Jump to content

Bienvenue sur Kuretar

La 8.3 est désormais live sur notre serveur. Survivez aux murmures de N'Zoth.

Avènement d'Azshara

Traversez la Grande Mer et tombez dans la gueule de Nazjatar, survivrez vous aux machinations de la Reine Azshara ?

Patch Barbershop

Désormais disponible, profitez d'un contenu exclusif créé par LadyFortunes, Drakes, Diantre et Mhen.

Flots de la Vengeance

Allez vous détrôner ou défendre le roi de Zandalar ?
Murmures
Bienvenue sur Kuretar 8.3 Ouvrez votre cœur au vide

[La rencontre]


Cyclope

99 views

 Share

Méliès.

Méliès de Rivebraise.

LE Méliès de Rivebraise, en face de moi. La référence humaine en ce qui concerne l'ascension sociale, la méritocratie. Un noble de second rang qui s'est forgé une plus parmi les plus grandes sphères de la maison des nobles du royaume. Le seul et l'unique, en face de moi. 

Je ne voulais pas y croire en lisant la lettre, je ne l'avais jamais rencontré, j'aurai davantage pensé à un bourgeois qui souhaitait attirer mon attention. Méliès en personne avait besoin de moi et c'était une opportunité que je ne pouvais pas rater.

Il me fit signe de m'assoir, d'un geste simple mais pas dédaigneux. De ce que je savais sur lui, c'était un individu simple et pragmatique, dur mais juste. Il était habillé comme quelqu'un de son rang mais ne dégageait pas cette impression de suffisance à travers ses manières. Son visage est émacié et ses traits sont austères, ses cheveux sont d'un noir trop profond pour être naturel mais toujours coiffé avec élégance.

Il ne souhaitait pas trainer autour du pot, non, à dire vrai je n'ai eu que le temps de le saluer de la tête avant qu'il ne m'assène sa requête d'une voix claire et forte, de celles qui vous restent dans la tête :

« Monsieur Laurentius, vous conviendrez que la demande que je vais vous formuler devra rester entre nous. Voyez vous, j'ai ouïe dire que vous étiez un spécialiste, le seul pour ainsi dire, qui puisse répondre à mes exigences sur tous les domaines que cela va impliquer. »

La flatterie était lancée avec tant d'assurance et d'honnêteté que je n'osa même pas le couper, après tout, c'était Méliès de Rivebraise !

« Allons droit au but. Je suis à la recherche d'un tableau, d'une peinture, bien spécifique. Je n'ai ni auteur à vous fournir, ni localisation et encore moins de propriétaire. »

Quelque chose avait changé, était-ce sa voix qui était devenue moins douce ? Ses yeux verts qui semblaient sonder mon esprit ? Quoi qu'il en soit, j'en ai des frissons rien qu'en écrivant ses lignes. J'acquiesçai.

Quelque chose avait changé.

« Je peux néanmoins vous fournir son titre, du moins, celui sous lequel une majorité d'experts s'accordent à dire qu'il est connu : Le Donjon cramoisi. »

Un sourire déforma ses traits un instant, ce n'est pas le sourire que l'on réservait à un ami non. C'est le sourire que l'on réserve à une personne que l'on vient d'empoisonner, il venait de m'offrir un cadeau qui allait me tuer, je l'ai su, je le sais.

Bien sur que je savais dans quoi je m'embarquais, je connaissais évidemment ce que l'on disait sur ce tableau, cette peinture comme il avait osé la nommer. Un mythe, une légende, des élucubrations de fous.

De gens rendus fous.

J'aurai pu protester, refuser, me lever et me gausser de pareil outrage à un professionnel de mon rang.

Mais c'était Méliès de Rivebraise.

Alors nous avons discutés, de tout. 

Délai ? Il souhaite des résultats concrets sous trois semaines.
Moyens ? Il m'a assuré son plein soutien financier et personnel pour remplir ma part du travail.
Des pistes ? Aucune. Moi j'en avais déjà mais je les ai gardées pour moi.
Récompense ? Rien de chiffré mais son rire m'a convaincu que si je parvenais à réussir, je rentrerais dans l'histoire.

Il m'a offert de me rencontrer, d'ici une semaine, chez lui, pour que nous discutions sur mes avancées et mes besoins. J'ai accepté.

Puis nous nous sommes quittés, enfin, il est parti car il avait une réunion. Je l'ai regardé s'éloigner, silencieusement en réfléchissant.

Il était temps de rentrer chez moi puis de réfléchir à la suite.

2.thumb.jpg.397d0003c98b8c4809bd7a60e56caef4.jpg

Edited by Cyclope

  • Like 6
 Share

1 Comment


Recommended Comments

J’aime beaucoup le récit qui nous est proposé de cette manière, l’écriture manichéenne se lie avec l’ambiance morbide du texte et des artworks.

Très bonne écriture.

  • Like 1
Link to comment
Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...