Jump to content

Bienvenue sur Kuretar

La 8.3 est désormais live sur notre serveur. Survivez aux murmures de N'Zoth.

Avènement d'Azshara

Traversez la Grande Mer et tombez dans la gueule de Nazjatar, survivrez vous aux machinations de la Reine Azshara ?

Patch Barbershop

Désormais disponible, profitez d'un contenu exclusif créé par LadyFortunes, Drakes, Diantre et Mhen.

Flots de la Vengeance

Allez vous détrôner ou défendre le roi de Zandalar ?
Murmures
Bienvenue sur Kuretar 8.3 Ouvrez votre cœur au vide

Lounie : Le siège de Fort-aux-Lynx


Alynor

243 views

 Share

Il était une fois, durant les guerres trolles, un roi verdâtre aussi rusé que méchant. À cette époque, de nombreux châteaux fortifiaient le sud de Quel'thalas, empêchant ainsi les invasions trolles. Ayant constaté la puissance de cette défense, le roi troll élabora un plan des plus vicieux. Il passa de longues années à former une immense armée, et à les former à l'art du siège.

Puis, un beau jour, il décida de diviser son armée en de multiples sections. Cinquante sections de cent guerriers, et une section de trois-mille guerriers. Il envoya ainsi sa section la plus nombreuse en direction du nord. 

Apprenant par ses éclaireurs qu'une puissante armée trolle se dirigeait vers la capitale, le bon roi Anasterian décida de lever à son tour une armée. Ainsi, il demanda à tous les seigneurs du sud de lui confier les trois quarts de leur garnison afin de former l'ost. Chacun des châtelains accepta, loyal envers son roi. 

Ce fut également le cas du Sire de Fort-aux-Lynx, un magnifique château forestier tout en pierre conçu. Ce beau sire, qui venait de fêter son mariage avec sa douce dame, partit prêter main forte à son roi avec quarante de ses gardes, laissant une dizaine de guerriers afin de protéger sa tendre épouse. Il partit également avec des vivres pour sa troupe, afin de ne pas dépendre de la nourriture de son roi.

Mais alors que le beau Anasterian, fort de sa grande armée, engageait la bataille avec la horde trolle, le roi verdâtre mit son affreux plan à exécution. Il envoya alors toutes ses petites sections assiéger les châteaux elfiques, afin de piéger les femmes et les enfants. Fort-aux-Lynx fut le premier à être encerclé, à la surprise et à la terreur de la châtelaine désormais seule à diriger.

Pire encore, le cruel roi avait décidé d'assiéger lui-même cette forteresse, impressionné par sa beauté. Il s'y voyait déjà seigneur. Pour ce château comme pour les autres, les trolls décidèrent ainsi d'affamer les défenseurs. À Fort-aux-Lynx, les jours et les nuits passèrent et se succédèrent, sans que les attaquants ne faiblissent. Les vivres vinrent à manquer.

Pendant ce temps, la bataille entre les deux grandes armées s'éternisait, empêchant le roi Anasterian comme les châtelains de recevoir la moindre nouvelle de leurs demeures.
Deux semaines plus tard, comme tous les matins, le châtelaine de Fort-aux-Lynx se dirigea dans les greniers et les fermes afin de compter les vivres. Elle s'aperçut avec effroi qu'il ne leur restait plus qu'un sac de graine et un faucon-pérégrin bien amaigri. Les gardes qui l'accompagnaient poussèrent un cri de désespoir. Alors que tout semblait perdu pour les défenseurs, la dame eut alors une riche idée.

Au lieu de se nourrir de cette faible pitance, elle ordonna d'engraisser le faucon-pérégrin le plus rapidement possible. Ce que les gardes firent. Quelques jours plus tard, le gallinacé était déjà devenu bien gras. Mais la châtelaine ordonna de continuer deux jours de plus, jusqu'à ce que le faucon-pérégrin soit tout simplement énorme.

Alors que les défenseurs affamés s'attendaient à préparer l'oiseau gras pour un ultime festin, la châtelaine provoqua la stupeur générale : "libérez l'oiseau. Jetez-le du haut des remparts. Il saura atterrir sans se faire mal.". Devant l'incompréhension des gardes, la châtelaine décida de le faire elle-même. Et elle guida le gallinacé vers les remparts, sous le regard effaré des habitants : "Voilà pour vous, mes chers ennemis. Car nous avons trop dîné, et car nous avons pitié de vous !".

Puis la châtelaine fit tomber le faucon-pérégrin sous l'œil surpris des assaillants, qui virent l'oiseau incroyablement gras atterrir, avant de s'enfuir dans la forêt. Toute l'armée trolle fut alors abasourdie : "Cwuel roi ! Vous nous aviez pwomis que les Elfes allaient mouwwir de faim ! Et les voilà qui nous jettent des oiseaux tout gwas !".

A ce moment, les trolls avaient eux-mêmes dû se rationner, car les forêts du sud ne sont point abondantes en nourriture. Convaincu que les Elfes disposaient de tant de vivres qu'ils devaient en jeter, le roi verdâtre décida de lever le siège. Il abandonna également l'ensemble de son plan, et rappela son armée à Zul'aman, craignant que ses trolls meurent de faim avant les Elfes. Les autres châteaux furent ainsi sauvés.

Tous les guerriers trolls se retirèrent, honteux et défaits. Ils ne se risquèrent plus jamais à assiéger une capitale thalassienne, persuadés que les Elfes disposaient d'un secret pour posséder une telle abondance de vivres.

Edited by Alynor

  • Like 4
 Share

0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...