elune l’avait sans doute épargnée. Lorsqu’elle se réveilla… Elle flottait. Là, au milieu des corps de ses frères et sœurs, des vestiges de son peuple, des débris et reliques de sa longue vie. Incapable d’émettre un bruit, incapable de fermer ses yeux devant le sinistre spectacle qui s’offrait à elle. Au milieu de tous ces corps, elle vivait mais n’en donnait pas l’impression, son corps pétrifié par la douleur, la peur, la tristesse accompagnait les cadavres sans vie qui dérivaient vers le rivage le plus proche. Un seul mot résonnait dans sa tête ; pourquoi ? Tout ce qu’elle avait voulu, c’était protéger sa maison. Son monde.
×
×
  • Créer...