Aller au contenu

Bienvenue sur Kuretar

Battle For Azeroth est désormais live sur notre serveur. Profitez de nouvelles aventures RP sur les continents en guerre d'Azeroth.

Bienvenue à Boralus

Profitez du Sanctuaire Alliance pour rejoindre Boralus et ses méandres politiques, comment permettre à Kul'Tiras de sortir de sa situation ?

Kuretar Display Searcher

Réalisez de nouvelles forges d'items dont vous n'avez peut-être jamais eu connaissance grâce à notre dernier outil que vous trouverez dans les Utilitaires de la Forge !
Flash Infos
  • Hello !
  • Bienvenue sur le nouveau forum ! N'oubliez pas de lire tous les nouveaux topics :)

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 14/04/2019 dans toutes les zones

  1. 11 points
    MAISON DREUX « Plutôt la mort que la souillure » Informations générales : Fondateur : Gontrand Dreux Chef de famille : Edmund Dreux (Anciennement) Héritier(s) : Élisa Dreux Régente désignée : Catheline Dreux (Anciennement) Autres membres importants : Lilya de Veillepin Allégeance : Maison Malvoie, Amiral Suprême Maisons vassales : De Veillepin Domaine Dreux : Le domaine Dreux se situait jusqu’à il y a peu de temps au sud de Drustvar plus précisément aux pieds de montagne, vers la façade maritime. Permettant alors de profiter d’un point d’accroche maritime pour exporter les ressources minières de la famille. Malheureusement, connaissant la région et le réveil de la corruption il est évident que le domaine a été détruit et est pour moment totalement inaccessible. Aucun serviteur n’est à dénombrer de ce côté-là, de même qu’aucun garde n’ait été en mesure de survivre. La résidence à Boralus : La famille Dreux est de réputation assez isolationniste, c’est pourquoi leur résidence à Boralus n’est guère grande, bien au contraire, c’est une masure modeste proche du très célèbre labyrinthe végétal qui sert à présent de lieu de résidence pour la jeune Élisa Dreux. Pour ce qui est des serviteurs, au-delà de sa garde du corps une vingtaine de protagonistes sont à dénombrer comme étant à son service pour ce qui est de la Garde de l’endroit, et deux pour ce qui est de l’entretien et de tout ce qui touche au domaine plus usuel. La réputation financière de la maison : La fortune de la maison a été instaurée sous la régence de l’aïeul de l’actuelle dirigeante, c’est bien Gontrand Dreux qui à l’époque humble bourgeois à été en mesure de faire fructifier son affaire minière à tel point que sa richesse et son influence lui a permis d’obtenir un titre de noblesse. Il est assuré que l’aisance financière de la maison n’est plus à prouver bien que suite aux derniers événements, une partie de la fortune familiale ait été laissé dans le domaine principal, le reste se trouvant alors en ville dans la banque de Boralus. De fait, ils sont considérés comme de très bon payeur mais ne disposent sans doute pas assez de richesse pour faire créance. La réputation militaire : C’est sous l’influence de feu Hoster, le fils d’Edmund que la famille Dreux a commencé à se faire connaître pour leurs faits d’armes et leur apport à l’armée. Profitant de la richesse de la famille, l’armée et la garde à commencer à se faire sa réputation, parvenant à sécuriser seul son col de montagne et à repousser toute créature osant s’approcher de trop près du domaine : De quoi commencer à attirer quelques âmes en quête de travail, c’est donc très tôt que le domaine des Dreux à commencer à prendre en importance que ce soit d’un point de vue militaire que du nombre d’âmes y vivant. L’on raconte même que les membres les plus forts étaient capables de manier la très célèbre épée qui a fait la légende d’Hoster. Au-delà de ça, c’est bien des guerriers généralement très lourdement armuré qui représentent les couleurs des Dreux, fier et puissant ils ont pour réputation d’être orgueilleux et relativement efficace sur le champ de bataille. Le climat glacé doit y être pour quelque chose. Rumeurs : -L’arrivée très récente de l’unique survivante de la famille a fait s’assombrir un peu plus la réputation de Drustvar, il est presque assuré que le mal qui ronge la région a été capable de faire se replier la maison Dreux alors même qu’elle était terriblement excentrée par rapport à ses homologues. -Élisa Dreux dirigeante actuelle de la maison ne serait âgée que de onze années. -Les habitants du domaine sont aujourd’hui tous porté disparu, nul ne sait ce qui est arrivé à ces pauvres âmes, le mystère autour de la fuite de l’héritière Dreux reste pour l'heure entier. -Thorn, l'épée de la famille est entouré d’une aura de mysticisme, nul sait pourquoi mais il est de notoriété commune pour les connaissances de la maison que ce dernier est bien plus qu’une simple arme d’apparat et remonterait à des siècles en arrière. Elle a presque été perdu lors de la fuite d’Élisa mais il semblerait qu’il ait été sauvé. Trivia : -Le personnage d’Élisa est très clairement inspiré de Lyanna Mormont sans en être un copier collé. -Le nom de famille est lui inspiré d'une ancienne lignée capétienne. -La devise est en référence à notre belle Anne de Bretagne. -Le blason est fait par la douce main d'Adu, merci à lui.
  2. 10 points
    MAISON FERWIGHT « La victoire en chantant. » La Maison Ferwight. Fondateur : Edwin Ferwight, I. Chef de famille : Lukas Ferwight. Héritière : Lisa Ferwight. Régente désignée : Catlyn Ferwight. Autres membres importants : Edouard Ferwight, Pyra Ferwight, Alison Ferwight. Allégeance : Maison Portvaillant. La Maison Redwing. Maison vassale de la Maison Ferwight. Chef de famille : Shiraishi Redwing. Allégeances : Maison Portvaillant, Maison Ferwight. Comté-océan, domaine de la Maison Ferwight. Comté-océan est une île se situant dans les mers du Sud, entre Kul Tiras et Strangleronce. C'est un paradis tropical, mais peu exploitable, hormis pour ses nombreuses bananes. L'endroit sert principalement de comptoir commercial, et d'avant-poste de défense contre les différents équipages pirates des Mers du Sud, dont la Voile Sanglante. Le domaine est un Comté, une colonie de Kul Tiras, et ne sert pas uniquement de domaine noble ; de ce fait, on n'y trouve pas uniquement des serviteurs et la garde personnelle de la noblesse régente. Il y a une garde distincte et des citoyens. La production principale de l'île est la banane. On y fait du jus, de la compote, de la liqueur, ou encore du pain. On y trouve une délégation de l'Alliance, témoignant de la relation entre l'Alliance et la maison Ferwight. Réputations. Militairement parlant, la Maison Ferwight est connue pour être à la tête de la Confrérie de l'Ancre. Cette dernière est composée d'agents, de soldats de marine, et encore de vétérans. Leur principale occupation est la chasse aux pirates, mais il semblerait que la Confrérie ait récemment été appelé à aider la Maison Howard à combattre en Drustvar. Commercialement parlant, c'est la Maison Redwing qui se charge de ce pan. Commerçant principalement des produits à base de bananes, mais également des produits locaux de Kul Tiras en direction, principalement, des terres de l'Alliance. Ils importent également des biens et mets typiques d'ailleurs sur les terres insulaires de la grande amirauté. La Confrérie de l'Ancre et la Compagnie Redwing, et par ce biais les maisons les dirigeant, ont de bonnes relations avec l'Alliance, ce qui peut bien souvent entâcher la réputation des Ferwight et des Redwing envers les autres nobles de Kul Tiras. Trivia. Le père de Lukas Ferwight, Christopher Ferwight, aurait fait parti de la garde personnelle de Daelin Portvaillant, aux côtés de Cirrus Lafalaise. La Maison Ferwight est très proche de l'Alliance. Il paraîtrait qu'un des membres de la famille soit même de la 7e Légion. Il est dit que la famille Ferwight est très peu portée sur la bienséance noble depuis la mort du dernier chef de famille, même si elle ne le laisse que peu paraître. La Confrérie possède actuellement six navires : le Fauchon (un galion), le Cimeterre et le Sabre (deux frégates), ainsi que le Poignard, le Miséricorde et le Coutelas (trois sloops). Ils furent épargnés de la disparition de la flotte de Kul Tiras par le fait qu'ils sont postés dans les mers du Sud, loin du reste de l'armada.
  3. 9 points
    -Darek Valentine : Âgé de 51 ans, Valentine n'a été qu'un nom aperçu sur plusieurs édifices de Boralus : Égouts, ponts, orphelinats et appartements. Depuis la mort de sa femme au début de la seconde guerre, le patriarche de la Maison Valentine ne faisait plus entendre parler de lui jusqu'à maintenant. De retour sur la scène de la noblesse, il entreprend déjà d'une manière un peu plus transparente ses actions de mécénats et de "philanthropie" au sein de la cité. Cercle proche : - Thomas R. Valentine (Grand père) : aujourd'hui décédé. - Francis Valentine (Père) : Décédé. - Olympe Valentine (Femme) : Décédé. - Padge Valentine (Fille Ainée), 27 ans et actuellement soldat au rang de Sergent Instructeur dans l'Amirauté Portvaillant. - Phibie Valentine (Fille Cadette), 22 ans et connue pour être une chanteuse en vogue dans les quartiers riches. Elle se représente plusieurs fois par mois au théâtre de Boralus et aux réceptions mondaines. - Elija Valentine (Fils), 9 ans timide et réservé, il quitte rarement le domaine et entame sa future vie avec son maître d'arme et son instructeur personnel. Le personnel : -Clint Heisworth (Majordome) plus fidèle compagnon de voyage et de travail de Darek. Il ne le quitte que rarement en ville. Au domaine, il se charge des autres membres du personnel. -Grace Moretti (Gouvernante), en charge des enfants, du personnel féminin comme la femme de chambre ainsi que des cuisines lors des réceptions. -Griselle Russo (Femme de Chambre), simple femme de ménage et tutrice, elle s'occupe particulièrement d'Elija pour lui apprendre à lire et remplace sa figure maternelle. Lars Vernam (Jardinier), homme à tout faire et de confiance. Lloyd Silverspark (Maître de Chantier / Ingénieur), principal collaborateur de Darek supervisant les chantiers directement sur le terrain et proposant des idées innovantes pour la cité. Bafùr Pinefallen (Garde du Corps personnel), maître d'arme du domaine et adjoint du chef de la garde de Comberive. Comberive qui n'était qu'autre fois un petit village de mineurs est devenu un havre de plaisance pour certains artistes et d'autres penseurs souhaitant profiter d'un moment de calme loin de la cité. Située sur les terres du Seigneur Norwington, la bourgarde de Comberive et la Maison Valentine comme digne représentante voue une allégeance à la Maison Portvaillant et plus directement Norwington. Malgré les nombreuses autres maisons bourgeoises et sans doute noble du village, aucune ne lui est vassale. Comberive se trouve au flanc sud de la montagne nord de la Rade, dans une combe où le village prospère lentement mais surement. Les villageois profitent de la pêche, l'extraction de minerai comme l'argent pour le plus notable et des nombreux moulins transformant le grain des différentes fermes de la Grande Maison Portvaillant. La Maison Valentine ne fait parti que des maisons les plus aisées du village et en assure la sauvegarde officieusement. La résidence à Boralus : Seulement un appartement "modeste" situé dans le Haut-Quartier où vit Padge Valentine, fille ainée et soldat de l'Amirauté Portvaillant. Les Valentine ne passent que peu de temps à Boralus généralement, et profitent de l'appartement comme d'un point de chute. (C'est en passe de changer.) La réputation financière de la maison Sous l'égide de Darek, la Maison Valentine renoue avec la cité peu à peu. Son père était beaucoup plus solitaire, égoïste et il n'a semble t-il pas hésiter à dilapider la fortune familiale au jeu et aux mauvais investissements. A sa mort, Darek s'est organisé pour redorer le blason familiale et revenir sur la scène publique, du moins jusqu'à la mort de sa femme. Le grand-père Valentine a contribué à la création des grands ponts à moteur de Boralus ainsi qu'à améliorer les systèmes d'évacuation des eaux usées de la cité. Suivant son exemple, Darek Valentine se présente comme un généreux mécène et visionnaire de la cité, visant à rapproché les peuples et leur fournir à la fois travail mais aussi confort. La réputation militaire La seconde branche Valentine (celle-ci) n'est pas connue pour ses prouesses militaires. Loin des exploits de leurs cousins du même nom, l'un d'entre eux cherche tout de même à devenir un nouvel exemple de fierté. Padge Valentine ne jure que par la Grande Maison Portvaillant et abora sans doute ses couleurs jusqu'à sa mort. Les autres Valentine eux restent dans la droite lignée de leur grand père, des visionnaires, architectes, jardiniers, ingénieurs veillant au "bien être" et à la splendeur de la cité. -La Maison Valentine de Comberive est la branche parallèle à la Maison Valentine (CF. Marshal M. Valentine) à Boralus. Cependant elles se distinguent très nettement, de quoi faire jaser les mauvaises langues parlant de conflit interne à la grande famille. -Darek Valentine semble préféré l'adoption et ce depuis bien avant la disparition de feue Olympe Valentine, sa femme. Padge montre très clairement ce fait, celle-ci arborant une peau noire, bien loin du blanc écarlate de son "père" et de sa demi-sœur. Même si Phibie semble être le portrait craché de sa défunte mère, elle n'en est pas sa fille biologique pour autant, adoptée elle aussi peu de temps après sa naissance. Les rumeurs d'adultères et d'impuissance du patriarche vont bon train chez les nobles de la cité. -Les Valentine n'ont pas la moindre affaire de goût à l'exception de Phibie qui ne mange que du poisson et des légumes vert, ainsi que des fruits secs pour garder une ligne parfaite. HRP : Aucun poste viable au sein de la maison mais des partenariats et des associations sont tout à fait possible et surtout à prévoir.
  4. 8 points
    MAISON HELLINGTON « La paix par la force. » Informations Générales : Fondateur ancestral : Seigneur Philippe Theodore Hellington Dirigeant actuel : Seigneur Henry Taylor Hellington Héritière : Mademoiselle Karla Hellington Famille : Nb : Georges Hellington Sr. est porté disparu avec la Flotte Kultirassienne. Claire Hellington, quant à elle, a été destituée. Membres externes notoires : - Capitaine Matthew Gillette (Commandant des troupes Hellington) - Lieutenant Hary Randall (Commandant en second des troupes Hellington) - Aaron Mercer (Homme de main, renseignements des Hellington) - Mike Speedwaggon (Vassal) - Volkmar Leitdorf (Homme de main) Maison(s) Vassale(s) : Maison Speedwaggon (Allégeances : Maison Portvaillant, Maison Hellington) Allégeance : MAISON PORTVAILLANT Le Domaine : Blanche-Egide : Blanche-Egide est le fief ancestral de la Maison Hellington et également l'un des nombreux bastions de la Rade, connu pour ses grands murs blancs aux étendards rouges et verts, surplombant plusieurs mines de foudrargent mais également des productions agricoles. Forteresse à l'architecture tirassienne fine se situant au Nord de la Rade, non loin de Chantorage, le Domaine n'est pas foncièrement connu pour ses réceptions mondaines ou la présence d'une immense bibliothèque aux multiples savoirs, mais pour être l'une des forteresses les plus gardées de la Rade de Tiragarde. En effet, avec plus de mille hommes au sein de ce Domaine, le fief est considéré, pour ce qu'en disent les légendes, comme "imprenable", protégeant ainsi la famille depuis plusieurs générations. La Maison Hellington a donc profité de cette position stratégique et des mines de foudrargent, afin de produire les ressources nécessaires pour bâtir son armée, ainsi que la nourrir, loger et payer, tout en acquérant sa richesse qui constitue celle que nous connaissons aujourd'hui. Résidence à Boralus : Henry détient une résidence plutôt simpliste à Boralus, située dans l'allée principale, non loin du Café de la Coupole. Cette résidence, toutefois, est utile, dès lors que ce dernier est convié aux multiples rendez-vous mondains et autres jeux de pouvoir au sein de la capitale. De surcroît, elle sert aux autres membres de la famille, se voulant jouer un rôle au sein de la vie noble de Boralus et du Haut-Quartier. La résidence est servie par un majordome, et protégée par deux soldats de la Maison, qui, on ose l'imaginer, profitent pleinement de leurs postes au sein de la capitale. Réputation Financière : Il est de nature publique que la Maison Hellington, de par sa réputation militaire, ait une réputation financière conséquente, ne serait-ce que pour subvenir aux besoins des serviteurs, mais également pour payer des salaires aux troupes stationnées à Blanche-Egide. Les rumeurs racontent dès lors que Blanche-Egide serait bâtie sur d'anciennes mines de fourdrargent, et que la Maison Hellington, une fois installée, aurait profité de la vente et de l'exploitation des mines, afin d'établir sa richesse. Une fois cette situation acquise, les premières plantations et exploitations agricoles virent le jour, en contrebas du domaine, devenant ainsi la seconde source de financement de la famille. Charles, deuxième fils de Philippe, étant devenu un marchand réputé, fit ainsi fructifier les recettes, rendant la famille d'autant plus riche qu'elle ne l'était déjà, tout en exploitant de manière intense les mines. Réputation Militaire : La Maison Hellington est connue pour être l'une des Maisons vassales de l'Amirauté Portvaillant, possédant un nombre de troupes important, en faisant ainsi une famille de réputation militaire. Cette armée, bâtie en premier lieu par le fondateur ancestral de la Maison, est rapidement devenue la fierté de la famille. Des troupes entraînées et efficaces, les troupes Hellington sont reconnaissables par leur équipement et la cape rouge qu'ils arborent, faisant ainsi écho à leurs surnoms : « Les manteaux Rouges. » Connue pour être une armée de militaires de carrière, les rumeurs, tout du moins, les dépeignent comme des monstres sans cœur et sans sentiments, ne faisant la différence entre les hommes, les femmes et les enfants. Cependant, cette dernière se trouve toujours au cœur des affrontements, dès lors que l'Amirauté appelle la Maison Hellington à prendre les armes. Recrutement : Selon les dernières nouvelles, la Maison Hellington recherche activement des soldats, afin de gonfler ses rangs pour la campagne militaire de Chantorage. Cependant, des postes comme des hommes de main ou encore domestiques sont également à pourvoir, si les personnes n'ont pas une âme militaire. Toutefois, les recrutements se limitent aux locaux et non aux étrangers. Faits connus : L'une des Maisons dirigeantes de la campagne de Chantorage. Détient une armée conséquente, vis-à-vis des Maisons nobles en présence. Richesse conséquente (basée sur la réputation). A sauvé le Sire Brannon Chantorage, neveu du Seigneur Chantorage, lors d'une opération menée à Quai du Trident. L'une des nièces d'Henry, Claire Hellington, aurait été destituée suite à des actions commises s'apparentant à de la trahison (coopération avec l'Alliance.). Trivia : La Maison Hellington est très clairement inspirée de la Maison Lannister, sans pour autant se vouloir être le copier-coller parfait. La base des personnages fut inspirée par la Compagnie des Indes Orientales, dans Pirates des Caraïbes, Lord Cutler Beckett étant l'inspiration première lors de la création d'Henry, mais également de James. Je remercie Fraise et Volkmar pour la création du blason et de l'arbre généalogique, respectivement.
  5. 8 points
    Fiches noblesse Je vous propose ce post afin de développer une idée intéressante pour la promotion de vos maisons. Les intéressés peuvent utiliser cette catégorie "Noblesse" du club pour déposer, dans un post, une fiche à propos de leur maison. L'idée serait de constituer une base de données regroupant ce que les gens savent, IRP, de vos maisons, créant ainsi une fenêtre de promotion et d’interaction pour ces dernières. Voici la liste des points qu'il est important de mentionner ( Bien sûr elle n'est pas exhaustive et peut être modifiée en fonction de votre bon vouloir !) : . Le nom de la Maison . Le nom du dirigeant actuel de la Maison . La liste des membres de la Maison (en faisant bien la séparation des proches et des serviteurs) . L'allégeance de la Maison . Les éventuelles maisons vassales de la vôtre . Le domaine (Ou est-il ? Que comporte-t'il ? Combien de personnes y sont employées ? Etc.) . La résidence à Boralus (Pareil que pour le domaine) . La réputation financière de la maison . La réputation militaire . Des faits connus en relation avec votre maison, des spécificités, etc. . Des détails, comme les spécificités alimentaires (goûts, restrictions, que doivent forcément connaître les serviteurs pour les réceptions) par exemple. . Un encart HRP afin d'annoncer l'ouverture de la maison au recrutement (Serviteurs, membres de la famille, hommes de main/soldats.)
  6. 7 points
    Maison Deauclaire "Plutôt rompre que plier" Devise officieuse: "Loyauté, Excellence, Discipline" Informations générales: Fondateur : Comte Antoine Léopold François Henri Deauclaire Dirigeant actuel : Comte Nathaniel Laurence Henry Deauclaire Famille : Épouse: Comtesse Viviane Ophélia Elizabeth Deauclaire Héritier: Daniel Théodore Henri Deauclaire. (porté disparu avec la flotte Kultirassienne) Fille cadette: Mademoiselle Adèle Océane Viviane Deauclaire Benjamine: Elonora Fiora Deauclaire † Portrait d'Adèle Deauclaire: Cercle proche: Conseiller : Aegar Veltaris Maître d’armes : Marv Orlombus Serviteurs : Majordome : Charles Payne Couturière : Gabrielle Gaulthier Allégeance: MAISON PORTVAILLANT Maisons vassales : Maison Griseaube Héritier : Elie Griseaube Maison Kendrick Hériter : Grey Kendrick Le domaine : Le fief Deauclaire se trouve au sud de la Rade de Tiragarde, réputé pour sa douceur de vivre, et son architecture harmonieuse, on y trouve des bosquets, des fontaines, des cours ombragées et des portiques de marbre. Le domaine est célèbre pour ses jardins somptueux, ou poussent des fleurs raffinées dont certaines sont des variétés exotiques. La propriété Deauclaire est également connue pour avoir les terres les plus fertiles qui soient, donnant des fruits savoureux, un vin de grand cru et des vivres d’une prestigieuse qualité. La Comtesse Deauclaire y emploie des musiciens et poètes, rendant l’endroit féerique. Le domaine dispose d’une centaine de serviteurs, et possède une garnison pour les soldats. La résidence à Boralus : L’hôtel particulier Deauclaire sert uniquement à Daniel et Adèle, qui étudie encore à l'Académie Portvaillant. il emploie huit serviteurs, dont Charles Payne le fidèle majordome des deux enfants Deauclaire depuis leur enfance. Réputation financière : La Maison Deauclaire possède des mines d’or, de pierres précieuses et des terres particulièrement prolifiques, principales sources de leur massive fortune. Le Comte Deauclaire emploie les meilleurs ouvriers pour l’exploitation de ses terres et mines, ces derniers doivent montrer une exemplarité exceptionnelle, il paye les meilleurs travailleurs généreusement, appréciant la qualité d’un travail bien fait. Réputation militaire : Daniel Deauclaire dirige son propre bâtiment de la flotte de Kul Tiras, sous les ordres du Capitaine Tandred Portvaillant. Il est réputé pour être un Capitaine efficace, ayant été parmi l’un des éléments les plus brillants de l’Académie Portvaillant. L’armée Deauclaire comporte huit cent soldats et archers, ainsi qu’une unité de combat Drustvari, formés par la Maison Corbevoie, maison noble Drustvari alliés aux Deauclaire par le mariage. Blason Corbevoie: Faits connus : - Il est de notoriété publique que le Comte Deauclaire se montre rarement aux soirées mondaines, qu’il est austère et particulièrement exigeant, néanmoins, il récompense avec bienveillance l’excellence, les bons travailleurs seront toujours les bienvenus au domaine. - La Maison Deauclaire est d’une loyauté extrême envers la Maison Portvaillant, dont ils sont les vassaux depuis toujours. Ils ne toléreront aucune trahison ou insulte envers leur Amiral-Suprême. - Adèle Deauclaire est une élève studieuse de l’Académie Portvaillant, elle a pour instructeurs le Chevalier-Capitaine Aodren Courvoisier et le Seigneur Henry Hellington. Détails : - Adèle est allergique aux noisettes. - Le Comte Deauclaire exige de tous ses serviteurs la même excellence qu’il attend de sa propre famille, il ne donne qu’une chance, à la moindre faute, ce sera la porte. - La Comtesse demande à ce qu’un soin particulier soit pris pour les jardins, qu’elle arpente régulièrement et qui sont la fierté du domaine Deauclaire. - La célèbre couturière du Haut-Quartier, Gabrielle Gaulthier, confectionne toute la garde-robe des Deauclaire. Adèle est de ce fait continuellement à la pointe de la mode, et toujours habillée avec une grande élégance. HRP : La maison est inspirée d’une maison noble fleurie d’une série bien connue. La maison recherche des hommes de mains et des serviteurs ! Des Kultirassiens de préférence!
  7. 6 points
    Des patrouilles ! Enfin ! Plusieurs semaines se sont écoulées depuis que les manteaux rouges ne firent leur première apparition. Toutefois, après une arrivée marquant les esprits, nulles nouvelles d'eux depuis lors. Quelques passants assurent en avoir vu quelques uns quitter la caserne, tandis que les rumeurs vont et viennent sur eux. Certains disent qu'ils seraient là pour la protection tandis que d'autres assimilent le fait du port d'une cape rouge, pour indiquer les actions peu "respectables" de ces derniers. Cependant, depuis ce matin, les premières patrouilles firent leurs apparitions, les soldats marchant avec une discipline militaire sans pareille. Les patrouilleurs, composés uniquement de manteaux rouges, suivent alors un parcours classique de garde, montrant ainsi que leur présence est avant tout, une présence pour la sécurité des citoyens et de Boralus. Tout du moins, c'est le discours tenu, dès lors que des citoyens osent s'approcher d'eux, afin de poser leurs questionnements...
  8. 5 points
    Arrivée à Chantorage Dans le courant de la dernière soirée, le reste des manteaux rouges arborant les couleurs de la Maison Hellington ainsi que la celles de l'Amirauté, débarquèrent non loin de la frontière Chantorage, comme convenu avec les troupes Daerian. Certains paysans, ayant vu l'armée se diriger vers le Nord de Kul Tiras, parlent d'une centaines d'étendards, d'une cinquantaine de chevaux et un défilé incessant de soldats à pieds, tenant boucliers, épées et arcs, cependant, personnes n'est en mesure de connaitre le nombre exact de la composition de cette armée, dont les rumeurs ne sont guère entrainantes. Une fois arrivé, les troupes, menées par le Seigneur Hellington en personne, ont montés les tentes, créant ainsi un camp conséquent, digne d'une opération militaire de grande envergure. La soirée fut ainsi mouvementée, le camp s'agrandissant d'heure en heure, tout en restant à bonne distance de la frontière. Il faudra attendre la fin de matinée, afin que l'entièreté soit dressé. Cependant, le mouvement ne s'arrête guère là. Un petit groupe, composé de trois cavaliers, prirent la direction du Sud et de Boralus, pour des raisons qui, pour l'heure, semblent encore obscures. Une chose est cependant sûre : Chantorage est l'objectif des manteaux rouges.
  9. 4 points
    Maison Ancrenoire « La mer est nôtre » Nom de la maison : Maison Ancrenoire. Dirigeant de la maison : Lothar Ancrenoire. Héritier : Walter Ancrenoire , Paxter Ancrenoire II (disputé). Membres : Proches + Personnel : Théon Havreport (proche) , Alfred Voilenoyé (serviteur) , Lieutenant Malfred Glover (garde) , Walter Ancrenoire (Oncle de Lothar, proche) , Paxter Ancrenoire II (proche, héritier) , Famille Wilson (Gilnéas, alliés) , Maison Preston (proches , nobles Hurleventois). Allégeance de la maison : Maison Malvoie , Amirauté de Kul Tiras. Vassaux : Maison Havreport (maison éteinte) Demeure d'Ancreport : La demeure d'Ancreport est la résidence du Seigneur d'Ancreport, un port commercial Drustari situé en dessous de la résidence. Les deux emplacements sont séparés par une falaise : la demeure est situé au sommet pour montrer la force et la hauteur des nobles et le port situé en dessous pour montrer le bas peuple à sa juste place. Récemment, la demeure Ancrenoire fut renommée "Ancreport" car le dirigeant actuel voulait rapprocher le peuple des riches pour essayer de montrer un minimum d'égalité entre eux. Ancreport est à l'Est de Drustvar, diposé à la voie maritime d'où le nom "AncrePORT". Actuellement, la demeure d'Ancreport est occupée par la corruption mais le port en lui-même tient encore ses positions de justesse, recevant les civils survivants. Le port est composé d'environ cinquante serviteurs et d'une centaine de gardes, sans oublier qu'une autre centaine de civils se réfugient dans les navires du port temporairement en attendant le départ de ceux-ci. Résidence à Boralus : La résidence n'est pas encore préparée suite au temps que met l'évacuation des gardes, des civils et du personnel. Une fois l'évacuation terminée, ils arriveront au port de Boralus jusqu'à leur petite résidence au Haut-Quartier, de quoi accueillir le léger personnel et quelques gardes. Le reste des civils resteront au port tandis qu'une majorité des gardes de la maison Ancrenoire continueront à tenir les positions d'Ancreport en Drustvar, ne voulant pas laisser leurs terres au Sabbat. Réputation financière : Les ressources de la maison ne sont pas très énormes : la richesse en pièces d'or diminue par année depuis la mort de Yank Ancrenoire II néanmoins Ancreport possède des ressources importantes au niveau de la nourriture. En effet, le port est actif avec la Vallée de Chantorage malgré les problèmes venant de la région en question. Cependant, les réserves de nourriture baissent suite à la famine qui démarre lentement, les voleurs et les civils sur consommateurs. Réputation militaire : La réputation militaire des Ancrenoire est respectée voire crainte pour les plus petites maisons vassales des Malvoie. En effet, les Ancrenoire ont l'une des meilleurs cavaleries ainsi que de bons fantassins ; on les dit de "guerriers féroces" telle est la tradition Drustvari. Néanmoins, depuis des années durant, les hommes se font peu et les financer est de plus en plus compliqué. Cela se remarque chez le peuple qui doute de la soit-disante force des Drustvari mais les gardes à Ancreport, qui résistent face à la corruption, montrent le contraire et prouvent qu'il s'agit bien de soldats déterminés, disciplinés, compétents et prêts à mourir pour leur Seigneur ainsi que leurs terres. Autres réputations , rumeurs : Le Seigneur Ancrenoire actuel aurait quitté ses terres et rejoint la Garde. Il s'est fait arrêté à Passegué et n'est jamais ressorti de la caserne Portvaillant à Boralus. La maison Ancrenoire est allié à la maison Havreport qui ne possède plus aucun hommes, ni de terres. Cette maison est presque éteinte malgré que le Seigneur Havreport soit le compagnon clandestin de voyage du Seigneur Ancrenoire. Certains diront que l'héritage Ancrenoire est disputé par l'oncle Walter Ancrenoire et le fils du Seigneur, Paxter Ancrenoire II. Anecdotes : Certaines inspirations viennent d'une maison peu connue d'une série culte que vous reconnaîtrez probablement. HRP : Pour l'instant, aucun post de recrutement n'est disponible et la maison est dans une situation difficile IRP. Par conséquent, recruter serait incohérent face à sa situation, n'ayant pas tous les moyens pour déjà atteindre un lieu sûr. Néanmoins, si il y a des intéressé(e)s pour rejoindre / aider les rangs, c'est tout à fait possible via Discord. @Ranken#2281
  10. 4 points
    Thomas R. Valentine né en -61 à Boralus dans une famille de bourgeois relativement aisé et cadet d'une famille de bientôt 6 enfants. A l'âge de 13 ans il devient l'apprenti d'un maçon et s'intéresse à l'architecture rurale de plus en plus près, notamment aux moulins. Il est fasciné par le mouvement et par la complexité mécanique. A l'âge de 18 ans il rencontre celle qui deviendra sa femme jusqu'à sa mort et lui donne un premier fils : Francis Valentine. A 22 ans il perd son second enfant d'une maladie infantile. A 28 ans alors qu'il observe les navires de Kul Tiras avec son plus fidèle associé R.G Verdenheim autour d'une bière de Chantorage après une journée de travail bien mérité, il s'aperçoit de la taille des mâts des navires. Forcés d'être à une hauteur standard à cause des ponts fixe reliant les quartiers, il décide lui et son ami de proposer une idée de pont amovible permettant d'être relevé et ainsi accroitre la taille des navires. Suite à ses projets dont celui d'améliorer les systèmes d'évacuations d'eau de la ville, il est anobli par la cour et devient Comte de Comberive. Le village est à son image, une multitude de moulins se chevauchant sur les flancs de la combe prenant le grès des vents. Il meurt de vieillesse dans son lit, laissant derrière lui une femme qui ne tardera pas à mourir un an plus tard et deux fils. Outre ses idées Thomas R. Valentine ne sera pas connu pour son aisance en société. Il reste un vieux rustre qui ne paradait que trop mal en tenue de noble et qui manquait incroyablement d'élégance sur un cheval. Olympe Valentine était autrefois une femme pleine de vie et aimante de son mari Darek Valentine. Amoureuse des jardins et du lyrisme, c'est grâce à elle que peintres, philosophes, militaires et poètes viennent parfois se réunir au début du printemps et au cour de l'été jusque dans la combe de la montagne. Elle aimait l'art autant que le théâtre auquel elle s'adonnait grandement, faisant la fierté de sa fille adoptive Phibie. Elle servit de muse à de nombreux peintres et les nobles ne se cachaient pas de dire qu'elle était sans doute bien plus. Blonde et d'une grande pâleur, elle joua de nombreuses années dans les théâtres et les cours de conteurs avant de tomber gravement malade. Durant cinq années éprouvantes, elle resta clouée dans son lit, ne se levant que pour brièvement saluer quelques invités obséquieux et avides de potins à rapporter à la capitale. Darek resta à son chevet jusqu'à la fin et donna son nom à un orphelinat de la Rade après sa mort. Sa fille ne pardonna jamais sa mort à son père, le rendant responsable et de ne pas en avoir fait assez. Elle tente de rendre sa vie aussi éprouvante que possible, à l'instar du fardeau subit par Olympe. [Ci-contre, un croquis dessiné par un artiste invité à une réception : "La Dernière Muse" où Darek raccompagna sa femme jusqu'à son lit une semaine avant sa mort.] Phibie Valentine n'est pas ce que l'on peut attendre d'une Tirassienne aux premiers abords. Exit des maladresses des dockers patauds et des soldats criant aux gardes à vous dans le quartier riche de Boralus; elle est d'une grâce sans pareille en public. Elle incarne la noblesse tirassienne à merveille, voir même trop. Se roulant dans le faste et les plaisirs seyant à son titre, elle parade entre les théâtres et les réceptions dans des tenues toujours plus atypiques et extravagantes. Se mêlant à quelques jeunes créateurs, elle n'hésite pas à réutiliser ses costumes de scène pour sa garde robe personnelle. Elle ne vit que pour sauvegarder l'héritage de sa mère, en réinterprétant ses rôles et se familiarisant avec ses vieux amis. Elle ne retourne que rarement à Comberive, la présence de son père la mettant le plus souvent dans des crises d'angoisses incontrôlables que les nobles ont pu parfois surprendre en pleine rue, laissant Darek Valentine dans une posture des plus délicate et démunie. Fort heureusement Clint Heisworth et Grace Moretti ses "valets" sont de bonnes âmes à qui elle peut confier toute sa hargne. Elle pourra être aperçu ces derniers temps en la compagnie de peintres et de grands artisans de la cité comme des pâtissiers dont elle en raffole et des couturiers ravi de pouvoir satisfaire les exigences de la jeune femme. Elle fait parti de ceux redorant malgré tout le blason de la famille, faisant le plus souvent parler d'elle en bien que en mal grâce à ses pièces et ses chansons où elle pourrait être comparer à une sirène. Sans doute au grand damne de certaines femmes de la cour des nobles.
  11. 4 points
    Mise à jour de la situation actuelle de Boralus : 15 Avril 33 (2019) Sont concernés les trames et quartiers : - I. La Voie du Marin (Camp de Réfugiés) / Drustvar. - II. Passegué (Boralus en général) / Chantorage + Monastère de Chantorage - III. Pointe du Crochet (Pègre / Malfrat) - IV. Mèchumide (La Cale) Vous êtes libre de me MP ou les autres référents pour plus d'informations.
  12. 2 points
    Pour l'effort de guerre concernant la campagne de Drustvar, le Seigneur Walter Kendrick de la maison éponyme a envoyé 9 bateaux de transports d'Hommes et d'armes, affichant le blason de la Maison Deauclaire sur leurs mâts, et transportant quasiment une centaine de soldats prêt au combat ainsi que deux secouristes. Ils sont actuellement stationnés au Port de Boralus. Ces bateaux sont certes dénues de canons et d'une coque résistante, mais ils possèdent l'avantage d'être rapide, transportant fournitures et Hommes plus rapidement qu'un navire de guerre, par exemple.
  13. 2 points
    Update du 19/04/2019 : -Ajout du blason en tête de sujet.
  14. 2 points
    "Voilà un peu plus d'un mois que l'Alliance tente de renouer doucement mais sûrement avec ses alliés de longue date. C'est dans un climat plutôt houleux que la plupart d'entre vous ont pu franchir pour la première fois la grande muraille séparant l'île du reste du monde. Vous avez pu tenter d'aider comme vous le pouviez, ou vous vous êtes acclimaté à la région et en avez profité, peut-être au dépend des autres. Bonnes ou mauvaises, vos actions ont des conséquences sur le monde qui vous entoure et Boralus n'en est qu'un des nombreux reflets." I. Tristes nouvelles de Drustvar. La campagne en Drustvar va à bon train mais les nouvelles peinent à se faire entendre. Les premiers réfugiés de Corlain, La Colline de la Vigie et Val-Archer commencent à s'amasser à Boralus et l'Amirauté, débordée, peine à leur trouver une place dans la cité. Les réfugiés épuisés et affamés ont été parqué aux portes de la Voie du Marin dans un camp de fortune dressé à la va-vite. La situation reste encore sous contrôle mais lorsque la faim et l’inaction prendront le dessus, le camp improvisé risque de devenir le théâtre d'émeutes. De plus, il est plausible que les réfugiés, par manque de décision se tournent vers la criminalité pour leur propre survie et ainsi accroître l'insécurité en ville. Prenez garde ! Depuis le matin de ce samedi 16 mars de l'An 33, de bonnes âmes de Boralus se sont déjà dévouées pour venir en aide aux réfugiés. Ils leur fournissent repas chauds, couvertures et soins de bonne grâce pendant que le Sergent Davies, dépêchée par l'Amirauté tente d'organiser le camp comme elle le peut. Un inspecteur de Boralus recueille quand à lui les premiers témoignages des exilés. (Situé à la porte sud-est de Boralus, le camp occupe les écuries et grandit chaque jour. Il faudra s'attendre à des scènes de vols et de dégradation au fil du temps autour de ce quartier. Il se pourrait aussi que le campement s'agrandisse et finisse par empiéter de plus en plus sur la rue.) - Mise à jour de la situation au camp de réfugiés : 15 Avril 33 II. Pas un marchand à l'horizon : Chantorage. Sans nouvelle de la Maison Chantorage. Voilà bientôt de longues semaines que la Vallée n'a pas envoyé la moindre cargaison de nourriture promise à la Cité de Boralus. Les autorités tentent de faire bonne figure et d'établir un plan, mais les stocks viennent à manquer et les plus pauvres ressentent déjà la sélection des rationnements. La nouvelle de l'arrivée des réfugiés ne sera pas pour endiguer le phénomène et les tensions augmentent partout en ville. Chacun se pointe du doigt : étrangers, réfugiés, nobles, pauvres etc... Les plus pauvres commencent déjà à se nourrir de sciure de bois en guise de soupe et les premiers malades se font ressentir. - Rapport de situation Famine à Boralus : 19 Mars 33. - Mise à jour de la situation de Chantorage : 15 Avril 33. III. De Tripes et de Plombs : Pointe du Crochet Toujours plus acculée par les actions des étrangers et des autorités, la Maison Corsandre commence à sentir le vent tourné et bon nombre de loyaliste s'élèvent contre l'Amirauté. La Pointe du Crochet est en plein ébullition alors que les découvertes sur les exactions de la compagnie sont révélées chaque jour. Le quartier est plus qu'instable pour l'heure et il est vivement conseiller aux étrangers n'ayant aucun lien avec la compagnie, d'éviter ce quartier pour le moment. Depuis ce samedi 16 mars, des têtes de porc portant les casques ou les emblèmes de l'Amirauté ont été monté sur des piques sur les toits et le long des accès aux quartiers. Même si la garde s'efforce de détruire ces symboles, ils sont rapidement remit en place par les passants anonymes. Enfin la garde manque cruellement d'effectif et même de geôles pour gérer toutes ces arrestations alors que Tol Dagor est en sourdine. Les actions coups de poings et répétés de ces quartiers mettent un sacré coup dans l'aile de l'Amirauté qui se fait montrer du doigt pour sa désorganisation. Le Sergent Derek Beaufrais a été envoyé par l'Amirauté pour constater des incidents et procéder aux premières arrestations en compagnie d'un représentant de la Compagnie Corsandre. Un communiqué de leur part n'a pas encore été révélé. Il se pourrait que dans les jours qui suivent, des émeutes viennent éclater dans ce quartier, soyez très prudent ! - Mise à jour de la Pointe du Crochet : 15 Avril 33 IV. "J'allume la mèche !" : Mèchumide Alors que la Cale préparait depuis un moment un combat très attendu, un Bookmaker peu scrupuleux et ses associés se sont emparés de la recette des paris. C'est autant un grand manque à gagner pour la Cale mais aussi pour les parieurs qui ont perdu de grosses sommes. Les Gangs et individuels commencent déjà à se pointer du doigt pour trouver le coupable et certains profitent déjà de la tension pour régler leurs comptes. Il est fort à parier qu'il sera possible de voir bon nombre de règlements de comptes et autres rixes à compter d'aujourd'hui et ce, un peu partout dans Boralus. La Cale perdure tout de même et tente de rassurer ses clients comme elle le peut à coup de nouveaux combats, alcools et chansons étrangères, bien que la nouvelle traverse déjà la cité comme une trainée de poudre. Mise à jour de Mèchumide : 15 Avril 33 V. "Je n'aime pas ces... "Gens" ! : Maisons des Nobles A la suite de l'arrivée des réfugiés Drustvari, bon nombre de voix s’élèvent chez les nobles pour accuser la Maison Malvoie et son incapacité à protéger et subvenir aux besoins de son peuple. La Grande Maison déjà en déroute, depuis la disparition de ses seigneurs, se voit infligé un nouveau coup bas de la part de ses pairs. Les oreilles de la Maison Chantorage sifflent elles aussi suite au brouillard médiatique et au manquement au devoir et à la taxe de l'Amirauté. Outre le manque de nourriture qui ne concerne pas encore les plus riches, certains produits de luxe viennent à manquer au Quartier Noble et dans les secteurs d'exportation. (Pour ce cas précis je vous invite à rejoindre ce post pour suivre ou participer aux rumeurs : Nouvelles du Haut-Quartier. ) Edit : -Vous êtes parfaitement libre en tant que joueur de proposer de développer ces différentes intrigues de par vos actions. Vous pouvez participer à l'escalade des tensions en jouant un sculptivoire cherchant à régler ses comptes avec l'Amirauté, comme un marchand généreux souhaitant aider à nourrir la population, par exemple. Laissez place à votre créativité. L'équipe référente est présente pour répondre à vos questions !
  15. 1 point
    [Ici siégeront des update en fonction du rp !]
  16. 1 point
    Artwork de Naômie :
  17. 1 point
    Il ne reste que Casiopea.... mais se soir il y à le nouveau départ = nouveau perso et d'autre arriveront par la suite sûrement, restez à l'écoute et à jours pour voir les nouveautés (et m'en fous des rageux et des spy ici qui m'espionne pour me faire du mal 😛 sa m'atteint pas 😛 )
  18. 1 point
    RP Noble, contexte Ce guide a été réalisé par le joueur Baron (Aodren) dans le cadre son titre de référent à la noblesse, et lui appartient. Référents à la noblesse : Baron (Aodren) et Shadee (Janella) Sommaire : I/ Le noble L’appartenance à l’ordre nobiliaire s’accompagne de faits établis, comme l’appartenance à une maison, mais aussi de possibilités, comme celle de recevoir un titre où une fonction. A) Le titre Ici, le lore ne nous aide pas vraiment. En dehors de l’Amiral suprême, il semblerait qu’il n’y ait que des “seigneurs” à Kul Tiras. Tout noble ayant une propriété foncière étant alors immédiatement considéré comme seigneur de ses terres, ce terme peut donc poser problème en rp, d’autant plus que ce manque de hiérarchie ne paraît pas très vraisemblable. Aussi le noble peut être doté d’un titre de noblesse. Celui-ci doit bien sûr rester raisonnable : Il ne faut pas dépasser les grandes familles kultirassiennes du lore,que nous voyons comme l’équivalent de ducs, ni même être à leur niveau. Afin de ne pas trop encombrer la hiérarchie tout en proposant un système cohérent, nous avons décidé de retenir les titres suivants dans leur ordre d’importance : Comtes, barons et chevaliers. Voici un rapide résumé de ce à quoi correspond chaque titre (dans la sélection opérée) : ● Comte : Il s’agit du plus “petit” titre de la haute noblesse. Un tel personnage serait probablement directement rattaché à l’une des grandes maisons Kultirassienne. On peut imaginer un personnage à peu près équivalent, en terme de statut, au Seigneur Norwington. Par conséquent ce titre doit être employé avec parcimonie ! La majorité des nobles de Kul Tiras doit être composé de titres plus modestes. Le comte possède forcément un domaine. ● Baron : Il s’agit d’un titre inférieur à celui de comte, mais tout de même supérieur au chevalier. Il possède probablement un petit domaine, et donc les revenus qui vont avec. ● Chevalier : Le chevalier est le plus petit échelon de la noblesse. Adoubé, il possède donc un statut de noble et les privilèges qui vont avec. Il s’agit avant tout d’un combattant, par conséquent il doit avoir de l’équipement et une monture. Le titre de banneret est également disponible, bien que plus difficile à mettre en oeuvre dans le royaume de Kul Tiras. Il faut tout de même noter qu’il s’agit d’un chevalier ayant le droit de porter sa propre bannière au combat et éventuellement de mener ses propres troupes au combat. Ce rang étant très modeste, il ne faut pas penser pouvoir mener des armées entière, bien sûr. Une vingtaine d’hommes semble déjà être un effectif plus que respectable. Bien sûr l’usage du titre n’est pas obligatoire pour ceux qui veulent vraiment coller au lore, celui de seigneur peut tout à fait convenir également, tant que l’on reste dans un niveau de noblesse assez modeste. B) Une maison Qu’il soit issu d’une ancienne lignée où fraîchement anobli, votre personnage fait forcément partie d’une maison. Celle-ci est composée de sa famille proche (les membres les plus éloignés pouvant parfois appartenir à une autre maison par le biais du mariage par exemple). Outre les parents de votre personnage, la maison comprend également les serviteurs, domestiques et autres employés officiels (et moins officiels parfois) qui lui sont rattachés. Chaque famille se dote d’armoiries afin de se différencier des autres, parfois aussi d’une devise. Si le personnage possède un domaine, il s’agit probablement de celui de sa famille… Mais bien sûr cela reste de votre ressort, comme tout ce qui touche à l’organisation de votre maison ! Cette dernière ne peut cependant pas être indépendante : Elle s’inscrit forcément dans le fonctionnement politique du royaume et est donc soumise à l’une des grandes maisons de Kul Tiras et bien sûr à l’Amiral suprême. Elle peut aussi être inféodée à une autre maison qui lui serait supérieure. Elle peut cependant avoir une autonomie plus où moins importante en fonction de ses spécificités. Son degré de loyauté dépend également de vous, bien entendu. C) Une fonction Le noble n’existe pas uniquement à travers son titre où sa maison mais également par le biais de sa fonction. Les activités jugées comme étant rabaissantes sont proscrites, ces dernières étant composées des tâches manuelles (et subordonnée) comme l’agriculture, la construction… Le métier de barde peut également être vu d’un très mauvais oeil, bien que la pratique de la musique où de la poésie en tant que passe-temps reste tout à fait convenable, et même appréciée. Un noble qui s’adonnerait à ce genre de besogne serait immédiatement moqué de ses pairs et deviendrait rapidement la risée de la cour. On retrouve principalement deux fonctions chez les nobles : ● Militaire : Les officiers Kultirassiens sont tous de noble ascendance, du moins ceux qui sortent de l’Académie Portvaillant, qui est un lieu réservé à la noblesse et à la bourgeoisie du royaume. La marine est naturellement l’un des choix de prédilection pour les nobles soucieux de s’illustrer par les armes, on trouve donc bon nombre de capitaines de vaisseaux nobles, mais les autres armes sont tout aussi respectables. La noblesse kultirassienne est très imprégnée de culture militaire : Tout noble qui se respecte connaît au moins des rudiments d’escrime et sait monter à cheval. Cela fait partie de leur éducation. ● Juridique : Les nobles peuvent avoir une fonction juridique. Le lore est très flou en ce qui concerne cette précision, mais ne semble pas pour autant la contredire, donc une carrière dans ce domaine est tout à fait envisageable. Naturellement les nobles ont un poids politique puisque c’est sur eux que le pouvoir se repose. II/ Les rapports du noble avec son entourage La posture d’un noble n’est pas la même que celle d’un simple roturier, il est donc important de poser quelques bases concernant son rapport avec le monde. A) Avec le pouvoir Cette partie se penche sur deux points bien spécifiques : L’Amiral suprême et les grandes familles de Kul Tiras. L’Amirauté est actuellement détenue par la famille Portvaillant, par le biais de Katherine, conseillée par Dame Corsandre. (CF Guide lore de la noblesse pour les infos !) Si les nobles sont forcément inféodés à l’une des familles principales et à l’Amiral Suprême, leur loyauté peut être très volatile, d’autant plus que, comme le dit Taelia dans les dialogues du jeu, les nobles de Kul Tiras sont actuellement plongés dans une lutte de pouvoir intense. Aussi, sous couvert de loyauté, la noblesse se livre aux intrigues et certains peuvent vouloir accroître leur influence. Il est également important de noter que toute allégeance envers une famille sera lourde de conséquence : Après la révélation de la trahison Corsandre, une maison qui lui serait inféodée subirait forcément les affres de cet évènement, par exemple. Une chose tout de même : On ne peut pas pour remplacer l’Amiral suprême ni l’une des grandes familles. Cela parait logique, mais une petite piqûre de rappel ne peut pas faire de mal ! En dehors de cette spécificité relative au suivi du lore de Blizzard, toute ascension est évidemment possible en fonction de vos objectifs ! La vie de cour est bien sûr au coeur de ces rapports, mais cela sera développé plus loin ! B) Avec les autres nobles Ceux-ci peuvent être très variés en fonction du développement du rp, évidemment, et dépendent intégralement de vous. Il faut toutefois se souvenir de quelques faits ! ● Le monde de la noblesse est celui des apparences. Il faut faire bonne figure et parfaitement coller à l’étiquette sous peine de susciter moqueries et médisances. ● Les luttes de pouvoir passent par toute sorte d’actions. Un conflit entre deux maisons pourra par exemple se régler par le biais d’intrigues bien ficelées, maintenues dans l’ombre, où bien par des affrontements plus directs entre hommes de main… Atteindre la réputation de son ennemi par la diffamation peut aussi être une façon de lutter. Cela dit, il faut tout de même garder une certaine mesure dans ses actions et surtout assumer les conséquences de chacune d’entre elles. C) Avec la roture Bien que leurs modes et lieux de vie diffèrent largement, nobles et roturiers ne vivent pas sans se croiser. Leurs rapports sont alors tout particuliers et, bien que chaque individu soit comme il est, reposent sur certains points capitaux : ● Il existe une différence de statut fondamentale entre un membre de la noblesse et un roturier. Par conséquent les premiers attendent du respect de la part des seconds, eu égard à leur rapport privilégié avec le pouvoir et bien sûr leur idée d’une naissance supérieure. Tous les nobles méritent le respect du point de vue des roturiers, qu’importe leurs actions,ils restent TOUJOURS supérieurs socialement et hiérarchiquement à n’importe quel roturier. Un manquement à cette attention aura forcément des répercussions, qui pourraient se traduire par une sanction envers le roturier trop téméraire. ● Si les nobles ont effectivement un statut supérieur à celui des roturiers, et le pouvoir de leurs infliger des sentences au besoin, cela ne veut pas dire qu’un aristocrate peut se permettre un comportement cruel voire sadique envers ceux-ci sans encourir le moindre risque. Tout puissants qu’ils sont, les nobles ne sont toutefois pas invulnérables aux yeux de la loi, comme nous le verrons très prochainement. ● La maison du noble possède probablement des serviteurs et des domestiques. Ces personnes, forment “l'hôtel” de la maison. Encore une fois, le noble a et aura toujours un statut supérieurs à ses valets. Les relations doivent être les mêmes qu’avec les autres roturiers, mais également se doubler d’une fidélité sans faille. Un valet corrompu paiera par exemple le prix de sa duplicité si celle-ci est découverte. Mention spéciale : Les eaugures font partie de la roture, cependant ils sont traités avec respect par tous, y compris les nobles. L’ordre forge la croyance de Kul Tiras, et leur manquer de respect et pire encore, attenter à leur vie directement où par le biais de menace est considéré comme un affront au royaume tout entier, et donc passible de sentence, peu importe l’ordre auquel appartient le coupable. D) Avec la justice Ici le lore est clair : Les nobles sont concernés par la justice du royaume, mais pas de la même façon qu’un roturier. Traîner un aristocrate en justice est une action des plus risquées, surtout si l’accusateur est un simple citoyen. Les juges sont plus favorables aux nobles, qui peuvent en plus user de leur influence pour ralentir les procédures où bien retourner les accusations à l’envoyeur. Cependant, si le crime du noble apparaît comme irréfutable, alors il est châtié comme n’importe qui d’autre. Par ailleurs, toute forme de trahison (de la maison suzeraine - qu’il s’agisse d’une grande maison où non - où envers l’Amiral Suprême et le royaume) est sanctionnée sévèrement dès qu’elle apparaît au grand jour. III/ Les lieux qu’il fréquente A) Un domaine Le noble possède bien souvent un domaine, se traduisant par une possession foncière. En fonction du titre, cette dernière peut être d’une superficie et d’une nature bien différente. Elle appartient à la maison du noble qui la possède et se transmet par héritage. Si le noble possède des terres suffisamment grande, il est possible qu’il puisse y trouver une demeure de taille plus ou moins conséquente en fonction du statut et de la richesse. À titre d’exemple, voici la demeure du Seigneur Norwington qui possède un statut assimilé ici à celui de comte (et pas des moindres puisque son influence est importante dans le royaume, comme le prouve son fameux festival) : Dans le cadre du Sanctuaire, Boralus apparaît comme étant le centre du rp, aussi le noble peut être natif de la capitale et posséder sa résidence à la campagne, dans son domaine, où bien venir de ce dernier et posséder une résidence en ville afin de se tenir proche du pouvoir, se rendant lorsqu’il se souhaite dans ses possessions. Quoi qu’il en soit c’est un lieu abritant des serviteurs et des domestiques, ainsi que des dépendances comme des écuries. C’est également souvent de là que proviennent les éventuelles forces militaires à disposition du noble (chevaliers exclus, rappelons-le). Le domaine n’est pas une obligation non plus, votre personnage peut tout à fait être intégralement basé à Boralus, cependant il vaut alors mieux lui trouver une source de revenus afin qu’il puisse maintenir des finances acceptables et procéder aux dépenses nécessaires à la réalisation de vos ambitions. B) Une résidence Au vue de la dernière information énoncée, il peut sembler capital pour l’aristocrate de posséder sa propre résidence en ville. La plupart du temps on parlera d'hôtel particulier (dans mon cas par exemple, l’Hôtel Courvoisier) qui prend la forme d’une demeure plus où moins vaste forcément située dans le Haut-quartier. Cet endroit est le point de chute du noble à la capitale et abrite bien sûr des domestiques et des serviteurs. Il s’agit toutefois de bâtiments urbains et sont donc soumis à tout ce que cela implique : Il est évident que la présence de jardins où d’écuries s’annonce compliquée par exemple, eu égard aux contraintes spatiales des rues. La possession d’une résidence citadine n’est toutefois pas une nécessité, il est clair qu’il s’agit là d’un confort non-négligeable pour la vie à la capitale, mais d’autres arrangements sont sans doutes possible en fonction de vos envies. Cela dit, une situation précaire en terme de logement où jugée infamante (résider chez un roturier par exemple) par les autres nobles aura bien sûr des répercussions au niveau de l’image renvoyée par votre personnage. La résidence n’est pas forcément un lieu intégralement privé ! Contrairement au domaine, elle peut être utilisée pour tenter de donner une bonne image à votre personnage, par le biais d’une réception par exemple. C) Le Haut-quartier Le Haut-quartier et ses alentours immédiats forment le cadre d’évolution principal de la noblesse à Boralus, se déployant aux abords du Donjon Portvaillant, où se trouve la cour, accessible à la noblesse et aux grands dignitaires de Kul Tiras principalement mais éventuellement de l’étranger, bien que l’état actuel des relations entre l’Amirauté et l’Alliance ne laisse pas cette possibilité pour le moment, l’Alliance n’étant pas la bienvenue (N’oublions pas que Jaina est, au début du Sanctuaire, exilée et que Genn Grisetête - qui est pourtant roi de Gilnéas - a bien manqué de finir en geôles à l’instar du personnage-joueur à son arrivée en ville). Cela dit, au fur et à mesure du développement du sanctuaire, l’Alliance sera bien mieux accueillie et il se peut alors que les dignitaires puissent accéder à la cour. Si la Place de l’Unité est accessible à tous, il n’en va pas de même pour le reste des lieux qui l’entourent. Le cas du donjon ayant déjà été abordé, passons au Haut-quartier en lui-même. C’est là que se trouvent les habitations et les lieux publics que côtoient les nobles. Les roturiers n’y sont pas autorisés, sauf justification officielle, falotiers, jardiniers et domestiques étant bien sûr exempts de cette interdiction puisqu’ils travaillent sur les lieux. Une autre exception touche les bourgeois, qui sont également autorisés à côtoyer les lieux, au même titre que les nobles. Il est important de garder en tête le fait que : TOUTE PERSONNE N’APPARTENANT PAS AUX CATÉGORIES AUTORISÉES DANS LE QUARTIER ET S’Y TROUVANT QUAND MÊME ET SANS JUSTIFICATIF OFFICIEL SERA DONC INVITÉE À QUITTER LES LIEUX. UN REFUS OÙ UNE OPPOSITION AURA FORCÉMENT DES CONSÉQUENCES. Il est important de souligner le fait que cette information (concernant les personnes pouvant accéder librement au Haut-quartier) vient directement du lore de Blizzard, qui le précise bien en jeu. Les jardins du Donjon et l’Académie Portvaillant bénéficient également d’un accès limité aux mêmes catégories de personne, ne s’y rend pas qui le souhaite ! Ces lieux sont considérés comme étant particulièrement raffinés et prestigieux, par opposition aux quartiers les plus populaires, qui apparaissent comme étant des zones à éviter absolument, déjà pour le danger qu’ils représentent (quoi qu’un noble puisse bénéficier d’une escorte en armes) mais aussi pour la mauvaise impression qu’une telle action peut jeter sur le noble qui s’en rendrait coupable. En dehors de ces deux risques, un noble bien sûr se déplacer comme il l’entend, bien qu’il paraisse évident qu’un aristocrate ne descendra jamais dans les bas-quartiers pour se promener où bien pour boire à la taverne du coin. En règle générale, si quelque chose requiert l’attention du noble hors des beaux quartiers, il aura plutôt recours à un intermédiaire, souvent issu des rangs de ses serviteurs (plus où moins officiels en fonction du besoin), qu’il s’agisse de rencontrer un contact où bien simplement d’aller au Marché. Il y a cependant toujours moyen d’employer les canaux en cas de déplacement personnel. D) Les lieux publics Les nobles sont amenés à se croiser dans toute sorte de lieux publics, officiels où non, mais toujours formels quoi qu’il en soit… Cela dit je n’ai rien de plus à développer que ce qui est déjà abordé dans le guide lore, aussi : CF Guide lore sur la noblesse. IV/ Quelques généralités supplémentaires ● L’héritage : Question centrale que celle-ci ! L’héritage régule la transmission des biens de la noblesse. Le lore nous montre qu’à Kul Tiras, c’est l’aîné des enfants qui hérite (s’ils sont plusieurs), peu importe son sexe (CF le cas de Jaina, qui succède à son père et non Tandred, car elle est née avant lui, peu importe son sexe.). Si un noble n’a pas d’enfant, alors son héritage va à son frère, son oncle… Bref, la personne la plus proche de lui dans l’arbre généalogique de la famille. ● L’éducation : A priori, il n’y a pas d’écoles à Boralus. Cependant, la noblesse est manifestement éduquée, aussi l’on peut imaginer que les enfants de l’aristocratie reçoivent la formation de précepteurs. Cependant rien ne le prouve ! ● Maniement des armes : Peu d’informations à ce niveau là. Ce qui est sûr, c’est que les cadets de l’Académie apprennent à se battre évidemment. On peut toutefois imaginer qu’un noble reçoit au moins la formation minimale aux armes de tir pour chasser, puisque c’est là l’un de leurs passe-temps principaux. ● La chasse : Comme dit précédemment, c’est un passe-temps très apprécié par la noblesse. On chasse toute sorte de gibier, des animaux imposants (comme le sanglier où l’ours) pour démontrer son prestige, mais aussi des cerfs, des lapins, etc. L’hermine tient une place privilégiée au sein du tableau de chasse de la noblesse, car il s’agit d’un animal noble. Du moins le fait de porter sa fourrure est-il noble, et signe de bonne santé. ● L’étiquette : La noblesse Kultirassienne accorde une grande importance à l’étiquette et à la bienséance, ne pas respecter cela peut conduire à toute sortes de moqueries de la part du milieu mondain. Cela dit, cette question est assez vaste, aussi sera-t’elle développée dans le prochain post !
×
×
  • Créer...